Jacques Cheminade à la rencontre des Bisontins

Publié le 26/10/2013 - 14:15
Mis à jour le 26/10/2013 - 22:05

Jacques Cheminade, candidat aux dernières élections présidentielles est dans le Doubs samedi 26 octobre 2013. Un stand était présent dans le centre ville de Besançon.

482113_475817869096153_604610419_n.jpg
©

parti solidarité et progrès

Jacques Cheminade et les militants du parti Solidarité & Progrès tenaient un stand d'informations Place du 8 Septembre à Besançon, samedi 26 octobre 2013. Une distribution de tracts était prévue. A l’invitation de Sylvie Grandmougin, maire de Rosureux, et de Johanna Clerc, candidate du parti Solidarité & Progrès lors des élections législatives de 2012 dans le Doubs, Jacques Cheminade animait hier soir une réunion publique à Bellherbe. L'ancien candidat à l'élection présidentielle milite pour la séparation stricte entre banques de marché et banques de détail : "Avec le simulacre de réforme bancaire voté en juillet dernier puis la légalisation des emprunts toxiques présentée au Parlement en ce mois d'octobre, le gouvernement persiste à trahir le combat qu'il avait annoncé contre la finance. Couper les banques en deux, aujourd'hui, c'est mettre hors d'état de nuire les spéculateurs et rétablir les fonctions saines de dépôt, de crédit et de proximité. Jacques Cheminade appelle les élus locaux à prendre position publiquement par l'adoption de vœux municipaux et invite les citoyens à s'engager"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

L’ancien président Valéry Giscard d’Estaing est mort du Covid-19

+ Réactions politiques •

Le troisième président de la Ve République Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981), qui modernisa dans les années 70 la vie politique avant de voir son mandat fracassé par la crise économique, est mort mercredi 2 décembre 2020 dans la soirée du Covid-19, entouré des siens dans sa propriété d'Authon dans le Loir-et-Cher, à l'âge de 94 ans.

Skier à l’étranger ? Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives »

Y’aura-t-il des mesures contraignantes pour empêcher les Français d’aller skier à l’étranger? “S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français” et pour “ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France”, a lancé le président Macron ce mardi 1er décembre lors d’une conférence de presse, en marge d’une visite du Premier ministre belge Alexander de Croo.

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.67
couvert
le 03/12 à 18h00
Vent
2.67 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
88 %

Sondage