Journée du droit des femmes : "la gendarmerie se féminise au fur et à mesure"

Publié le 08/03/2020 - 09:00
Mis à jour le 06/03/2020 - 17:33

À l'occasion de la journée internationale du droit des femmes ce dimanche 8 mars 2020, nous vous proposons de découvrir le parcours d'Elsa, gendarme à la brigade de Quingey et officier de police judiciaire.

À 30 ans, Elsa B. a commencé ses études à Grenoble où elle décroche un baccalauréat scientifique, un DUT en industrie agroalimentaire et biologique puis une licence en transformation des produits alimentaires. En 2013, elle décide de se lancer dans le concours des sous-officiers de la gendarmerie. Après l'école, elle entre à la garde républicaine (régiment d'infanterie) à Paris en 2014. C'est en août 2018, qu'elle rejoint la brigade de Quingey.

MaCommune.info : Pourquoi quelles raisons êtes –vous entrée à la gendarmerie ?

Elsa : "C'est quelque chose qui m'attirait depuis que j'étais jeune. J'ai un père réserviste dans l'armée de Terre donc j'ai côtoyé un peu ce milieu et c'est quelque chose qui me plaisait. J'ai ensuite hésité entre l'armée de Terre et la gendarmerie. J'ai finalement choisi la deuxième option, car il y a l'aspect du contact avec la population, beaucoup de missions variées, des spécialités accessibles comme : des unités d'intervention, les maitres chiens, la police judiciaire, les brigades de recherches, les sections de recherches, des pilotes d'hélicoptères, des spécialistes montagne… Il n'y a pas vraiment de routine dans ce métier".

mC : Est-ce qu'il est difficile de "faire sa place" dans un milieu où la majorité sont encore des hommes ?

Elsa : "Personnellement, je n'ai pas eu de difficultés pour m'intégrer. A Quingey, nous avons la parité, quatre femmes, quatre hommes. Je pense qu'il faut savoir s'imposer et si des femmes gendarmes trouvent des choses déplacées, il ne faut pas qu'elles hésitent à en parler. Parfois des collègues ne se rendent pas compte qu'ils ne sont pas très délicats. Je ne suis pas concernée, mais peut-être que dans certaines autres unités, il y a des anciens qui trouvent bizarre qu'il y ait des femmes en gendarmerie. Ils ont probablement connu l'époque où il n'y avait pas de femmes".

mC : Pensez-vous que dans ce milieu, les femmes sont exclues des postes à hautes responsabilités ?

Elsa : "Je ne pense pas. Que l'on soit un homme ou une femme, il faut faire ses preuves, montrer que l'on est capable et que l'on est motivé. La gendarmerie se féminise au fur et à mesure. En tant que femme, il faut aussi que l'on se dise qu'on est capable. Peut-être aussi que certaines femmes privilégient leur vie de famille à leur carrière. C'est aussi une question de choix personnel.

Les femmes peuvent prétendre aux mêmes postes que les hommes. Il y a des barèmes qui sont adaptés en école de gendarmerie. Par contre au GIGN, il y a un seul barème et c'est le même pour les hommes et pour les femmes. Cela signifie que pour faire trois kilomètres en course il n'y a pas de différence au niveau du temps".

mC : Un avantage à être une femme en gendarmerie ?

Elsa : "Cela peut aider dans certaines situations comme les cas de violences faites aux femmes. Elles ne veulent pas forcément parler à des hommes.

Lors de rixes, on peut être amené à effectuer des palpations de sécurité sur des femmes et donc là c'est essentiel de respecter la procédure. Dans l'ensemble de ce que j'ai vu, les femmes en gendarmerie sont bien intégrées."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Crues : un « dispositif exceptionnel » demandé à J. Castex pour les agriculteurs

À l’occasion de la venue de Jean Castex en Haute-Saône ce 23 juillet 2021, le syndicat FDSEA et la Chambre d’agriculture expliquent dans une lettre que les exploitants agricoles sont nombreux a avoir été impacté par fortes précipitations…Ils demandent une aide exceptionnelle.

Pontarlier : le Super Comice 2021 reporté en 2022, les animations et expositions maintenues

La Ville de Pontarlier et la Fédération des comices du Doubs ont décidé après concertation et d'un commun accord de reporter l'édition 2021 du Super Comice au samedi 22 octobre 2022, en raison de la crise sanitaire actuelle et des restrictions qui rendent "très difficile" l'organisation en amont des comices dans les cantons ainsi que le jour J, en coeur de ville, le Super comice.

Panne des numéros d’urgence : le rapport au gouvernement pointe la réactivité « insuffisante » d’Orange

L’opérateur Orange a fait preuve d'une réactivité "insuffisante" lors du dysfonctionnement du système des numéros d'urgence en France début juin, pointe ce jeudi 22 juin 2021 le rapport commandé par le gouvernement, qui avance diverses pistes pour prévenir de futures pannes analogues.

Pass sanitaire dans les centres commerciaux : 20 km « c’est beaucoup » pour définir un bassin de vie, selon Griset

Un périmètre de 20 km, "c'est beaucoup" pour définir le "bassin de vie" dans lequel les centres commerciaux de grande taille seront accessibles sans pass sanitaire en raison de l'absence d'autres commerces de première nécessité, a estimé ce mardi 20 juillet 2021 le ministre chargé des PME Alain Griset.

Entreprises de déménagement : 20 contrôles effectués en une semaine en Bourgogne-Franche-Comté

Ces opérations ont mobilisé, du 28 juin au 4 juillet 2021, une vingtaine de Contrôleurs des Transports Terrestres de la DREAL, ainsi que des agents de la DREETS (Direction Régionale de l’Économie, de l’Emploi, du Travail et des Solidarités) et de l’URSSAF (Union de Recouvrement des cotisations de Sécurité Sociale et d’Allocations Familiales).

Coupure d’électricité dans le centre de vaccination d’Audincourt : Anne Vignot soutien Martial Bourquin

Le centre de vaccination d’Audincourt a subi ce dimanche 18 juillet 2021 une coupure volontaire des disjoncteurs d‘alimentation électronique alors que 3500 doses étaient stockées dans les réfrigérateurs. Ce lundi, la maire de Besançon tient à affirmer son soutien à Martial Bourquin, maire d'Audincourt et ancien sénateur du Doubs.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.89
couvert
le 24/07 à 0h00
Vent
0.58 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
93 %

Sondage