La moitié des demandeurs d'emploi pas satisfaits de Pôle emploi

Publié le 06/01/2011 - 08:31
Mis à jour le 06/01/2011 - 08:31

Près de la moitié des demandeurs d'emploi (49,1%) ne sont pas satisfaits des services rendus par Pôle emploi pour les aider à retrouver un travail, selon une enquête conduite par la CFDT, notamment en Franche-Comté, et publiée par La Croix.

PUBLICITÉ

49,1% des sondés disent que l’agence leur «prend du temps pour pas grand-chose» et qu’ils «doivent se débrouiller seuls».

En revanche, 22,4% estiment que Pôle emploi «c’est pénible et compliqué mais parfois utile», 15,3% le jugent «très utile, mais vraiment difficile de s’y retrouver» et 13,3% le trouvent «indispensable» et «se sentent aidés correctement».

43% des sondés se disent satisfaits de l’accueil à Pôle emploi, mais 31,4% se plaignent des files d’attentes «interminables», des agences trop lointaines (25,3%), des courriers pas clairs (24,2%).

Par ailleurs, 56,7% des sondés estiment qu’ils peuvent expliquer leur difficultés «au calme et de manière confidentielle à leur conseiller».

Le sondage a été réalisé du 1er novembre au 15 décembre auprès de 1.534 usagers de Pôle emploi en face-à-face, à la sortie des agences, dans dix régions (Bretagne, Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Ile-de-France, Lorraine, Midi-Pyrénées, Nord-Pas-de-Calais, Pays de la Loire, PACA, Rhône-Alpes).

Commentant ce sondage, Laurent Berger, secrétaire national de la CFDT, a affirmé à La Croix que «les partenaires sociaux doivent exiger plus de Pôle emploi sur l’accompagement».

Selon un sondage IPSOS pour Pôle emploi réalisé via internet l’été dernier, les deux tiers des demandeurs d’emploi (66%) se disaient «globalement» satisfaits de Pôle emploi mais près de la moitié (48%) se disaient insatisfaits des services rendus pour permettre leur réintégration sur le marché du travail.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Deux bisontines à la conquête du Maroc… et de sponsors

Deux bisontines à la conquête du Maroc… et de sponsors

Anne Gay-Mignerot, 40 ans, et Karine Mary-Odelot, 44 ans, prendront le départ de la 30ème édition du rallye Aïcha des Gazelles au Maroc l’an prochain, le 13 mars 2020. Une course folle qui nécessite de l’entraînement et une entente irréprochable. Mais avant cela, les deux copines devront trouver quelques sponsors pour participer à cette aventure.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.34
partiellement nuageux
le 19/06 à 0h00
Vent
2.14 m/s
Pression
1012.44 hPa
Humidité
74 %

Sondage