L'Assemblée nationale vote à nouveau l'ouverture de la PMA à toutes les femmes

Publié le 30/07/2020 - 16:00
Mis à jour le 30/07/2020 - 15:44

L'Assemblée nationale a à nouveau voté mercredi 29 juillet 2020 l'ouverture de la Procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes, mesure phare du projet de loi bioéthique examiné en deuxième lecture, malgré la vive opposition de la droite.

© assemblée nationale  ©
© assemblée nationale ©

Passionnément débattu depuis mardi soir, cet article 1er du vaste projet de loi a été adopté sous les applaudissements par 66 voix contre 27, et 3 abstentions, plusieurs groupes politiques étant partagés.

La procréation médicalement assistée, qui permet d'avoir un enfant au moyen de différentes techniques médicales (insémination artificielle, fécondation in vitro…), est actuellement réservée aux couples hétérosexuels. Promesse de campagne d'Emmanuel Macron, cette PMA élargie aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires, soutenue par la majorité et la gauche, sera remboursée par la Sécurité sociale.

PMA post-mortem rejetée

Comme souhaité par le gouvernement, les députés ont voté une version de cet article 1er quasi identique à celle issue de la première lecture en octobre dernier. Malgré des divisions dans la majorité, ils ont ainsi rejeté à nouveau la PMA post-mortem, avec les gamètes d'un conjoint décédé, ou l'ouverture de la PMA aux hommes transgenres.

Même sort pour le don d'ovocytes dans un couple de femmes (technique dite de la ROPA), dans laquelle la droite voyait un "glissement vers une gestation pour autrui" (GPA, recours à une mère porteuse).

L'Assemblée a supprimé un autre ajout fait récemment en commission, concernant l'appariement (recherche d'un donneur aux caractéristiques proches, en particulier physiques). Cette pratique largement répandue est contraire à "l'esprit" du projet de loi, qui est de "lever le tabou" de la PMA, et non pas de semer la "confusion" par une ressemblance physique avec le ou les parents, ont justifié plusieurs députés LREM.

"Orphelins de père"

Très mobilisée dans l'hémicycle, la droite principalement a porté le fer contre cet article 1er, objet à lui seul de plus de 550 amendements, sur les quelque 2300 que les députés doivent examiner d'ici la fin de la semaine.

Les LR ont dénoncé inlassablement la création zd'orphelins de pèresz ou le risque d'une "marchandisation de la procréation", réaffirmant leur inquiétude que l'ouverture de la PMA ne mène "inéluctablement" à la GPA.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a opposé que "l'amour est la base du foyer familial", vantant un nouveau droit pour "des milliers de familles qui feront des milliers d'enfants".

Petite satisfaction pour le principal groupe d'opposition : l'Assemblée a voté un amendement LR précisant que les membres du couple sont bien "deux". Son auteur Xavier Breton s'était inquiété de voir un jour un "couple à trois" vouloir un enfant.

Et grâce aux voix des LR, un amendement de la "marcheuse" anti-PMA pour toutes Blandine Brocard a été adopté, qui prévoit la remise aux candidats des "conclusions des dernières études" sur "les désordres médicaux engendrés" par la PMA.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Premier confinement : les habitants moins victimes d’une dégradation financière en Bourgogne-Franche-Comté

Selon une étude de l’Insee publié le 4 mai 2021, près de 20 % des personnes de plus de 15 ans en Bourgogne-Franche-Comté estiment que leurs finances se sont dégradées lors du premier confinement du printemps 2020 mis en place pour juguler l’épidémie de la Covid-19. Tous les salariés n’ont pas pu bénéficier du travail à distance et des dispositifs de maintien dans l’emploi.

Haute-Saône : les projets d’arrêtés annuels précisant les conditions de chasse 2021-2022 étudiés

Fabienne Balussou, préfète de la Haute-Saône, a réuni mardi 4 mai les membres de la Commission départementale de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS). Cette réunion avait pour objectif de recueillir l’avis de la commission sur les projets d’arrêtés annuels précisant les conditions de chasse pour la saison 2021-2022 qui s’ouvrira pour certaines espèces dès le 1er juin.

RN57 et Les Vaîtes : Allenbach demande « un réferendum multi-questions » à Anne Vignot

Groupes de travail, concertations, études d'expert, commissions, conférences citoyennes… Depuis l'arrivée d'Anne Vignot aux manettes de la ville, nous lisons très régulièrement ce type de mots pour tenter d'avancer sur divers projets. Le président du Mouvement Franche-Comté, ex-candidat à la mairie de Besançon, demande à la maire d'organiser un référendum notamment sur les questions de la RN57 et des Vaîtes "pour simplifier les choses".

Sondage – Quelle est la première chose que vous ferez le 19 mai ?

Le 19 mai 2021, commencera la deuxième étape du déconfinement avec la réouverture des terrasses des cafés et des restaurants, la réouverture des magasins, des musées, des salles de spectacle, des cinémas avec une jauge maximum et des établissements sportifs de plein air. Et vous, ce jour-là, que comptez-vous faire ?
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.73
légère pluie
le 07/05 à 12h00
Vent
2.07 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
93 %

Sondage