Juliette Dupoux, nouvelle commissaire à la sureté départementale de Besançon

Publié le 27/07/2020 - 09:00
Mis à jour le 27/07/2020 - 09:58

La commissaire a officiellement pris ses fonctions à Besançon le 1er juillet 2020. Épaulée par le commandant Touris, adjoint au chef de la sureté départementale, elle aura au total 90 agents sous ses ordres en septembre.

Juliette Dupoux © Hélène  ©
Juliette Dupoux © Hélène ©

Fraîchement diplômée, Juliette Dupoux a pris les rênes de la sureté départementale en juillet dernier à 26 ans seulement. Un premier poste qui ne semble pas l'impressionner : "Il faut mettre la tête dans le guidon. C'est un beau poste avec un versant judiciaire qui me plaît".

C'est d'ailleurs par choix qu'elle s'est rendue pour cette première affectation dans la région. Une proximité qui la rapproche de sa famille en Bourgogne. "J'aime la campagne et sa verdure, donc ce poste est un bon compromis".

Des ambitions concrètes pour un nouveau poste

Après avoir effectué cinq années d'étude de droit spécialisées en "droits et stratégie de la sécurité" à Paris, Juliette Dupoux s'est intéressée aux concours d'officier et de commissaire. "Je ne suis pas issue d'une famille de policiers. C'est en rencontrant des membres des forces de l'ordre que ça a fait tilt", précise-t-elle.

En ce qui concerne ces ambitions pour le poste, la jeune femme précise que "le métier de commissaire, c'est aussi ce que l'on a envie d'en faire" : "On peut aussi avoir une ouverture opérationnelle et pas uniquement être un manager dans son bureau. Ce n'est pas du tout mon état d'esprit. Dès que je peux me greffer sur un dispositif je le fais".

La réforme de la sureté départementale, un véritable challenge

Parmi les missions qui lui sont attribuées, la nouvelle commissaire ne se lance pas d'objectif particulier sinon de "faire tourner un service qui fonctionne déjà bien" : "Avec la réforme de la sureté départementale à venir en septembre, l'objectif sera que tout le monde trouve sa place dans les structures. Il faudra retrouver un peu de souffle même si elles fonctionnent très bien. Nous avons des enquêteurs de qualité et j'aimerais leur apporter un peu plus de légèreté en renflouant leurs groupes. C'est une mission que je me fixe", conclut-elle.

Un métier au service du public

Juliette Dupoux est la référente judiciaire à Besançon de Michel Klein, directeur départemental de sureté public.

Rappel des missions du poste de commissaire à la sureté départementale :

  • En charge des relations entre les instances judiciaires 
  • Missions managériales : gestion du service de la sureté (management humain + ce qui touche les réformes)
  • Connaissance de l'environnement délinquant (connaître la topographie des lieux, les zones sensibles...)
  • Gestion du personnel, de l'humain
  • Faire le lien entre les partenaires (Police judiciaire, la Mairie, la Préfecture)
  • Développement des liens à l'international (notamment avec les homologues suisses et douaniers).
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

“La question n’est pas uniquement la défense des droits, mais aussi leur promotion” (Amnesty International)

Du 17 au 20 mai 2024, l’hôtel de Ville de Besançon accueille l’exposition "We want to break free*". Elle sera ensuite déplacée à la médiathèque Pierre Bayle jusqu’au 1er juin. Sébastien Tüller, responsable de la commission orientation sexuelle et identité de genre d’Amnesty International, nous en parle…

Le tourisme et le commerce bisontin au coeur du prochain conseil municipal de Besançon

Au coeur des sujets du prochain conseil municipal, le tourisme et l'activité commerciale de la Ville de Besançon seront abordés comme thème principaux ce jeudi 15 mai 2024. En conférence de presse, la Ville a dressé le bilan des derniers chiffres de la saison touristique et du commerce bisontin. 

À Besançon la boutique “L’air de rien” ferme ses portes

Ce mercredi 15 mai 2024 les autocollants "déstockage massif" et "avant cessation d’activité" sur la vitrine de la boutique bisontine L’air de rien interpellent. Située au 8 rue des Granges, la boutique avait reçu en 2023 le prix du meilleur commerce indépendant de Bourgogne – Franche-Comté mais s'apprête pourtant à baisser définitivement le rideau.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

Sondage – Allez-vous assister au passage de la flamme olympique dans le Doubs ?

Alors que les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 débuteront le 26 juillet prochain, la flamme olympique elle, a d’ores et déjà fait son arrivée le 8 mai dernier sur le sol français. Son parcours s’accompagne généralement d’événements et autres animations dans les villes étapes. Dans le Doubs et plus particulièrement à Besançon, son arrivée est prévue le 25 juin 2024, avez-vous prévu de vous déplacer pour voir le passage de la flamme olympique ? C’est notre sondage de la semaine.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.83
légère pluie
le 22/05 à 3h00
Vent
4.46 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
96 %