La Terre de Chez Nous se rhabille pour le printemps

Publié le 20/03/2009 - 12:58
Mis à jour le 20/03/2009 - 12:58

Nouveau logo, nouvelle maquette, nouvelle couleur… l’hebdomadaire agricole se donne un coup de jeune.

Quelques mois après son 60ème anniversaire, La Terre de Chez Nous, présenté par son directeur Jean-Claude Jeannin, comme « le journal de tous les acteurs de la ruralité », a profondément modifié sa présentation à compter du numéro daté du 21 mars. Un printemps pas comme les autres pour l’équipe de La Terre dont le siège est à Besançon.
 
Le nouveau logo, en bleu pour la partie hebdo (1er cahier) et en marron pour le supplément agricole (deuxième cahier) marque une réelle rupture, comme d’ailleurs la maquette plus aérée avec des textes plus courts et « moins institutionnels », comme l’a noté André Nayener, rédacteur en chef.
 
Un autre changement concerne la diffusion. Le deuxième cahier à vocation agricole reste diffusé uniquement auprès des 4500 abonnés, mais le premier cahier général déjà en vente dans certains kiosques de Besançon le sera également dans tous les kiosques du Doubs et du Territoire de Belfort au prix de 1,5 €.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

Violences conjugales : le dépôt de plainte bientôt possible à l’hôpital de Besançon…

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ce 25 novembre 2020, plusieurs acteurs du département ont signé une convention relative à l’accueil, la prise en charge et la prise des plaintes des femmes victimes de violences, dans les locaux du Centre Hospitalier Universitaire de Besançon.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.82
ciel dégagé
le 30/11 à 0h00
Vent
1.41 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
97 %

Sondage