La majorité accuse Mélenchon et Le Pen "d'attiser les braises"  

Publié le 17/06/2020 - 10:40
Mis à jour le 17/06/2020 - 10:31

Plusieurs responsables de la majorité sont montés au créneau ce mercredi 17 juin 2020 pour attaquer Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen qui, selon eux, "attisent les braises" des tensions à Dijon ou dans les manifestations des derniers jours.

Juin 2020 - Dijon © Capture VL Instagram ©
Juin 2020 - Dijon © Capture VL Instagram ©

"Marine Le Pen ne manifeste jamais une hauteur de vue, celle qui veut être une femme d'État, elle vient faire des coups politiques pour agiter, raconter n'importe quoi sur la situation, elle fait ça matin, midi et soir, et en ce moment, elle ne fait que cela", a dénoncé le patron de LREM Stanislas Guerini au micro de Public Sénat.

Le délégué général d'En Marche réagissait au déplacement de la présidente du Rassemblement national mardi à Dijon, après plusieurs nuits d'incidents inédits entre des membres de la communauté tchétchène et des habitants d'un quartier.

"On voit bien qu'à chaque fois, des responsables politiques veulent mettre de l'huile sur le feu, rajouter systématiquement de la confusion à des situations qui sont difficiles", a-t-il aussi déploré en réponse à un tweet de Christian Jacob, le président de LR, et en citant aussi Jean-Luc Mélenchon qui veut "désarmer la police".

Un récupération politique ?

"Jean-Luc Mélenchon et de l'autre côté, Marine Le Pen s'attachent à attiser les braises, à souffler sur celles-ci, et je pense qu'ils ne font pas du bien au pays", a critiqué sur Sud Radio Yael Braun-Pivet, la présidente LREM de la commission des lois à l'Assemblée nationale, en dénonçant "ces hommes et ces femmes politiques qui agitent les peurs des gens".

La porte-parole de LREM Aurore Bergé a également critiqué "la récupération que (Marine Le Pen) a tenté de faire hier à Dijon en allant souffler sur les braises". "Vous avez d'un côté Jean-Luc Mélenchon qui dit: +Désarmons la police+, formidable! comme ça, nos forces de l'ordre n'auront plus les moyens d'agir, de nous protéger, et vous avez de l'autre côté, Marine Le Pen, qui, elle, n'a qu'une envie, et qu'une hâte, c'est d'aller souffler sur les braises, parce qu'elle attend et elle espère le chaos dans le pays", a ajouté la députée des Yvelines sur BFMTV.

Le Premier ministre Edouard Philippe avait estimé mardi que "désarmer" les forces de l'ordre était une "idée baroque qui ne peut pas prospérer", en évoquant la "réalité insupportable" des tensions actuelles à Dijon. "Il doit y avoir une police à peu près partout mais cela doit être une police organisée, disciplinée, obéissante à l'Etat républicain. (...) Une police aussi désarmée que possible afin qu'elle inspire le respect des citoyens", a déclaré M. Mélenchon.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Départementales 2021 : qui sont les candidats dans le Doubs ?

DÉPARTEMENTALES • Les élections départementales se dérouleront le 20 et 27 juin 2021 en France, en même temps que les élections régionales. Dans le Doubs, les électeurs doivent  renouveler les 38 conseillers départementaux. Le dépôt des candidatures est désormais clos depuis ce 5 mai 2021 à 16h00. Voici les listes dans les 19 cantons du département.

RN57 et Les Vaîtes : Allenbach demande « un réferendum multi-questions » à Anne Vignot

Groupes de travail, concertations, études d'expert, commissions, conférences citoyennes… Depuis l'arrivée d'Anne Vignot aux manettes de la ville, nous lisons très régulièrement ce type de mots pour tenter d'avancer sur divers projets. Le président du Mouvement Franche-Comté, ex-candidat à la mairie de Besançon, demande à la maire d'organiser un référendum notamment sur les questions de la RN57 et des Vaîtes "pour simplifier les choses".

Marie-Guite Dufay veut « tout faire » pour barrer la route au Rassemblement National

RÉGIONALES 2021 • La présidente socialiste de région, candidate à sa réélection en Bourgogne-Franche-Comté, a présenté sa liste la liste "Notre Région par cœur" pour le département du Doubs. Bilan, enjeux de la campagne, contexte incertain et particulier : Marie-Guite Dufay, "femme de gauche" fait le point et déclare vouloir se battre "avec sincérité et ardeur pour ses idées" face au Rassemblement national.

Régionales : un « infiltré » sur la liste RN à Belfort renonce après un déferlement de haine

Tête de liste du Rassemblement National (RN) dans le Territoire-de-Belfort, Kamel Agag-Boudjahlat, qui affirme avoir voulu infiltrer le parti d'extrême droite, a annoncé lundi 3 mai 2021 qu'il retirait sa candidature après un déferlement d'insultes et de haine sur les réseaux sociaux.

RN 57 : le Modem dit « OUI » à la 2 x 2 voies

Laurent Croizier, président du MoDem du Doubs et conseiller du Grand Besançon Métropole et Jean-Paule Michaud, maire de Thoraize et vice-président du Grand Besançon chargé de l'aménagement du territoire, se prononcent ouvertement en faveur du doublement de la RN 57 entre Micropolis et Beure. Leur formulaire en ligne a déjà récolté près de 500 adhésions...

Christine Bouquin, officiellement candidate à sa réélection dans le département du Doubs

DÉPARTEMENTALES 2021 • La présidente du Département du Doubs est officiellement candidate pour un second mandat de six ans, a-t-on appris ce jeudi 29 avril lors d'une conférence de presse en fin de matinée à la Gare d'Eau de Besançon. Les élections départementales (comme les régionales) se dérouleront les 20 et 27 juin 2021. Christine Bouquin  dit avoir toujours "le même enthousiasme et  le même engagement à servir les habitants du territoire".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.32
légère pluie
le 06/05 à 21h00
Vent
5.96 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
98 %

Sondage