Je soutiens les éleveurs francs-comtois !

Publié le 20/06/2013 - 17:58
Mis à jour le 20/06/2013 - 17:58


Etiquetage de l’origine des produits, installation des jeunes ou encore modernisation des exploitations. Pour toutes ces raisons, les agriculteurs franc-comtois participent à la journée de l’élevage du 23 juin 2013 organisée sur l’esplanade des Invalides à Paris, à l’appel de la FNSEA et du mouvement Jeunes Agriculteurs.

 ©
©

Les comtois montent à Paris

Pour les membres de la FRSEA de Franche-Comté, le maintien d’une agriculture authentique signifie produire, élever, vendre, nourrir et faire vivre les territoires.

Depuis de nombreux mois, les éleveurs mènent de nombreuses actions dans les départements de Franche-Comté pour faire entendre leurs difficultés.

La situation est de plus en plus complexe sur les exploitations agricoles et plus particulièrement pour l’élevage dont la pérennité devient une cause nationale.

Pour rappeler que l’agriculture est un vrai métier, les agriculteurs francs-comtois participent à la journée de l’élevage organisée à l’appel de la FNSEA et de JA le 23 juin 2013 à Paris (Esplanade des invalides).


Temps forts

Le matin, 300 éleveurs francs-comtois défilent de Montparnasse aux Invalides aux côtés de l’ensemble des éleveurs français pour interpeller les élus de la nation autour de la revalorisation des prix, la simplification des normes environnementales et la sécurisation de l’avenir.


L’après-midi, au coeur du « Village agricole » sur l’esplanade des Invalides, le stand Franche-Comté accueille le public pour présenter les produits (fromages, charcuterie, viande, …) et les animaux (vaches, chevaux.). Une belle occasion pour les femmes et les hommes du monde agricole franc-comtois d’expliquer au public la réalité de leur métier.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

IVG dans la Constitution : qu’ont voté les élu(e)s en Franche-Comté ?

Sénatrices, sénateurs et député(e)s de France se sont réunis lundi 4 mars 2024 en Congrès au château de Versailles pour débattre et soumettre au vote l'inscription de l'Interruption volontaire de grossesse (IVG) dans la Constitution. Voici ce qu'ont voté les élu(e)s du Doubs, du Jura, de la Haute-Saône et du Territoire de Belfort.

Historique : la France, premier pays au monde à inscrire l’IVG dans sa Constitution

Suite au vote des sénateurs, sénatrices et député(e)s réunis en Congrès à Versailles ce lundi 4 mars dont une grande majorité a voté pour l’inscription de l’IVG dans la Constitution, une cérémonie de scellement se tiendra vendredi 8 mars à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.88
légère pluie
le 05/03 à 15h00
Vent
3.97 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
77 %