L'Assemblée nationale change les règles de l'élection présidentielle

Publié le 29/03/2016 - 11:53
Mis à jour le 29/03/2016 - 11:54

C’est presque passé inaperçu et pourtant… Jeudi 24 mars 2016, les députés ont adopté en nouvelle lecture la proposition de loi organique modifiant les « règles applicables à l’élection présidentielle ». 

Egalité stricte du temps de parole dans les médias 

Cette nouvelle loi diminue l'égalité stricte du temps de parole des candidats dans les médias qui passerait de 5 à 2 semaines.

La règle d'égalité stricte sera donc remplacée par un "principe d'équité", fondée sur "la représentativité de chaque candidat" et sa "contribution à l'animation du débat électoral". La règle d'égalité stricte sera réservée aux deux dernières semaines avant l'élection.

Changement des horaires de fermeture des bureaux de vote

Pour faire en sorte que les derniers électeurs se rendant aux urnes en fin de journée ne soient pas influencés par les premiers résultats filtrés, la loi propose de "mettre fin à l'étalement des horaires de fermeture des bureaux de votre entre 18, 19 et 20 heures" et de fixer l'horaire à 19 heures pour tous. 

Financement des campagnes

Cette loi souhaite "ramener d'un an à six mois la période pendant laquelle les candidats à l'élection présidentielle doivent faire figurer leurs recettes et leurs dépenses électorales dans leur compte de campagne". Ce volet devrait donner un avantage supplémentaire aux "gros" candidats puisqu'ils pourraient alors multiplier par 2 leurs budgets de campagne : ils bénéficieront de structures partisanes conséquentes pouvant prendre ne charge la campagne avant cette période de 6 mois.

Pas de course aux parrainages en direct 

Les 500 parrainages obligatoires de chaque candidat devront être transmis au Conseil constitutionnel par leur auteur par voie postale. Auparavant, les candidats pouvaient partir à la recherche eux-mêmes des 500 noms. Ce changement pourrait porter préjudice aux "petits" candidats en leur complexifiant la tâche.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : rencontre avec des étudiants kanaks à Besançon

Depuis le 17 mai 2024, la Nouvelle-Calédonie fait face à de violentes émeutes. A l'origine, une proposition de loi constitutionnelle qui modifierait le corps électoral instauré en 1998 avec les accords de Nouméa. Le peuple kanak, exprime son désaccord envers cette réforme. Pour mieux comprendre ces insurrections néocalédoniennes, nous avons rencontré quatre jeunes kanaks, venus à Besançon pour leurs études.

Européennes 2024 : Territoires de progrès appelle à voter pour la liste Besoin d’Europe

Dans un communiqué du mois de mai 2024, Jean-Jacques Bougault, délégué régional de Territoires de Progrès, appelle "sans restriction" à voter pour Besoin d'Europe, liste commune Renaissance, Modem, Horizons, Parti Radical et UDI, conduite par Valérie Hayer et comptant notamment le député européen terriforatain, Christophe Grudler.

Audiovisuel public en grève : la maire de Besançon soutient les grévistes

Dans un communiqué du vendredi 24 mai 2024, alors que le projet de loi sur la fusion des médias audiovisuels du service public devait être examiné l’Assemblée nationale jeudi, ce qui a été reporté, la maire de Besançon Anne Vignot exprime son soutien au mouvement de grève et appelle les député(e)s à voter contre cette réforme.

Européennes : Jacques Ricciardetti, candidat sur la liste de Jordan Bardella 

Jacques Ricciardetti, délégué départemental du Rassemblement National du Doubs et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est officiellement candidat en 51e position sur la liste du Rassemblement National menée par Jordan Bardella pour les élections européennes du 9 juin 2024.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

La ministre Fadila Khattabi se rendra au Breuil et à Chalon-sur-Saône ce vendredi 17 mai

Fadila Khattabi, ministre chargée des personnes âgées et des personnes handicapées, sera, ce vendredi 17 mai 2024, en visite en Saône-et-Loire, pour visiter l’ESAT du Breuil, faire une déambulation dans le centre-ville de Chalon-sur-Saône, participer à une table ronde sur le Fonds territorial d’accessibilité et assister à un match de playoff de basket fauteuil.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.27
légère pluie
le 24/05 à 21h00
Vent
1.17 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
86 %