L'Assemblée nationale change les règles de l'élection présidentielle

Publié le 29/03/2016 - 11:53
Mis à jour le 29/03/2016 - 11:54

C'est presque passé inaperçu et pourtant… Jeudi 24 mars 2016, les députés ont adopté en nouvelle lecture la proposition de loi organique modifiant les "règles applicables à l'élection présidentielle". 

pages20de20dp_congres_22062009_img_0.jpg
© assemblée nationale
PUBLICITÉ

Egalité stricte du temps de parole dans les médias 

Cette nouvelle loi diminue l’égalité stricte du temps de parole des candidats dans les médias qui passerait de 5 à 2 semaines.

La règle d’égalité stricte sera donc remplacée par un « principe d’équité », fondée sur « la représentativité de chaque candidat » et sa « contribution à l’animation du débat électoral ». La règle d’égalité stricte sera réservée aux deux dernières semaines avant l’élection.

Changement des horaires de fermeture des bureaux de vote

Pour faire en sorte que les derniers électeurs se rendant aux urnes en fin de journée ne soient pas influencés par les premiers résultats filtrés, la loi propose de « mettre fin à l’étalement des horaires de fermeture des bureaux de votre entre 18, 19 et 20 heures » et de fixer l’horaire à 19 heures pour tous. 

Financement des campagnes

Cette loi souhaite « ramener d’un an à six mois la période pendant laquelle les candidats à l’élection présidentielle doivent faire figurer leurs recettes et leurs dépenses électorales dans leur compte de campagne ». Ce volet devrait donner un avantage supplémentaire aux « gros » candidats puisqu’ils pourraient alors multiplier par 2 leurs budgets de campagne : ils bénéficieront de structures partisanes conséquentes pouvant prendre ne charge la campagne avant cette période de 6 mois.

Pas de course aux parrainages en direct 

Les 500 parrainages obligatoires de chaque candidat devront être transmis au Conseil constitutionnel par leur auteur par voie postale. Auparavant, les candidats pouvaient partir à la recherche eux-mêmes des 500 noms. Ce changement pourrait porter préjudice aux « petits » candidats en leur complexifiant la tâche.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Anne Vignot pressentie tête de liste de l’ « Équipe » EELV – PCF – À Gauche Citoyen

Anne Vignot pressentie tête de liste de l’ « Équipe » EELV – PCF – À Gauche Citoyen

Plus de cohérence ? Plus d'humain dans la politique ? Plus d'écologie ? Plus d'union ? Tels étaient les maîtres mots mis en avant lors de la conférence de presse qui s'est tenue ce mercredi 3 juillet 2019 salle Bidault au Kursaal de Besançon en présence de membres de "l'Équipe", composée de plusieurs formations politiques à savoir d'élus d'EELV avec en tête Anne Vignot, du PCF, ou encore "À Gauche Citoyen"et quelques dissidents du PS …

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.59
ciel dégagé
le 16/07 à 15h00
Vent
2.57 m/s
Pression
1016.14 hPa
Humidité
39 %

Sondage