La réforme du lycée selon le recteur de Besançon #4 : "Depuis 1975, je ne connais pas une seule réforme approuvée unanimement"

Publié le 07/02/2019 - 18:08
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:52

Episode 4 • Dans le cadre de la mobilisation contre la réforme des lycées qui sera mise en œuvre dès la rentrée 2020 en France, nous avons rencontré Jean-François Chanet, recteur de l'académie de Besançon, pour qu'il éclaircisse ou démente des informations circulant ces derniers mois dans la rue… Le tout en 4 épisodes publiés mercredi 6 et jeudi 7 février 2019 sur maCommune.info.

PUBLICITÉ

Nos questions à Jean-François Chanet :

Épisode #1 : Concernant la carte des formations, certains élèves ont peur de ne pas pouvoir choisir les options qu’ils souhaitent parce que ce sera trop loin de leur domicile… Pouvez-vous éclaircir ce point-là ?

Épisode #2 : Quelles sont les informations les plus fausses que vous ayez entendues dans la presse et ailleurs et que vous souhaitez démentir ?

Épisode #3 : Quels sont les points vraiment forts de cette réforme et les points les plus faibles selon vous ?

Épisode #4 : Qu’avez-vous envie de dire aux lycéens et professeurs qui redescendront dans la rue ces prochaines semaines contre cette réforme ?

2 Commentaires

Eh bien non, ce n'est pas en 2020 que cette réforme s'appliquera !!! Malheureusement pour nos enfants actuellement en seconde, elle s'appliquera dès la rentrée de septembre 2019 ! Il y a pourtant tellement de questions auxquelles l'Education nationale n'est aujourd'hui pas à même de répondre. Une telle réforme, d'une telle envergure, aurait mérité de n'être pas appliquée, comme tant d'autres, dans la précipitation. Dommage surtout pour nos enfants actuellement en seconde qui vont essuyer les plâtres. Ils ont déjà, en 2016, été les heureux bénéficiaires de la réforme en un seul coup (comme celle du lycée) du collège, et ils ont connu, avant même la fin de leur scolarité au collège, la mise à mal de certains dispositifs qu'il avait pourtant absolument fallu mettre en oeuvre au plus vite en 2016. Non, non, nous ne sommes pas tous des "Gaulois réfractaires au changement", nous sommes plutôt des descendants d'horlogers franc-comtois qui aiment le travail bien fait. Nous sommes conscients que le lycée avait besoin de changement, mais pourquoi si vite ? Quel gâchis...
Publié le 8 fevrier à 17h11 par Pélagie • Membre
Me voila pleinement rassuré par Mr le recteur, qui n'a pas oublié qu'il a été enseignant.... par contre, il a peut-être oublié qu'il a un jour été parent. Une belle impréparation, des infos au compte goutte et l'enseignement supérieur qui semble déconnecté de la réforme. Demandez lors des Journées Portes Ouvertes des Universités, lors des salons étudiants que doivent choisir vos enfants, quelles spécialités .... les réponses vous rempliront d'espoir (il n'y a qu'à faire la série S... ah bon, cela n'existera plus ?...)... Pourquoi tant de précipitation....
Publié le 8 fevrier à 20h28 par EnColère Parent • Membre

2 commentaires

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Les SNUipp-FSu du Doubs rejoint par le SE-UNSA et Sud éducation appellent les enseignant.es du premier degré à la grève et à se rassembler jeudi 3 octobre 2019 à Besançon, Montbéliard et Pontarlier pour rendre hommage à Christine Renon, une directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui a mis fin à ses jours le 21 septembre dernier.

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.08
légère pluie
le 20/10 à 0h00
Vent
2.62 m/s
Pression
1007.36 hPa
Humidité
96 %

Sondage