JO-2022 : Quentin Fillon Maillet pour remettre les Bleus sur les rails

Publié le 12/02/2022 - 09:48
Mis à jour le 12/02/2022 - 09:52

Le TGV, ou plutôt le QFM de Zhangjiakou est annoncé: Quentin Fillon Maillet, seul Français pour le moment à s’être couvert d’or lors des JO-2022 de Pékin, peut doubler la mise en sprint samedi  à 10h (heure française) et mettre fin à une disette de deux jours sans médaille tricolore.

 © Capture France Télévision
© Capture France Télévision

Sa démonstration dans l'individuel mardi est encore dans tous les esprits: avec son train d'enfer sur les skis, "QFM" a écœuré la concurrence et décroché, malgré ses deux minutes de pénalité, le premier titre olympique de sa carrière. Au terme de 20 km, le Jurassien a devancé le Bélarusse Anton Smolski et surtout son grand rival et tenant du titre, le Norvégien Johannes Boe.

A eux deux, Fillon Maillet et Boe ont remporté quatre médailles et deux titres depuis leur arrivée en Chine. Ils seront donc logiquement les favoris de ce sprint où, sur une distance aussi courte (10 km), aucune erreur, ou presque, n'est tolérée lors des deux passages sur le pas de tir (couché puis debout).

Mais le N.1 français, leader de la Coupe du monde, refuse de présenter le sprint comme un simple duel contre le cadet des frères Boe: "Je ne me bats pas seulement contre les Norvégiens, mais contre tout un tas d'athlètes", a-t-il balayé.

Parmi ses nombreux rivaux, il pourrait ranger son coéquipier Emilien Jacquelin, très revanchard après sa 72e place dans l'individuel (avec sept pénalités au tir!), d'autant que le sprint conditionne beaucoup le déroulement de la poursuite programmée dimanche, dont Jacquelin est double champion du monde en titre.

Enfin la neige fraiche

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont eux aussi une revanche à prendre. En 2018, ils étaient les grands favoris de l'épreuve de danse sur glace, mais leurs espoirs de titre s'étaient envolés dès leur danse courte à la suite d'une mésaventure vestimentaire lorsque le tour de cou qui retenait le top à franges vertes et jaunes de la patineuse s'était détaché dès les premières secondes.

Ils avaient finalement décroché l'argent et malgré leur impressionnant palmarès (quadruples champions du monde et quintuples champions d'Europe), l'incident continue de leur coller à la peau.

"Evidemment que ça n'a pas été facile, mais ça nous a rendus plus forts", assure Guillaume Cizeron.

"Ce n'est pas forcément le truc le plus réjouissant, mais ça fait partie de mon histoire, de notre carrière. C'est quelque chose qui me suit, qui maintenant me fait rire plus qu'autre chose. Mais j'ai hâte qu'on parle d'autre chose quand même", renchérit sa partenaire.

Leurs Jeux débutent vendredi à 21h50 locales (14h50 françaises) avec pour principaux adversaires les Russes Victoria Sinitsina et Nikita Katsalapov, les seuls à les avoir battus depuis les JO-2018, en janvier 2020 aux Championnats d'Europe.

Le camp tricolore a commencé sa journée avec une double déception: ses deux duos engagés en snowboardcross par équipes, avec notamment la vice-championne olympique 2022 Chloé Trespeuch, n'ont pas dépassé le stade des quarts de finale, visiblement en manque de glisse sous la neige qui blanchit enfin les montagnes olympiques.

Le TAS officiellement saisi

Dans l'affaire Valieva, du nom de la prodige russe du patinage artistique contrôlée positive à une substance interdite avant les JO-2022, le Tribunal arbitral du sport a annoncé qu'il avait été saisi par le Comité international olympique et par l'Agence mondiale antidopage.

La TAS qui doit statuer sur la décision de l'agence antidopage russe de lever la suspension provisoire de Valieva, n'a pas donné plus de précisions sur le déroulement de sa procédure, mais il y a urgence. L'épreuve femmes dont Valieva est la grande favorite débute mardi.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Decathlon vous rachète votre matériel de sport inutilisé grâce à la Seconde Vie

PUBLI-INFO • La Seconde Vie chez Decathlon est un service de rachat de votre matériel, sur certains sports, en très bon état, sous forme de bon d’achat ou de virement bancaire. Pour profiter de ce service, voici un guide vous expliquant ce qui peut être repris et sous quelles conditions.

Sports : l’heure de vérité pour le GBDH, le FCSM veut enchaîner

Tour d'horizon des rencontres sportives des rencontres majeures à suivre ce week-end des 12 et 13 avril 2024 en Franche-Comté. Le GBDH aura fort à faire face à Frontignan tout comme le Racing devant Bobigny. Le FCSM aura l'occasion de performer et de poursuivre sa dynamique chez la lanterne rouge tandis que le BesAC se consacre à un dernier enjeu. 

Clément Berthet sur le départ de la Classic Grand Besançon Doubs : “On vise clairement la victoire !”

Le Classic Grand Besançon Doubs a démarré, d’abord de Besançon, puis de Chalezeule pour quelques heures de course cycliste jusqu’à Montfaucon vendredi 12 avril 2024. On a posé quelques questions à l’un des coureurs francs-comtois, Clément Berthet quelques minutes avant la course.

Suivez en direct la Classic Grand Besançon Doubs…

La première épreuve du triptyque franc-comtois démarre ce vendredi 12 avril 2024 ! Après un départ sur l’esplanade des Droits de l’Homme à Besançon, les coureurs devront s’élancer sur un parcours de 171,3 km en affrontant trois côtes… Celles de Marchaux, d’Epeugney, de la Malate. Suivez la course en direct avec nos journalistes sur place.

Premier contrat pro avec le FC Sochaux-Montbéliard pour Dalangunypole Gomis

Déjà pleinement intégré au groupe, le défenseur Dalangunypole Gomis vient de signer son premier contrat professionnel en faveur du FCSM a fait savoir le club mercredi 10 avril 2024. Le jeune joueur de 19 ans, issu du centre de formation sochalien, s’est engagé jusqu’en 2027. Son contrat prendra effet à compter du 1er juillet 2024. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.6
nuageux
le 15/04 à 18h00
Vent
7.41 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
52 %