La Région Bourgogne Franche-Comté contribue à la reconstruction de Notre-Dame de Paris

Publié le 12/03/2021 - 12:01
Mis à jour le 12/03/2021 - 11:41

Le 19 avril 2019, la cathédrale Notre-Dame de Paris était victime d’un terrible incendie détruisant sa flèche puis l’intégralité de sa toiture. Immédiatement, la filière forestière française s’était dite prête à offrir le bois nécessaire à sa reconstruction. La Région Bourgogne-Franche-Comté, première productrice de chêne en France, a décidé d’apporter sa contribution à cette opération.

La cathédrale Notre-Dame de Paris victime d'un violent incendie le 19 avril 2019.
 © Judikael Hirel/Twitter
La cathédrale Notre-Dame de Paris victime d'un violent incendie le 19 avril 2019. © Judikael Hirel/Twitter

Après différents scénarios de reconstruction, en bois, en béton, en métal, en verre, c'est finalement la reconstruction à l'identique en chêne massif qui a été retenue ; plusieurs raisons à cela :

  • cette solution permettait de conserver l'aspect visuel séculaire de Notre-Dame de Paris ;
  • le chêne massif a fait la preuve qu'il pouvait durer au moins 800 ans, ce qui n'est pas le cas des autres matériaux ;
  • le bois est le matériau le plus écologique qui soit, c'est donc le matériau du 21 siècle par excellence.

Deux ans après, l'exploitation de ces chênes vient d'être lancée. La Fédération Nationale des Communes Forestières a proposé que chaque commune offre un chêne de sa forêt. La Région Bourgogne-Franche-Comté, première productrice de chêne en France, a décidé d'apporter sa contribution à cette opération en prenant en charge le coût d'exploitation de la centaine de chênes qui proviendront de ses forêts communales.

Infos +

La Région rappelle que la Bourgogne-Franche-Comté est dans le peloton de tête des régions forestières françaises avec une très belle ressource forestière, réservoir de biodiversité et de carbone, et une très belle filière bois, comptant près de 5 000 entreprises et 23 000 emplois.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Musée d’Arts et du Temps : “Nous sommes inquiets pour la santé des agents” (intersyndicale)

Emmanuelle Monnin pour le syndicat Sud CT 25, accompagnée de Sophie Caron, pour Force ouvrière a indiqué "être inquiète" pour les agents, notamment suite à des problèmes de management de la part de Laurence Madeline, la directrice des musées d’arts et du Temps. L’intersyndicale lance également un appel à la maire de Besançon…

Une manifestation contre la répression des free party à Besançon

Suite à une initiative nationale lancée par le compte Instagram ”Tekno anti-répression”, le collectif Franche-Comtek appelle à manifester dans les rues de Besançon samedi 13 avril 2024. Objectif : protester contre ”la politique répressive que mène l’Etat à l’encontre des free party depuis plus de 30 ans et plus particulièrement ces cinq dernières années.”

La Citadelle de Besançon met la biodiversité à l’honneur…

Pour mettre en lumière les projets de conservation d’espèces précieuses soutenus par l’équipe du parc zoologique, le muséum organise à la Citadelle de Besançon du 16 avril au 29 mai 2024 une saison de sensibilisation, le "Printemps de la biodiversité". Sept après-midi seront ainsi dédiées à la découverte d’espèces fascinantes, de leurs environnements fragilisés et des actions mises en œuvre pour leur protection. 

Le musée des Maisons Comtoises fait le plein de nouveautés pour ses 40 ans !

PUBLI-INFO • Une nouvelle saison s’ouvre à partir de lundi 1er avril 2024 au musée-parc des Maisons comtoises à Nancray. Et cette année est particulière puisqu’elle marque le 40e anniversaire du musée. L’occasion de proposer une programmation très riche et de nombreuses nouveautés à découvrir jusqu’à la fin de l’année…

Charles Belle, source d’inspiration pour un livre et un film…

Si le peintre franc-comtois Charles Belle s’inspire de la nature pour ses oeuvres, c’est à son tour d’être la source d’inspiration dans un livre publié le 1er avril mêlant poésie, peinture, littérature, histoire de l’art et cinéma et dans un film signé François Royet diffusé en avant-première au musée du Louvre à Paris le 13 avril. Focus.

Cumbia, hip hop, jazz electro, pop… Un jeune label sort une compilation 100% bisontine

Fraîchement créé, le label Les Disques du Crochet fondée par l’artiste bisontin Zerolex, va sortir le 3 mai 2024 une compilation musicale intitulée Mosaïque entièrement composée de projets d’artistes de Besançon pour la plupart issus du collectif La Boocle. De la cumbia au hip hop, du jazz électronique à la pop… il y en aura pour les mélomanes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.86
nuageux
le 15/04 à 18h00
Vent
7.41 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
54 %