Intervention de la police : des profs en grève à Besançon

Publié le 14/10/2010 - 22:13
Mis à jour le 14/10/2010 - 22:13

Une dizaine de professeurs du lycée Victor Hugo de Besançon ont débrayé aujourd'hui pour protester contre le comportement de la police envers leurs élèves qui manifestaient contre la réforme des retraites, selon le SGEN-CFDT, du SNES-FSU et du rectorat de Besançon.

1287087654.jpg
©luc péquignot
PUBLICITÉ
Les incidents évoqués par les enseignants se seraient produits jeudi matin, lorsque la police est intervenue pour déloger 100 à 200 élèves du lycée qui bloquaient la circulation au niveau d’un rond-point de Besançon, après avoir bloqué leur établissement pendant deux heures.

D’après les syndicats d’enseignants qui rapportent les dires des élèves, "sans sommation les agents casqués et munis de +bâtons de défense+ ont chargé le groupe d’élèves, les ont insultés de +fils de p…+, +salope+, et violemment bousculés".

"Il n’y a eu ni interpellation, ni blessé grave, mais ils ont eu très très peur. Une jeune fille s’est tordue la cheville pendant le face-à-face", a expliqué Nathalie Faivre, professeur d’allemand à Victor-Hugo.

"Nos élèves sont venus nous chercher complètement affolés et apeurés. Après l’assemblée générale de 13h, nous avons décidé de nous mettre en grève pour dénoncer de telles méthodes d’intervention de la police envers les lycéens", a-t-elle ajouté.

Ce mouvement des professeurs ne devrait toutefois pas être reconduit vendredi, selon le rectorat.

A Besançon, plusieurs lycées ont été bloqués jeudi. Environ 500 élèves ont défilé de manière éparse, a indiqué la police.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

La FDSEA (fédérations de syndicats d'exploitants agricoles locaux) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs ont décidé de se mobiliser ce 2 juillet 2019 à 20h30 au 7 rue de la Gare d’eau à Besançon (derrière la Préfecture). Cette action intervient suite à l'accord entre l'Union européenne et les pays du Mercosur (plusieurs pays d'Amérique du Sud)  pour plus de libéralisation de la commercialisation.

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.3
nuageux
le 16/09 à 9h00
Vent
0.65 m/s
Pression
1021.05 hPa
Humidité
60 %

Sondage