Alerte Témoin

Jean-Louis Fousseret ne fusionnera pas avec le Front de gauche d’Emmanuel Girod

Publié le 25/03/2014 - 12:05
Mis à jour le 12/04/2019 - 11:44

Le maire sortant qui mène la liste d’union entre le PS, les Verts et le PC a déclaré qu’il ne pouvait accepter les conditions d’Emmanuel Girod qui, pour fusionner, la création d’un groupe indépendant et autonome au sein du conseil municipal. Emmanuel Girod va prendre le temps de la réflexion ce mardi pour donner sa position pour le second tour.

Capturedecran20140325a10.50.12.png
Emmanuel Girod et Jean-Louis Fousseret ©Alexane

La liste “A gauche toute, place au peuple d’Emmanuel Girod revendiquait pour fusionner une représentation proportionnelle “dans le strict respect” de son score du premier tour (7,28% -2.582 voix), soit huit sièges dont six en position éligibles. Les négociations ne sont même pas allé jusque là. En effet, le maire sortant a balayé l’idée de la présence d’un groupe“indépendant et autonome” au sein de son conseil municipal. “Je ne peux pas accepter que des membres de ma liste ne prennent pas ses responsabilités dans la gestion de la ville”. En clair, Jean-Louis Fousseret refuse la présence sur sa liste d’électrons libre alors même qu’il doit mener une majorité plurielle. “Que dirait   nos colistiers membres des Verts (EELV) et du parti communiste

“Je ne veut pas que le conseil municipal se transforme en forum national” 

Jean-Louis Fousseret estime que pour gérer la ville, il lui faut une majorité derrière lui même s’il admet que des “discussions” et des compromis doivent être trouvé avec les différentes composantes et mouvance de sa liste. “Ce que je refuse également, c’est que le conseil municipal se transforme en forum national. Il y a d’autres endroit pour ça, c’est à l’Assemblée Nationale. Nos concitoyens attendent de nous que nous gérions la ville, pas que nous débattions sur des sujets nationaux (…) J’ai par ailleurs dans mon programme pris l’engagement d’une politique solidaire que je veux poursuivre… “ 

Emmanuel Girod a pris acte du refus.  “Jean-Louis Fousseret prend une grosse responsabilité” . Il estime que sa proposition aurait limiter la présence de la droite et l’entrée de l’extrême droite au conseil municipal. En fin de matinée, il déclarait vouloir prendre du recul avec son équipe et se prononcera d’ici la fin de journée sur sa position pour le second tour des municipales.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Sénatoriales en Bourgogne-Franche-Comté : prime au sortant…

Physionomie région • Sur 14 sièges à pourvoir, les 10 sénateurs sortants qui se représentaient ont tous été réélus (1 LREM, 5 LR, 2 UDI, 1 DVD, 1 PS). Le patron des sénateurs LREM François Patriat et le secrétaire d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne ont été élus sénateurs dimanche, tandis que les 10 sortants qui se représentaient en Bourgogne-Franche-Comté ont été réélus.

Sénatoriales 2020 : trois sénateurs réélus en Côte d’Or

1.638 grands électeurs étaient invités à voter dans le département du Doubs pour élire trois  nouveaux sénateurs et départager les candidats inscrits sur six listes. Alain Houper et Anne-Catherine Loisier de la liste d'union de la droite et du centre sont réélus (701 voix - 43,37%). François Patriat conserve également son siège avec sa liste "Territoires et Liberté" (428 voix -26,6%)

Sénatoriales : Dominique Vérien (UDI) réélue. Jean-Baptiste Lemoyne (REM) passe au second tour

1.118 grands électeurs étaient invités à voter dans le département de l'Yonne pour élire deux nouveaux sénateurs et départager les sept candidats en lice. La sénatrice UDI sortante Dominique Vérien a été réélue au premier tour avec 64,04% des suffrages (698 voix). Le secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Lemoyne (REM) a été élu au second tour avec 52,56% des voix.

Sénatoriales 2020 : Cédric Perrin réélu dans le Territoire-de-Belfort

382 grands électeurs du Territoire de Belfort étaient appelés à voter ce dimanche 27 septembre 2020 pour renouveler le seul et unique siège de sénateur  dans le département et départager cinq candidats. Cédric Perrin, 46 ans, a été réélu avec 72,24 % des suffrages pour un deuxième mandat de sénateur.

Sénatoriales 2020 : Alain Joyandet et Olivier Rietmann (LR) élus en Haute-Saône

LR en force • Les 972 grands électeurs de Haute-Saône étaient ont voté ce dimanche 27 septembre 2020 pour deux sièges de sénateurs dans le département. 10 candidats se présentaient lors de ce scrutin majoritaire. Alain Joyandet (LR) a été réélu dès le premier avec 55,50% des suffrages (515 voix). Olivier Rietmann (LR) , maire de Jussey  a été élu au second tour avec 497 voix.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.02
couvert
le 29/09 à 12h00
Vent
1.59 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
92 %

Sondage