La Ville de Besançon veut faciliter le stationnement des personnes handicapées

Publié le 02/03/2022 - 10:54
Mis à jour le 02/03/2022 - 10:57

Par arrêté municipal, les personnes munies d’une carte en cours de validité sont autorisées à stationner gratuitement sur les emplacements marqués « payant » en voirie dans la limite de 12 heures. Les bénéficiaires de ces cartes sont toutefois soumis au paiement de la redevance dans les parcs de stationnement avec barrières.

 © Jean-Charles Sexe - Ville de besançon
© Jean-Charles Sexe - Ville de besançon

La loi de 2015 prévoit l’obligation aux communes de créer un minimum de 2% de places adaptées et réservées aux personnes handicapées. Le législateur a également prévu la possibilité de stationner gratuitement sur l’ensemble des places de stationnement sur voirie pour les détenteurs d’une des deux cartes de stationnement :

  • carte européenne de stationnement
  • CMI stationnement

Sur un total d’environ 26.500 places de stationnement publiques, la Ville de Besançon compte près de 600 places réservées exclusivement aux personnes handicapées.

Pour rappel, le stationnement de tout autre véhicule y est interdit et reste passible d'une mise en fourrière immédiate et d'une verbalisation de 135€ au même titre que le stationnement sur trottoir, aménagement cyclable ou passage piéton.

Ainsi par arrêté municipal, les personnes munies de l’une de ces deux cartes sont autorisées à stationner gratuitement sur les emplacements marqués  "payant" en voirie dans la limite de 12 heures, ainsi que sur toutes les autres places de stationnement gratuites ouvertes au public.

La carte est liée à son titulaire et non au véhicule. Elle doit être en cours de validité et disposée de façon visible sur le tableau de bord du véhicule. Les photocopies ne sont pas admises.

Les bénéficiaires de ces cartes sont toutefois soumis au paiement de la redevance en vigueur pour se garer dans les parcs de stationnement barriérés dont les caisses de paiement, bornes d’entrée/sortie sont accessibles aux personnes handicapées.

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Société

Vie étudiante en Bourgogne Franche-Comté : 87.000 étudiants interrogés pour créer " une véritable boussole "

Dans le cadre de la première conférence territoriale de la vie étudiante en Bourgogne Franche-Comté qui s’est déroulée lundi 30 janvier à Dijon, les résultats d’une vaste concertation inédite en France réalisée auprès de 11.500 étudiants dans un premier temps (sur les 87.000 étudiants) ont été dévoilés par Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique de Bourgogne Franche-Comté.

Morts solitaires : le bilan glaçant des Petits Frères des Pauvres

Dans un communiqué du 30 janvier, les Petits Frères des Pauvres alertent sur ces morts solitaires que l’association recense chaque année en l’absence de statistiques. C’est la conséquence la plus extrême de l’isolement croissant des personnes âgées, tout particulièrement de celles en situation de "mort sociale", sans liens avec famille, amis, voisinage ou tissu associatif.

72,12 millions d’euros pour accélérer la transition écologique dans les territoires de Bourgogne-Franche-Comté

Annoncé le 27 août 2022 par la Première ministre Élisabeth Borne et effectif depuis début janvier, le Fonds vert est doté au plan national de 2 milliards d’euros dont une enveloppe pour la région Bourgogne- Franche-Comté de 72,12 M€.

Sondage – Comptez-vous faire grève et/ou manifester contre la réforme des retraites ?

La deuxième grande journée de mobilisation sociale contre la réforme des retraites se déroulera le 31 janvier 2023 à Besançon, comme ailleurs en France. La Première ministre a confirmé qu’elle ne changera pas l’âge de départ en retraite, ce qui encourage davantage les syndicats à poursuivre leurs mouvements de grève et de manifestations.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.2
couvert
le 02/02 à 9h00
Vent
2.63 m/s
Pression
1033 hPa
Humidité
93 %