Alerte Témoin

La Bourgogne Franche-Comté a perdu 5.400 habitants depuis 2012

Publié le 03/01/2020 - 13:45
Mis à jour le 03/01/2020 - 11:44

Au 1er janvier 2017, la Bourgogne-Franche-Comté comptait 2.811.423 habitants selon les derniers chiffres du recensement de la population établis par l'Insee. Entre 2012 et 2017, la région a perdu de la population. Seuls les départements du Doubs (+8.005) et de la Côte-d’Or (+6.416) voient leur population augmenter.

2.811.423 habitants au 1er janvier 2017 :  la Bourgogne- Franche-Comté représente 4,3 % de la population de France métropolitaine.

Entre 2012 et 2017, la Bourgogne-Franche-Comté est la seule région de métropole à perdre des habitants :  -5.391 "La baisse reste modeste, mais elle devrait s’accentuer dans les années à venir" notent Charles Pilarski et Philippe Rossignol, auteurs de l'étude régionale à l'Insee. " Cette évolution démographique est portée par un solde naturel faible sur cinq ans, les naissances l’emportant encore sur les décès jusqu’en 2015. Le solde migratoire reste légèrement déficitaire..."

Sur cette même période, 6 des 8 départements sont désormais en décroissance démographique.

Évolution de la population de Bourgogne-Franche-Comté © Insee

Dans la Nièvre, la perte de population continue et s’accélère. Avec 9.604 habitants de moins, c’est le département qui connaît le décrochage le plus important de métropole, devant la Haute-Marne et les Ardennes.

Le Jura, la Saône-et-Loire, l’Yonne, la Haute-Saône ainsi que le Territoire de Belfort, qui gagnaient encore des habitants entre 2007 et 2012, en perdent désormais. Le retournement est particulièrement marqué pour la Haute-Saône et le Territoire de Belfort.

Grâce à leur solde naturel positif, le Doubs et la Côte-d’Or sont les deux seuls départements de la région à gagner des habitants, mais à un rythme toutefois inférieur à la moyenne nationale

Grand Besançon Métropole : + 2.600 habitants en cinq ans

Les plus grandes communes perdent des habitants (-419 habitants par exemple pour Besançon) , à l’exception de Chalon-sur-Saône et surtout de Dijon qui gagne près de 4900 habitants en cinq ans.

Évolution de la population des principales communes de Bourgogne- Franche-Comté © Insee

Cependant, si la population de Besançon diminue, ce n’est pas le cas de son intercommunalité dont la croissance démographique s’est amplifiée.

Évolution de la population dans les principales intercommunalités de Bourgogne Franche-Comté © Insee

Situées aux franges de la région, Sens et Mâcon profitent du dynamisme des régions limitrophes, respectivement l’Île-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes : leur population augmente sensiblement.

Enfin, les pertes d’habitants s’accélèrent dans les communes isolées, ou situées dans des zones économiquement fragilisées. C’est le cas notamment d’Autun, de Cosne-Cours-sur-Loire, d’Audincourt et de Saint-Claude. 

(Avec Insee)

1 Commentaire

La gestion de la parisienne Marie Marguerite Dufay porte ses fruits elle va continuer sur sa lancée.
Publié le 3 janvier à 19h32 par gaucher • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Société

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Sécurité à Planoise : le préfet du Doubs saisit l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     25.1
    peu nuageux
    le 06/08 à 18h00
    Vent
    2.46 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    48 %

    Sondage