La grève des animateurs du périscolaire reprend ce jeudi à Besançon

Publié le 13/10/2016 - 10:32
Mis à jour le 15/04/2019 - 11:09

Après une mobilisation le 5 septembre dernier, la section CFDT-Ville de Besançon-CCAS et CAGB appelle tous les personnels concernés par le temps périscolaire des 67 écoles de la ville et les parents d’élèves à se mobiliser ce jeudi 13 octobre 2016. Pourquoi ? le syndicat observe « trop peu de progrès dans l’amélioration du quotidien au travail des animateurs et directeurs du périscolaire dans les écoles de la ville ». 

 ©
©

La CFDT note "toujours des taux d'encadrement trop élevés, inadaptés à des conditions d'accueil de qualité des enfants".

Depuis la rentre?e, l'accueil pe?riscolaire de la Ville a rec?u un agre?ment Jeunesse et Sports et devient a? ce titre un accueil de loisirs collectifs de mineurs avec des obligations de se?curite? physique, morale et affective envers les enfants. " "Malheureusement", explique le syndicat, "les mesures de?rogatoires d'encadrement d'un animateur pour 14 enfants en maternelle et d'un animateur pour 18 enfants en e?le?mentaire deviennent une re?gle quelques jours avant la rentre?e. Tout d'un coup l'animateur doit faire vivre des temps d'animation e?panouissants et e?ducatifs dans de telles conditions alors qu'en centre de loisirs en pe?riodes de vacances scolaires il n'encadre que 8 enfants en maternelle et 12 en e?le?mentaire : cherchez l'erreur !" 

De l'animateur au "Super-animateur" 

Pour la CFDT, "Au pe?riscolaire l'animateur devient Super-animateur et va participer a? l'e?laboration de programmes d'activite?s visant a? aider a? la construction de la personnalite? et a? l'acquisition de l'autonomie, mais aussi au respect de soi et des autres par l'expe?rimentation du vivre ensemble, et encore au de?veloppement de la socialisation et de la citoyennete? des enfants. SUPER animateur ? Oui, car il doit mettre en œuvre ses objectifs e?ducatifs dans des locaux peu adapte?s, sans temps de pre?paration et avec des moyens mate?riels re?duits. Son salaire et ses conditions sont-ils meilleurs pour autant ? En aucun cas !"

Le syndicat critique une "ambition du Projet éducatif de territoire qui percute la réalité du petit bout de 4 ans qui veut juste écraser des boules de pâte à sel en compagnie de son doudou", même si les capacités et les envies d'un enfant de 4 ans ne se réduisent pas uniquement à cela…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Groupes de niveau au collège : les parents d’élèves de Valdahon appellent à manifester

Le mercredi 29 mai 2024, les parents d’élèves du collège Edgar Faure de Valdahon appellent les autres parents à ne pas mettre leurs enfants au collège en vue d'une action "collège mort". La raison ? Montrer leur indignation face au fait que les élèves des classes de 6ème et 5ème seront triés par groupe de niveau dès la rentrée prochaine. Une manifestation est prévue dans la matinée du mercredi 29 mai.

À Sancey, une action “collège mort” pour dénoncer les groupes de niveau

Une action "collège mort" aura lieu au collège Henri Fertet de Sancey mercredi 29 mai 2024. Les parents d’élèves sont invités à ne pas envoyer leurs enfants au collège ce jour-là  et à se rassembler devant l’établissement à 10h. Une journée nationale de mobilisation contre la réforme du "choc des savoirs" aura également lieu le samedi 25 mai à 10h30 à Besançon. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.42
légère pluie
le 30/05 à 12h00
Vent
4.31 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
96 %