La Suisse s'inquiète du niveau de pollution du Doubs

Publié le 30/03/2017 - 17:34
Mis à jour le 31/03/2017 - 08:43

Pro Natura, le WWF et la Fédération suisse de la pêche (FSP) citent plusieurs études dont les résultats sont « alarmants » pour la rivière franco-suisse.

 ©
©

"Des actions doivent être entreprises pour que l’agriculture dans le bassin versant du Doubs s’oriente vers des pratiques biologiques et moins intensives. La sylviculture doit devenir moins polluante" ont indiqué ce jeudi 30 mars 2017 les ONG. "La capacité d'autoépuration de la rivière est insuffisante sur plusieurs tronçons"

"La sylviculture doit devenir moins polluante"

Ce  "cocktail de micropolluants" aurait  des répercussions sur l'habitat de l'apron, un poisson en voie de disparition. Les experts ont identifié des substances interdites dans la rivière.

 À Morteau, une pollution à la cyperméthrine atteindrait 1,5 fois la norme. Des traces de polychlorobiphényles(PCB) ont été détectées presque partout dans la rivière, et certaines substances interdites ont même été identifiées.

À Soubey, des effluents industriels et urbains sont  marqués. Ailleurs, ce sont les pesticides et engrais agricoles qui affectent l’eau. Des pyréthrinoïdes, insecticides liés à l’exploitation du bois, ont été détectés et sont particulièrement présents dans le Bief de Fuesse, un affluent du Doubs.

"Des actions doivent être entreprises pour que l’agriculture dans le bassin versant du Doubs s’oriente vers des pratiques biologiques et moins intensives" explique Sophie Michaud Gigon, secrétaire romande de Pro Natura . "La sylviculture doit devenir moins polluante."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Dans le Doubs, 7.000 chevreuils bientôt abattus ?

Le préfet du Doubs, par arrêté annuel, conformément aux dispositions prévues par l’article L425-8 du code de l’environnement, a fixé le nombre minimal et le nombre maximal de chevreuils à "prélever" par territoire en prenant compte des "dégâts causés par cette espèce", selon une information du 24 avril 2024. Ainsi, 7.000 chevreuils ”maximum” pourront être tués dans le département pour la saison 2024-2025. Le public peut donner son avis sur cet arrêté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.87
légère pluie
le 22/05 à 0h00
Vent
4.4 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
88 %