L'aide de solidarité exceptionnelle versée aux foyers les plus modestes

Publié le 15/05/2020 - 09:42
Mis à jour le 15/05/2020 - 09:42

Pas de démarche à faire. L'aide exceptionnelle de solidarité de 150 € (+ 100 € par enfant) sera versée automatiquement en une seule fois à partir de ce vendredi 15 mai 2020 aux quatre millions de foyers les plus modestes.

© D Poirier ©
© D Poirier ©

Promesse d'Emmanuel Macron et explicitée par Édouard Philippe le 15 avril, l'aide pour les familles les plus modestes face au coronavirus et au confinement doit être versée ce vendredi 15 mai par les Caisses d’allocations familiales.

Cette prime doit venir aider les bénéficiaires des minimas sociaux. En tout, 900 millions d’euros vont ainsi être distribués

Qui peut en bénéficier ?

Les foyers allocataires du revenu de solidarité active (Rsa) ou de l’allocation de solidarité spécifique (Ass) en avril ou en mai percevront une aide de 150 euros, à laquelle s’ajoute 100 euros supplémentaires par enfant à charge de moins de 20 ans ;

Toutes les familles bénéficiaires des aides personnelles au logement en avril ou en mai, qui ne perçoivent pas le Rsa ou l’allocation de solidarité spécifique (Ass), bénéficieront d’une aide de 100 euros par enfant à charge de moins de 20 ans.

Les Caf ont informé les personnes par mail ou par courrier et verseront l’aide uniquement à partir du 15 mai. Si vous avez des enfants, il est possible que l' aide soit versée en deux fois (150€, puis les 100€ par enfant). En cas de non-réception du versement, les allocataires sont invités à prendre contact avec leur Caf, passé quelques jours.

Pour les personnes non éligibles à l’aide exceptionnelle, il existe d'autres types de primes versées en fonction des départements, notamment quand les bénéficiaires ont à charge des enfants. Les Pyrénées-Orientales, le Loir-et-Cher, le Var, la Haute-Saône ou l’Hérault font partie des départements qui versent une prime additionnelle, mais il faut alors contacter un conseiller Caf et monter un dossier.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Occupation d’un appartement par des mineurs isolés : Solmiré assignée au tribunal administratif de Besançon

Depuis avril 2021, Solmiré (Solidarité, Migrants Réfugiés) occupe un logement bisontin pour héberger des mineurs étrangers isolés. L'association est assignée au tribunal administratif par les Voies navigables de France (VNF), gestionnaire du bâtiment, ce mardi 27 juillet à 11 heures.

Manifestation anti pass sanitaire : environ 2.000 personnes dans les rues de Besançon ce samedi

Les manifestants étaient au rendez-vous ce samedi 17 juillet 2021 Place de la Révolution à Besançon. Environ 2.000 personnes se sont retrouvées afin de protester contre les mesures gouvernementales et notamment le pass sanitaire et la vaccination. Une foule s’est ensuite amassée vers la Préfecture où il a été fait usage de gaz lacrymogène.

Obligation vaccinale des agents hospitaliers : le syndicat Sud-Santé CHU 25 monte au créneau

Olivier Véran, le ministre de la Santé, et plusieurs organisations professionnelles du secteur se disent favorable à “une obligation vaccinale des professionnels de santé” contre le Covid-19, dans un texte commun publié à l’issue d’une rencontre ce mercredi 7 juillet 2021. Face à cela, le syndicat Sud-Santé Sociaux du CHRU de Besançon a souhaité réagir…

Faux pompier pendu : une plainte déposée suite à la mise en scène de Denis Braye

Denis Braye, pompier pendant 33 ans, a tenu une nouvelle fois à se faire entendre samedi dernier lors d’une manifestation contre le Covid-19 à Nancy. Le service départemental d'incendie et de secours (Sdis) de Meurthe-et-Moselle a annoncé lundi 5 juillet 2021 avoir déposé plainte à la suite de la pendaison symbolique d'un mannequin à l'effigie d'un pompier.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.57
couvert
le 27/07 à 9h00
Vent
0.54 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
91 %

Sondage