Jaurès s'invite à Besançon

Publié le 29/07/2014 - 14:29
Mis à jour le 29/07/2014 - 14:29

Plusieurs citations sans signature et sans son nom ont été collées lundi soir sur les panneaux d’affichages de Besançon, en hommage à Jean Jaurès.

sans_titre.jpg
© dr

Hommage

PUBLICITÉ

« L’histoire enseigne aux hommes la difficulté des grandes tâches et la lenteur des accomplissements, mais elle justifie l’invincible espoir. », « quel que soit l’être de chair et de sang qui vient à la vie, s’il a figure d’Homme, il porte en lui le droit humain », « on n’enseigne pas ce que l’on sait ou ce que l’on croit savoir : on n’enseigne et on ne peut enseigner que ce que l’on est », «c’est qu’au fond, il n’y a qu’une seule race : l’humanité. »,  «la peine de mort est contraire à ce que l’humanité depuis deux mille ans a pensé de plus haut et rêve de plus noble » … Les citations sont nombreuses.

En marge de cette initiative, le Parti socialiste local va organiser un grand rassemblement ce 31 juillet à 18h, sur l’esplanade des droits de l’homme à Besançon. « En mémoire de Jaurès à l’heure ou son action et sa réflexion sur la paix sont plus que jamais d’actualité. »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.