Alerte Témoin

Jean François Copé « en campagne matin, midi et soir »

Publié le 24/05/2012 - 17:15
Mis à jour le 24/05/2012 - 19:46

Le patron de l’UMP s’est montré déterminé ce jeudi à Besançon pour faire gagner son camp aux législatives. Il a appelé les militants à la mobilisation pour « un succès maximum » éludant la polémique avec François Fillon sur le leadership du mouvement.

législatives 2012

Pas question de polémiquer avec qui que ce soit. Surtout pas avec François Fillon et surtout pas devant les militants réunis à la permanence de la candidate Françoise Branget, députée UMP sortante de la première circonscription du Doubs.

Le patron de l’UMP, de passage à Besançon pour soutenir les cinq candidats du Doubs aux législatives, n’a rien voulu laissé transparaitre de la guerre qu’il se livre avec François Fillon pour le leadership de la droite. Alors que l’ancien Premier ministre a traité ses déclarations sur la succession de Nicolas Sarkozy de  « quelle hypocrisie », Jean-François Copé a botté en touche.

A-t-il l’âme d’un leader naturel ou d’un hypocrite ? « Ni l’un, ni l’autre », a-t-il simplement répondu. « Matin, midi et soir, je fais campagne pour les législatives. C’est tout ce qui compte. Chacun doit être respecté pour ce qu’il est et ce qu’il croit. Je ne répondrai à aucune polémique » », a poursuivi Jean-François Copé.

Dans un département dont « la marque de fabrique est le courage », il a préféré remonter le moral aux militants après la défaite du 6 mai. « Dans une terre très difficile, face à un PS très puissant et un FN en embuscade », le président de l’UMP a estimé que « tout est ouvert, il qu’il n’y aura pas d’état de grâce à gauche ». « Aucun bouton de guêtre ne doit manquer » aux législatives face à la gauche qui cumule « cinq renoncements par jour ».

« Ceux qui donnent des leçons de moral à tout le monde doivent balayer devant leur porte », a estimé Jean-François Coppé faisant allusion aux ministres condamnés qui restent malgré tout au gouvernement. Il s’en est également pris à François Hollande, allié de « Jean-Luc Mélenchon qui n’a rien à envier à Marine Le Pen ».

Après un tour en ville et quelques macarons pour le goûter, le député-maire de Meaux s’est attardé dans une brasserie bisontine où il a une nouvelle fois demandé avec insistance à ses troupes de se mobiliser. « J’ai besoin de chacun d’entre vous, la victoire est possible ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut : pour une vi(ll)e « plus durable » et une « écologie du bon sens »

Le candidat LR Ludovic Fagaut a choisi la journée internationale de l'environnement et s'est installé sur le toit de l'espace coworking l'Épicerie, place de la Révolution pour présenter son programme écologique. Face la candidate Anne Vignot (EELV - PS - PC - Génération.s), il a égrainé quelques une de ses idées : de "Terra Vesontio" aux Vaîtes à la promotion des producteurs locaux, mais également des 30.000 arbres plantés au doublement du nombre de kilomètres de voies cyclables.

Le Sénat vote d’une proposition de loi pour « faciliter les procurations pour lutter contre l’abstention »

Le Sénat a adopté mardi 2 juin 2020 la proposition de loi de Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, tendant à sécuriser l’établissement des procurations électorales et l’organisation du second tour des élections municipales de juin 2020.

Municipale 2020 : la victoire de Ludovic Fagaut « semble possible » selon Jean-Philippe Allenbach

Le candidat du Mouvement Franche-Comté au premier tour de l'élection municipale à Besançon Jean-Philippe Allenbach, qui avait tenté de rassembler les listes des Républicains et de La République en marche la semaine dernière, n'a pas réussi son coup. Selon lui, voter pour Eric Alauzet au second tour "revient donc à tout simplement gaspiller sa voix" tandis que "la victoire semble possible" pour Ludovic Fagaut.

Liste identique pour Anne Vignot et campagne "sobre"

Municipale Besançon • Arrivée en tête au soir du 15 mars 2020, Anne Vignot  mène la liste "Besançon par nature" (EELV - PS - PC - Génération.s). Elle  sera face à Ludovic Fagaut et Éric Alauzet pour une triangulaire au second tour de l'élection municipale du 28 juin. La liste, identique à celle du premier tour, a été confirmée à la préfecture du Doubs vendredi dernier...

Ludovic Fagaut confirme sa liste « Besançon Maintenant ! » : ce sera une triangulaire

Ce sera donc une triangulaire. Arrivé en seconde position derrière Anne Vignot (EELV - PS - PC Génération.s) avec 23,59% des suffrages exprimés et 1.900 voix d'écart, le LR Ludovic Fagaut a déposé sa liste "Besançon Maintenant" pour le second tour du 28 juin. Il n'y aura donc pas d'alliance avec Éric Alauzet. Les Bisontins devront choisir entre trois listes.

Second tour des municipales : mode d’emploi

Un second tour est nécessaire dans 15 % des communes en France. Si tout va bien, les électeurs de près de 5.000 communes françaises seront invités à voter le dimanche 28 juin 2020 pour ce deuxième tour des élections municipales qui auraient dû se tenir le 22 mars si le Coronavirus n'était pas passé par là. Comment cela va-t-il s'organiser ? Réponses à toutes vos questions…
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.94
légère pluie
le 07/06 à 6h00
Vent
0.84 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
96 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune