La cantine est "un droit" : Besançon va réexaminer la demande d'inscription

Publié le 07/12/2017 - 17:16
Mis à jour le 07/12/2017 - 17:16

La cantine scolaire est "un droit". Le tribunal administratif de Besançon a imposé ce jeudi au maire de la ville de réexaminer  dans un délai de 15 jours  la demande d'inscription à la cantine d'un enfant de CE1, non admis  faute de place. La municipalité va réexaminer le dossier, mais, sur le fond, l'adjoint à l'éducation, Yves-Michel Dahoui veut inciter le maire à faire appel…

 ©
©

C'est la première fois en France qu'un tribunal administratif se prononçait sur ce sujet "susceptible de concerner de nombreuses communes" en France, selon le premier conseiller du tribunal bisontin, Jérôme Charret. La mairie de Besançon avait refusé en septembre d'inscrire le fils de Céline Guyon, âgé de 7 ans, à la cantine et à l'accueil périscolaire de son école primaire, faute de place. Saisi par la maman, le tribunal administratif a annulé la décision du maire - suivant en cela l'avis du rapporteur public - et lui a ordonné de réexaminer la demande d'inscription de l'enfant à la cantine dans un délai de 15 jours. 

Dans son jugement, il a estimé "que les collectivités publiques qui choisissent de créer un service de restauration scolaire pour les écoles primaires (...) sont tenues de garantir à chaque élève le droit d'y être inscrit". 

Yves-Michel Dahoui veut inciter le maire à faire appel

La municipalité a fait part de son intention de "réexaminer la demande" de Mme Guyon, comme demandé par le tribunal, et de "s'organiser pour accueillir cet enfant".  "Mais il faut trouver de la place, des animateurs et augmenter les capacités de production d'une cuisine centrale ", souligne l'adjoint au maire à l'éducation, Yves-Michel Dahoui. "Qui va payer ?", interroge-t-il, ajoutant avoir l'intention "d'inciter le maire de Besançon à faire appel". 

Concernant les quelque 300 enfants qui n'ont pas été acceptés à la cantine à Besançon faute de place, il "souhaite engager une discussion avec les représentants des parents d'élèves pour réfléchir afin de trouver les moyens financiers pour remédier au problème".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

5e vague : ce qu'il faut retenir des annonces d'Olivier Véran et de Jean-Michel Blanquer

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé jeudi que le rappel vaccinal contre le Covid-19 serait désormais "ouvert à tous les adultes dès cinq mois après leur dernière injection", à partir de ce samedi 27 novembre 2021. Cela concerne 19 millions de Français...

Le niveau des CP et CE1 revenu à celui d’avant la crise sanitaire

Les parents d'élèves en classes de CP et CE1 vont pouvoir se rassurer ! Les élèves de ces niveaux-là ont réussi les évaluations qui ont été réalisée du 13 au 24 septembre derniers. Au niveau national comme dans l'académie de Besançon, les élèves ont des obtenu des résultats supérieurs à ceux obtenus à la rentrée 2019 voire 2018... Explications.

Une plateforme « SOS signalement » à l’université de Franche-Comté

SOS = signalement - orientation - suivi • Afin d’accompagner les victimes de violences sexuelles et sexistes, de discrimination, de harcèlement ou de toute autre forme de violences, l’université de Franche-Comté a décidé de mettre en place la plateforme "SOS signalement". Présentée devant la presse le 9 novembre 2021, elle est accessible depuis lundi dernier.

Le « Tutorat de santé » organise un examen classant blanc pour les étudiants en médecine

Mi-décembre, les étudiants PASS (Parcours Accès Santé Spécifique) et LAS (Licence à Accès Santé) souhaitant accéder aux études de maïeutique, médecine, odontologie, pharmacie, métiers de la rééducation et soins infirmiers, vont passer la première partie de leurs épreuves. Le Tutorat de santé de Besançon organise un examen classant blanc le 4 décembre.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.39
légère pluie
le 27/11 à 6h00
Vent
5.4 m/s
Pression
991 hPa
Humidité
92 %

Sondage