Alerte Témoin

Jacques Grosperrin écrit à Anne Vignot

Publié le 03/07/2020 - 09:15
Mis à jour le 03/07/2020 - 09:15

Le sénateur LR et colistier en position non éligible sur la liste "Besançon Maintenant !" de Ludovic Fagaut a écrit une lettre ouverte à la future maire de Besançon avant l'installation du nouveau conseil municipal. L'ancien chef de l'opposition sous l'ère de Jean-Louis Fousseret revient sur l'abstention et demande à Anne Vignot pragmatisme et rassemblement dans l'intérêt général.

55 - Jacques Grosperrin - 64 ans - Sénateur du Doubs - BREGILLE
55e sur la liste de Ludovic fagaut "Besançon Maintenant !" 2020 - Jacques Grosperrin - 64 ans - Sénateur du Doubs - BREGILLE

Lettre de Jacques Grosperrin à madame la future maire : responsabilité dans la clarté

"L’abstention a été historique lors du scrutin de ce dimanche : plus de 60%. Votre liste l’emporte avec 11 145 voix (43,83%), contre 10 579 (41,61%) pour celle conduite par Ludovic Fagaut, soit 566 voix d’écart. Pour mémoire, lors des dernières municipales de 2014, dans un autre contexte certes, Jean- Louis Fousseret rassemblait au 2ème tour 17 943 voix, et moi-même 16 814.

Vous êtes donc ainsi désignée par un peu plus de 16% des inscrits seulement. Rien ne remet en cause la légitimité de ce vote.

Je tiens de nouveau à vous adresser mes félicitations républicaines.

Mais chacun reconnait que ces chiffres impactent la représentativité réelle du vote, et peuvent altérer dès le départ vos capacités d’action effectives.

Je ne souhaite pas que l’absence de confiance liée à l’abstention se traduise en défiance d’origine, en cela votre responsabilité est importante. Vous allez vous heurter à des difficultés si vous ne démontrez pas dès aujourd’hui un esprit de rassemblement et d’écoute adapté aux circonstances et à l’intérêt général.

Il vous appartient donc d’agir, et d’agir sans délai. Pour régler tout d’abord au niveau communal de façon efficace et pragmatique les questions immédiates qui se posent : rentrée et restauration scolaires, insécurité grandissante, occupation des Vaîtes, etc. Les annonces systémiques ou méthodologiques ne sauraient durablement l’emporter sur les décisions.

L’essentiel des compétences est désormais détenu par la Communauté urbaine, et non plus par la Ville. Il faut ainsi répondre au besoin d’attractivité, d’emploi et de développement maitrisé auquel tous les maires aspirent, dans un contexte financier compliqué.

Des gestes forts sont attendus, la lettre et l’esprit de la Charte de gouvernance de GBM (Grand Besançon Métropole) invitent aux initiatives et à l’imagination qui s’imposent. Vous avez l’occasion de démontrer la pertinence et l’acceptabilité des méthodes que vous préconisez.

Chacun doit être présent au sein de l’exécutif communautaire. Il vous appartient d’assurer à votre opposition municipale une juste et légitime représentation au sein de l’exécutif communautaire, et à tout le moins une Vice-présidence et des délégations. Nous attendons vos engagements en ce sens.

Madame Vignot, place aux dossiers et à l’action déterminée en faveur de notre territoire. Sachez réunir dans la clarté toutes les forces vives autour d’objectifs partagés. C’est dans ce contexte que je resterai le défenseur intransigeant des intérêts de notre Ville et de notre Métropole."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut appelle l’adjoint à la sécurité à « endosser le costume »

"L’insécurité ne doit pas devenir la norme..."  Suite aux récentes violences et incivilités dans le secteur de la Cité des Arts, le leader de l'opposition au conseil municipal de Besançon, le LR Ludovic Fagaut, appelle dans un communiqué Benoit Cyprinani à endosser le costume d'adjoint à la sécurité.

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     11.01
    nuageux
    le 04/08 à 6h00
    Vent
    1.02 m/s
    Pression
    1015 hPa
    Humidité
    97 %

    Sondage