La mairie d’Audincourt annule un concert antiraciste

Publié le 04/12/2011 - 10:04
Mis à jour le 04/12/2011 - 10:09

La municipalité socialiste d'Audincourt a annoncé qu'elle annulait un concert rap antiraciste prévu mercredi, en raison de certaines paroles controversées du groupe et de risques d'affrontements avec des militants d'extrême droite. Une décision qualifiée de "scandaleuse" par les organisateurs. 

polémique

"Il y avait des risques réels d'affrontement. De plus je ne peux pas partager ce que dit ce groupe, dans sa chanson +Nique la France+, et ce bien que je soutienne totalement le combat contre le racisme", a dit le sénateur-maire PS d'Audincourt, Martial Bourquin.

Le "collectif antifasciste du Pays de Montbéliard" avait invité le groupe de rap lillois ZEP (Zone d'expression populaire) à se produire jeudi prochain à Audincourt, près de Montbéliard, dans le cadre d'un "concert antiraciste".

Ce concert était programmé à la veille du procès pour "incitation à la haine et à la discrimination raciale" de Gaëtan Perret, président du mouvement d'extrême droite "Front Comtois". Ce dernier sera jugé jeudi devant le tribunal correctionnel de Montbéliard suite à une plainte de ce collectif à cause d'affiches islamophobes et anti-immigration.

Le concert devait permettre "d'opposer de la musique, des chansons, de la solidarité et de la mobilisation citoyenne" à la haine et au racisme, selon le collectif.

Mais certaines paroles du groupe ZEP, qui pointe le refus d'une France "raciste, colonialiste et capitaliste", ont déplu au maire d'Audincourt. "Il ne faut pas répondre à l'intolérance par l'intolérance", a dit M. Bourquin.

L'un des porte-parole du collectif antifasciste, Pascal Tozzi, a dénoncé une "censure". "Nous regrettons vivement que le Groupe ZEP, avec qui nous partageons de nombreux combats, soit réduit à deux phrases, sorties de leur contexte, et instrumentalisées par des racistes, et des groupes de pression", a commenté le collectif dans un communiqué.

Quant au risque allégué de violences physiques entre militants antifascistes et d'extrême droite, M. Tozzi a jugé que "la bonne réponse du maire aurait été de solliciter des renforts policiers, plutôt que de censurer le concert". 

(source: AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

« Mise en difficulté par la crise sanitaire, la culture ne doit pas devenir l’enjeu de polémiques stériles » selon Marie-Guite Dufay

Interpellée sur les lieux culturels par François Sauvadet, président du département de la Côte-d'Or et président de l'opposition de droite à la Région, la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay, lui répond dans un communiqué ce mercredi 20 janvier.

2022 : Engageons-nous présente ses premières propositions de « transformation » de la société

Élections législatives et présidentielle le même jour, un référendum d'initiative populaire moins restrictif, ou encore un "indicateur de bien être" au côté du PIB:L'association Engageons-nous, créée en septembre par Laurent Joffrin, ex-directeur de Libération, a présenté  ses propositions en vue de 2022.

Covid-19 : jeunes de Bourgogne Franche-Comté, « ne restez pas seuls ! »

Dans un communiqué du 13 janvier 2021, Denis Lamard, conseiller régional Bourgogne Franche-Comté délégué à la jeunesse et la vie associative et président du CRIJ de Bourgogne Franche-Comté, appelle les jeunes à ne pas rester seuls en cette longue période de crise sanitaire et de travail à distance…
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.74
pluie modérée
le 22/01 à 15h00
Vent
1.94 m/s
Pression
993 hPa
Humidité
97 %

Sondage