Ismaël Boudjekada mène une campagne semée d'embûches !

Publié le 19/03/2014 - 09:53
Mis à jour le 19/03/2014 - 11:55

Pas facile d’être le plus jeune candidat aux élections municipales de France… La campagne d’Ismaël Boudjekada ne se déroule pas comme il l’avait prévu à Besançon : pas de participation au débat de France 3, des partenaires qui abandonnent au dernier moment avant un événement, et quelques jours avant le premier tour, c’est son imprimeur qui n’a plus de papier. Hasard ou complot, le candidat se pose la question… Du coté de l’imprimeur en question, « Les fichiers n’ont pas été déposés à temps, nous avons donc informé le client, que au vu du planning chargé, il n’était plus possible d’imprimer et d’assurer le délai. »

"Après avoir dû saisir la banque de france pour pouvoir ouvrir un compte de campagne,  après avoir entamé une grève de la faim pour dénoncer mon écartement du debat France 3, après que mes partenaires de l'événement du 1er mars place pasteur m'aient bizarrement lâchés au dernier moment, c'est au tour de mon imprimeur de m'annoncer qu'il est en rupture de stock... de papier : de fait, ni circulaires ni bulletins de votes n'ont pu être envoyés aux électeurs bisontins.
Une coincidence de plus diront certains. Un imprimeur incapable de garantir une commande faute de papier, bizarre, non ? Ah... L'imprimeur occupe des locaux municipaux tout comme notre principal partenaire du 1er mars dépendait de la mairie pour le renouvellement de son bail dit précaire.
Certains n'y verront que le simple fruit du hasard. Nous laissons aux bisontins le soin de s'interroger sur ces pratiques que j'assimile à des tentatives d'intimidation vis à vis de la seule alternative qui, quoi qu'il arrive restera indépendante."
(Communiqué du mardi 18 mars)

Réaction de l'imprimeur

"Nous avions informé cette personne (Ismaël Boudjekada) que la date butoir pour nous transmettre ses fichiers (uniquement les bulletins de vote car il n'a jamais été question de validation du devis des professions de foi) était le 7 mars à 9 heures au plus tard. Les fichiers n'ont pas été déposés à temps, nous avons donc informé le client, qu' au vu du planning chargé, il n'était plus possible d'imprimer et d'assurer le délai. Le candidat a donc demandé un nouveau délai, nous ne pouvions pas faire ( planning plus approvisionnement papier) dans ces conditions. En aucun cas nous ne l'avons abandonné, et ne sommes à la botte de la municipalité, c'est donc de la totale diffamation".
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Des familles de l’Adapei du Doubs demandent l’exclusion de la secrétaire de l’association, Floriane Jeandenand-Guinchard

C'est à travers un courrier adressé à la présidente de l'Adapei (Association départementale de parents et d'amis des personnes handicapées mentales), Nicole Gauthier, que les familles ont alerté sur la candidature de la secrétaire Floriane Jeandenand-Guinchard pour le rassemblement national aux prochaines législatives.

Législatives : le vice-président de GBM Gabriel Baulieu soutient Laurent Croizier

Le maire de la commune de Serre-les-Sapins et vice-président de Grand Besançon Métropole en charge des finances a publié un communiqué le 18 juin dernier dans lequel il annonce publiquement soutenir la candidature de Laurent Croizier, député sortant de la 1ere circonscription du Doubs. Dans celui-ci, il explique les raisons d’une telle "première". 

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Amiante à l'école : "pas de danger pour les enfants" affirme la Ville

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.99
légère pluie
le 22/06 à 21h00
Vent
1.87 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
92 %