Université : Jacques Bahi nouveau président

Publié le 05/04/2012 - 17:15
Mis à jour le 05/04/2012 - 18:51

Jacques Bahi, professeur des universités de classe exceptionnelle en informatique à l’UFR Sciences et Techniques de Besançon, a été élu à une très large majorité (18 voix sur 22) à la présidence de l’Université de Franche-Comté en remplacement de Claude Condé.

dsc_6904.jpg
Jacques Bahi a été largement élu avec 18 voix sur 22 © carvy

changement de méthode

PUBLICITÉ

Le nouveau président, âgé de 50 ans, a été maître de conférence, puis professeur des universités à l’IUT de Belfort-Montbéliard de 1992 à 2011. Jacques Bahi, qui a un curriculum vitae impressionnant, a annoncé d’emblée des changements par rapport à son prédécesseur. Non pas sur le fond, mais sur la forme.

La mise en œuvre du PRES (pôle de recherche et d’enseignement supérieur) entre la Bourgogne et la Franche-Comté sera non seulement poursuivie, mais prolongée, peut-être avec le statut de Grand établissement.« Jusque-là, on parlait beaucoup, on faisait peu », a lâché Jacques Bahi lors de son premier point-presse.

« On était des suiveurs par rapport à la Bourgogne. Avec l’UTBM (Université de technologie de Belfort Montbéliard) et l’ENSMM de Besançon (Ecole nationale supérieure de mécanique et des microtechniques), l’Université de Franche-Comté sera en mesure de tenir tête aux Bourguignons. Mais, le plus dur sera de convaincre l’UTBM ».

« Je suis convaincu que le point d’équilibre se trouve avec l’UTBM et le nord Franche-Comté en général. Si on veut peser, il faut que le nord Franche-Comté soit partie prenante », a estimé le nouveau président.Dans le cadre du projet de rapprochement avec la Bourgogne, Jacques Bahi souhaite que la Franche-Comté « affirme son rôle de leader.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Un étudiant s’immole à Lyon : appel au rassemblement contre la précarité devant le Crous de Besançon ce soir

Le syndicat Solidaires Etudiant.e.s lance un appel à un rassemblement national le 12 novembre 2019 devant les CROUS de toute la France suite au geste désespéré d'un étudiant en grande précarité à Lyon vendredi dernier. L'ASDE (Association Solidaires de Défense des Étudiant.e.s,) appelle donc à se rassembler devant le CROUS de la Bouloie à Besançon mardi 12 novembre à 18 heures.

Exercice dans les établissements scolaires : un parent d’élève armé d’un fusil va venir, que faire ?

Afin d’entrainer les 250 000 élèves et l’ensemble de la communauté éducative, un exercice attentat-intrusion a été déclenché ce jeudi 7 novembre 2019 à 14 h 15 dans les établissements scolaires de la région. Le scénario ? Un parent d'élève furieux armé d'un fusil annonce sa venue...

Suicide d’une directrice d’école : le SNUipp-FSU interpelle le recteur de Besançon dans une lettre ouverte

Suite au suicide de Christine Renon et à la lettre qu’elle a laissée, les syndicats FSU, UNSA-Education, FNEC-FO, SGEN-CFDT, FERC-CGT et SUD-Education ont réclamé un comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) exceptionnel qui aura lieu le 6 novembre 2019. Dans le Doubs, le SNUipp-FSU s’adresse au recteur de l’académie de Besançon et à l’IA-DASEN du Doubs par une lettre ouverte…

À la recherche d’un projet ? « la boussole des jeunes », un site internet pour les 16 à 30 ans…

EMPLOI • Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.18
couvert
le 22/11 à 21h00
Vent
2.11 m/s
Pression
1000 hPa
Humidité
87 %

Sondage