Alerte Témoin

L’émergence bisontine sur scène !

Publié le 31/05/2016 - 08:31
Mis à jour le 31/05/2016 - 08:31

Du 31 mai au 3 juin 2016,  la ville de Besançon organise la 9ème semaine des Emergences. Ce rendez-vous culturel permet à des artistes émergents locaux de proposer des spectacles sur des scènes bisontines et dans plusieurs bars de la ville. Cette année du rock avec le groupe Glitz et avec la jeune chanteuse guitariste Marion Roch ; du théâtre avec la compagnie Prune, et plein d’autres surprises…

5 jours de concerts avec plusieurs temps forts : les spectacles de la compagnie de théâtre Prune, ceux de la chanteuse guitariste Marion Roch et du groupe rock Glitz. A cela s’ajoute les concerts à 22 heures dans les bars de la ville où de nombreux groupes émergents donneront le ton. La semaine des Emergences, c’est certes des concerts partout dans Besançon mais aussi un dispositif de soutien aux groupes locaux. Avant, pendant et après cet évènement la ville de Besançon propose aux artistes un accompagnement financier et une mise à disposition de certains locaux ou institutions comme la Rodia afin qu’ils puissent enrichir leur travail. Cette année trois équipe artistiques ont profité de ce dispositif et cette semaine c’est l’occasion de présenter leur travaux.

Qui sont les artistes d’Emergences ?

La compagnie Prune : composée de trois membres, 2 filles un garçon

La compagnie Prune aime bien créer des spectacles qui mélangent des arts. Pour leur première création le conte et l’acrobatie faisait bon ménage. Pour la semaine des émergences, leur spectacle "Vieille branche" a deux facettes, l’écriture théâtrale, réaliser par la compagnie, et l’écriture corporelle que "l’on souhaite assez originale" nous confirme Leslie Montagu, membre de Prune. La danse sera assez verticale, d’ailleurs leur violoncelliste qui vient de rejoindre la troupe montera à plus de 4 mètres de hauteur… L’histoire de "Vieille Branche" vient de celle de Leslie Montagu. Son grand père était arboriculteur et lui a appris l’amour des arbres lors de longues balades en forêt. La compagnie a eu envie de montrer que chaque tranche d’histoire, celle des anciens et des jeunes, celles de la nature et des arbres peut être partagée. Dans le spectacle, Prune raconte le lien de 8 générations d'une même famille avec un arbre… L’arbre en lui-même est poétique mais pour apporter quelque chose de plus, "on a souhaité travailler sur la rupture : il y a des objets que l’on ne s’attendrait pas à trouver" explique Leslie Montagu. A noter que pour ce spectacle le public est dans la nature, assis sur des transats !

  • Mercredi 1er juin de 15h et 18h
  • Jeudi 2 juin à 20h
  • Parc de la Grange Huguenet à Besançon

Marion Roch

Malgré son jeune âge, Marion Roch a tout d’une grande artiste. Auteur-compositeur-interprète, elle a commencé à écrire des chansons à 14 ans. Entourée d’une contrebasse, d’un clavier, d'une guitare, elle pose sa voix venue du plus profond d’elle-même. Rocailleuse et sensuelle, Marion Roch, propose des chansons à textes tantôt acoustiques tantôt bercées dans l’univers électronique qu’elle développe dans son deuxième opus.

 Mercredi 1er juin à 20h au petit théâtre de la Bouloie à Besançon

GLITZ 

Ce sont trois garçons Flo, Tom et Mitch qui ont eu cette idée saugrenue que le rock pouvait être jouée avec un banjo, un tuba et une batterie. Le pari est réussi ! Dans leur musique, on retrouve plusieurs influences d’au-delà du rock et pourtant le mélange fonctionne !  Chaque membre du groupe a amené sa touche. Ils ont recréer le power trio, guitare, basse, batterie avec ses trois instruments. Leur histoire a commencé avec un banjo solitaire. Flo jouait devant sa cheminé, puis un soir, il a revu un de ses amis, et batteur, de longue date, Mitch. Ensemble, ils ont commencé à faire de la musique. S’en est suivi, cette idée de remplacer la basse par un tuba et Tom est arrivée. "Ce n’était pas facile au début" confie Flo,  "on a eu du mal à faire du vrai rock et à trouver notre son". Il faut dire que grâce au dispositif émergence "on a pu évoluer" explique Tom car "aujourd’hui nous sommes artistes en résidence à la Rodia, et c’est le top !". Cela a permis à Glitz de travailler sur le son mais aussi sur la lumière.

Le concert de Glitz c’est le vendredi 3 juin à la Rodia à 20 h.

Emergence c’est un tremplin

La ville soutient depuis 30 ans la jeune création et depuis 9 ans le dispositif émergence. Pour Patrick Bontemps, adjoint à la culture pour Besançon "il faut continuer d’aller plus loin même si les finances sont en bernes". Pour l’élu, la jeunesse c’est "l’avenir de notre pays", il faut donc lui permettre de s’exprimer et lui donner des possibilités de montrer ses talents à un public". Emergence fait travailler de nombreux acteurs ensemble comme les institutions la Rodia, les Deux scènes et le CDN avec des associations. Pour Patrick Bontemps Émergence contribue "au bouillonnement d’idées, d’activités culturelles, je crois que cela fait partie de l’ensemble de la chaine culturelle et permet de tisser du lien social et des contacts". Lors de cette semaine des Emergences, les spectacles présentés ne seront pas tous aboutis, pour autant, "les artistes pourront aller plus loin grâce à cette expérience" conclut l’adjoint à la culture.

La semaine des Emergences se sont aussi des nombreux concert dans les bars de la ville à retrouver sur le site internet de la ville de Besançon.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Sondage – Malgré l’épidémie de Covid-19 et les mesures sanitaires, allez-vous au cinéma, voir des spectacles et des concerts en Bourgogne Franche-Comté ?

Les cinémas, les théâtres et quelques salles de concerts sont ouverts au public en respectant des protocoles sanitaires strictes. Malgré tout cela, allez-vous au cinéma, voir des spectacles ou des concerts ? C'est notre sondage de la semaine.

73e « édition limitée » du Festival de musique de Besançon : 10.000 spectateurs étaient au rendez-vous

La 73e "édition limitée" du Festival s’est terminée ce dimanche 20 septembre sur les notes tango d’Orquesta Silbando au Grand Kursaal à Besançon, concert retransmis en plein-air sur écran géant et en direct sur Internet. 10.000 spectateurs étaient présents aux 30 concerts du festival...

« Il n’était pas envisageable de renoncer à Livres dans la Boucle » selon Anne Vignot

La cinquième édition du festival Livres dans la Boucle à Besançon a été inaugurée ce samedi 19 septembre 2020 à la Cité des Arts. À cette occasion, la maire et présidente de Grand Besançon Métropole a déclaré qu"'il n'était pas envisageable de renoncer à Livres dans la Boucle" alors que cette édition se déroule en pleine crise de la covid-19.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.89
nuageux
le 30/09 à 0h00
Vent
1.27 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
95 %

Sondage