La viticulture bourguignonne inquiète de l'arrivée de "vins de France" dans sa région

Publié le 26/10/2017 - 08:34
Mis à jour le 26/10/2017 - 09:02

La filière viticole de Bourgogne, terre de crus prestigieux, s'inquiète de projets d'implantation de "vins de France", sans indication géographique, à côté de ses appellations d'origine contrôlée (AOC) et demande "un vrai débat" sur le sujet ce 25 octobre 2017.

PUBLICITÉ

Le président de la Confédération des appellations et des vignerons de Bourgogne (CAVB) Jean-Michel Aubinel s’inquiète d’un possible « détournement de notoriété ». Interrogé mercredi par l’AFP, il craint « une certaine confusion auprès du consommateur« .

« Si la réglementation permet une protection forte du mot +Bourgogne+ ou de tout autre mot d’appellation sur l’étiquette, elle n’en interdit pas l’emploi pour localiser une entreprise sur la contre-étiquette« , a ajouté le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB).

Selon l’interprofession, la région a enregistré en 2017 « une très forte demande de droits de plantation » pour les « vins de France », poussant le conseil de bassin viticole (rassemblant Bourgogne, Beaujolais, Savoie et Jura) à demander lundi à l’Etat, dans un avis, une limitation drastique des autorisations de ces plantations en 2018.

Il s’agit, pour M. Aubinel, de « laisser le temps à la filière d’avoir un vrai débat sur le sujet ». « La crainte principale est un développement massif d’une production de vins sans appellation, à partir de cépages des zones d’appellation », a ajouté le BIVB.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Deux bisontines à la conquête du Maroc… et de sponsors

Deux bisontines à la conquête du Maroc… et de sponsors

Anne Gay-Mignerot, 40 ans, et Karine Mary-Odelot, 44 ans, prendront le départ de la 30ème édition du rallye Aïcha des Gazelles au Maroc l’an prochain, le 13 mars 2020. Une course folle qui nécessite de l’entraînement et une entente irréprochable. Mais avant cela, les deux copines devront trouver quelques sponsors pour participer à cette aventure.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.8
couvert
le 20/06 à 6h00
Vent
2.69 m/s
Pression
1015.21 hPa
Humidité
96 %

Sondage