La Bourgogne à Bercy

Publié le 18/05/2016 - 16:23
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:42

La SNCF a décidé de renommer la gare de Bercy et deux territoires se disputaient le panneau : la Bourgogne et l’Auvergne. Les deux auront finalement eu gain de cause puisque la gare parisienne s’appellera désormais la « gare de Paris Bercy-Bourgogne-Pays d’Auvergne« .

 ©
©

Fin de la guéguerre entre la Bourgogne et l'Auvergne: la SNCF a finalement choisi de satisfaire tout le monde en rebaptisant prochainement la gare parisienne de Bercy "gare de Paris Bercy-Bourgogne-Pays d'Auvergne". Dans un communiqué publié mercredi 18 mai 2016, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay (PS), se réjouit "d'avoir été entendue" par la SCNF qui a choisi un nom de gare qui "affiche clairement les liaisons ferroviaires qui relient Paris aux régions"."Victoire pour tous les Auvergnats: une gare parisienne mettra désormais à l'honneur leur fabuleux territoire. #Auvergne", a salué de son côté le président d'Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez (LR), dans un tweet. Avec ce nom à rallonge, la SNCF a donc évité de froisser les susceptibilités régionales. Car le ton était monté fin avril 2016 lorsque Laurent Wauquiez avait assuré dans le quotidien auvergnat La Montagne que la SNCF était "ok" pour rebaptiser la gare de Bercy "gare d'Auvergne". "L'Auvergnat ne doit plus être traité comme un pouilleux en arrivant dans une gare de deuxième zone", s'était-il emporté. Sa déclaration n'avait pas du tout été du goût des Bourguignons et notamment du président du conseil départemental de Côte d'Or et conseiller régional, le député UDI François Sauvadet. Lui penchait pour une "gare de Bourgogne". "Cette dénomination serait pleinement cohérente avec l'histoire du quartier de Bercy, marquée par des siècles de relations commerciales avec la Bourgogne. En effet, les quais de Bercy ont vu au fil des siècles transiter bois du Morvan et vins de Bourgogne transportés depuis l'amont de la Seine", justifiait-il.

(AFP)

.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Pancartes brandis par les élus RN en conseil régional : les réactions s’enchaînent…

Suite aux pancartes "Violeurs étrangers dehors" brandis par les élus du Rassemblent nationale en soutien au collectif Némésis durant le conseil régional du 11 avril 2024, les réactions s’enchainent… Pour rappel, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, a indiqué son intention de porter plainte.

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Bourgogne-Franche-Comté : Marie-Guite Dufay veut porter plainte contre des élus RN après des pancartes anti-immigrés en plein conseil

Marie-Guite Dufay, la présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi 11 avril 2024 son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

”Violeurs étrangers dehors” : les élus du RN brandissent des pancartes en conseil régional de Bourgogne Franche-Comté

En soutien au collectif Némésis dont l’une des militantes avait brandi une pancarte ”Violeurs étrangers dehors” lors du Carnaval de Besançon le 7 avril, chacun des élus du Rassemblement national au ont, à leur tout, affiché cette même pancarte lors de l’assemblée plénière au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté ce jeudi 11 avril.

À Besançon et Cussey-sur-l’Ognon, bientôt la création d’une zone agricole protégée : pourquoi ?

Jeudi 11 avril 2024, le projet de création d’une zone agricole protégée (Zap) à Besançon et Cussey-sur-l’Ognon sera soumis au vote des élus de Grand Besançon Métropole. Quels sont les objectifs ? Quel avenir pour ces zones ? François Presse, conseillère communautaire à Grand Besançon Métropole déléguée à l'Agriculture, nous explique.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 23.24
couvert
le 13/04 à 12h00
Vent
1.61 m/s
Pression
1027 hPa
Humidité
56 %