L’hôtellerie de luxe: une école de la vie ?

Publié le 12/05/2014 - 15:30
Mis à jour le 13/05/2016 - 12:38

Stéphanie Denizot a rejoint le Cours hôtelier de Besançon en 2007 en tant que secrétaire-formatrice hôtelière. Elle y a elle-même été élève, avant de travailler au Ritz à Paris et de choisir finalement de se consacrer à la formation.

cours_hotelier_2.jpg
cours_hotelier_2.jpg

Un emploi à la clef

PUBLICITÉ

S’il existe plusieurs formations aux métiers de l’hôtellerie en France, celle proposée par le Cours hôtelier est unique en son genre. "Le but est vraiment de proposer une formation individualisée, c’est pour cette raison notamment que nous n’accueillons pas plus d’élèves chaque année malgré les demandes", confie Stéphanie Denizot.

Au total, une vingtaine de professeurs les encadrent. Sept anciens élèves et anciens hôteliers dispensent les cours pratiques tandis que 13 enseignants vacataires se chargent des cours généraux. Ce qui permet de travailler en petit groupe. Ici, l’exigence est de mise et ce n’est pas un hasard. "En travaillant dans les hôtels, j’ai pris conscience que la formation était capitale ! On s’aperçoit que les personnes qui sont formés à l’hôtellerie de luxe sont un maillon essentiel au bon fonctionnement de l’établissement. Or, il leur faut une formation solide et ça manque beaucoup."

Beaucoup de bouche-à-oreille

Dans le milieu, la réputation et les recommandations en disent également long. Ainsi, les anciens élèves sont-ils nombreux à vanter les mérites de leur formation et à servir d’exemples. "Il y a beaucoup de bouche-à-oreille et de recommandations des hôtels", remarque Stéphanie Denizot. La perspective d’embauches dans les plus grands palaces à la suite de la formation participe aussi au succès du Cours hôtelier.

Stéphanie Denizot a, elle, travaillé durant 10 ans au Ritz puis au Prince de Galles à Paris, avant de revenir à Besançon et de s’investir dans la formation des nouveaux élèves. Elle recommande évidemment le Cours hôtelier, qui pourrait s’apparenter à une école de la vie.

Savoir tout faire

Quant au coût de la formation qui peut être élevé ? Elle confie elle-même avoir du faire un prêt auprès d’une banque, mais il s’agissait "d’un investissement sans danger" au vu des perspectives d’emploi. "Le banquier connaissait très bien l’école et n’a pas hésité à me l’octroyer sachant que je pourrais vite lui rembourser."

Certains établissements solliciteraient même directement l’école pour leur trouver des stagiaires et futurs employés. Bien sûr, les élèves peuvent choisir de travailler dans n’importe quel milieu hôtelier et pas nécessairement dans les établissements les plus luxueux. "Quand on est formé à l’excellence, on sait tout faire."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Calendrier de l’avent maCommune : ouvrez l’article du 11 décembre !

L'équipe de maCommune.info vous propose un calendrier de l'avent virtuel… et gratuit ! Chaque jour, jusqu'au 25 décembre 2019, ouvrez l'article "Calendrier" pour trouver une petite attention en lien avec la Franche-Comté, destinée à vous, chères lectrices et chers lecteurs… Quelques mots, une image, une musique, une devinette, une blague... les articles se transforment en "case" à découvrir pour égayer votre journée !

Manifestation contre la réforme des retraites à Besançon : 3 000 personnes selon la CGT, 2 000 selon la police

Mise à jour à 17h45 • Une nouvelle journée de mobilisation nationale contre la réforme des retraites se déroule mardi 19 décembre 2019 en France y compris à Besançon. Une manifestation réunissant l'intersyndicale, cheminots, Blouses blanches, Gilets jaunes, enseignant-es, etc., a démarré à 14 heures place de la Révolution. Selon la CGT, il y aurait 3 000 manifestants, 2 000 selon la police.

Calendrier de l’avent maCommune : ouvrez l’article du 10 décembre !

L'équipe de maCommune.info vous propose un calendrier de l'avent virtuel… et gratuit ! Chaque jour, jusqu'au 25 décembre 2019, ouvrez l'article "Calendrier" pour trouver une petite attention en lien avec la Franche-Comté, destinée à vous, chères lectrices et chers lecteurs… Quelques mots, une image, une musique, une devinette, une blague... les articles se transforment en "case" à découvrir pour égayer votre journée !

Saint-Jacques : signature de la vente du foncier de la Grande bibliothèque

Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon et président de Grand Besançon Métropole ainsi que Chantal Carroger, directrice générale du Centre Hospitalier Universitaire de Besançon, ont signé ce 9 décembre 2019 la vente au Grand Besançon du foncier de la Grande Bibliothèque Saint-Jacques évalué à 2,1 millions d’euros.

Besançon : la conférence sur laïcité prévue ce lundi soir est annulée

Mise à jour ce 9 décembre • Mardi 3 décembre 2019 se déroulait la remise des Trophées de la laïcité à l'Hôtel de Ville de Dijon en présence de Jean-Louis Bianco, ancien ministre et président de l'Observatoire national de la laïcité. La Ville de Besançon a été récompensée et une conférence devait se tenir ce lundi à la Maison des Sciences de l’Homme et de l’Environnement. Suite à la grève des transports, Abdennour Bidar ne pourra se rendre à Besançon.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.29
légère pluie
le 12/12 à 0h00
Vent
2.77 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
93 %

Sondage