Lausanne ou Fribourg associés à du porno sur Twitter

Publié le 13/08/2016 - 07:30
Mis à jour le 14/08/2016 - 09:11

Le phénomène touche désormais presque toutes les villes et ne concerne pas uniquement certaines bourgades suisses. Lorsque l'on fait une recherche avec un hasthag (#) concernant plusieurs villes romandes (VeveyLausanneFribourg), les images qui remontent sur le fil "En direct"  renvoient souvent vers des sites …coquins. Et en faisant un petit essai, cela concerne tout aussi bien Besançon que Dijon

 ©
©

C'est une véritable pollution sur les fils d'informations du réseau social Twitter. Lorsque l'on fait une recherche "En direct", de nombreux tweets affichent les atouts des charmes de belles demoiselles et les liens qui les accompagnent renvoient vers des sites pornographiques. Rageant pour les professionnels du tourisme en Suisse qui s'évertuent à donner une autre image de leur ville selon le quotidien suisse "Le Matin". " Ce n'est pas ce que nous voulons mettre en avant de la ville et du canton" a déclaré au quotidien la responsable des réseaux sociaux pour Fribourg Tourisme.

Ce sont les travers des réseaux sociaux.  Pour faire leur promotion et générer du trafic, les sites coquins multiplient les messages  avec ce type d'images. Les offices de tourisme n'ont plus qu'à "signaler" ces publications auprès de Twitter. "On ne peut pas faire beaucoup plus, mais on y consacre du temps parce que n'importe qui peut rechercher le nom d'une ville" indique le chef du service digital chez Lausanne Tourisme. Autre solution, noyer ce type de contenu en créant de nombreuses publications avec des images plus conventionnelles. Une technique qui fait quelque peu perdre du sens à l'efficacité du réseau social.

Nous avons fait l'essai avec la recherche #Besançon. Même constat,  en moins de 24h, une quinzaine de photos très "hot" sont remontée sur le fil. Même chose pour Dijon. Personne n'y échappe. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Comment garder le moral et éviter la déprime en ce moment ?

Cette semaine, le lundi 18 janvier 2021 était le jour du "Blue Monday", soit le jour le plus triste de l'année... S'ajoute à cela l'épidémie de Covid-19, les confinements, le couvre-feu, la fermetures des salles de concerts, de spectacle et de tous les lieux culturels, l'actualité internationale peu réjouissante, nos problèmes de la vie quotidienne, sans parler du soleil qui se fait rare en ce moment, garder le moral n'est pas chose évidente pour tout le monde. Voici quelques idées pour éviter la déprime…

Covid-19 : la Bourgogne Franche-Comté affiche le meilleur taux de vaccination en France

Selon les derniers chiffres en date du 21 janvier de CovidTracker, le Bourgogne Franche-Comté est la région où le taux de vaccination est le plus élevé en France avec 1,88% de sa population, soit 52.195 habitants vaccinés. Rappelons que notre région est l'une des plus impactées par l'épidémie.

Université de Franche-Comté : « une profonde inquiétude » de la part d’enseignants sur la réussite et la santé de leurs étudiants

Le Département de Mathématiques à l'université de Franche-Comté a adopté une motion faisant part de sa "profonde inquiétude concernant les conséquences de l'enseignement à distance" et demandant la réouverture de l'université aux étudiants, apprend-on dans un communiqué du 20 janvier 2021.

Plus de 4 % d’inflation en 2021 des complémentaires santé : l’UFC Que choisir demande au gouvernement d’agir

Alors que ce début d’année est marqué par le déploiement du 100 % santé aux audioprothèses, l’UFC-Que Choisir dénonce dans un communiqué du 21 janvier 2021 une nouvelle forte hausse des tarifs des complémentaires santé en 2021, "difficile à justifier alors que la crise sanitaire leur a paradoxalement été favorable". Pour permettre aux consommateurs de tirer pleinement profit de la résiliation à tout moment, l’association demande au gouvernement d’agir "pour améliorer la comparabilité des offres, toujours défaillante."

Stations de ski, étudiants : le statu-quo

Ni restrictions supplémentaires, ni allégements: la France choisit le statu-quo des mesures déjà en place pour freiner l'épidémie de Covid-19, au grand dam des stations de ski, qui ne rouvriront pas le 1er février, ou des étudiants, qui protestent contre leurs conditions de vie.

Les autocollants sur les plaques d’immatriculation, c’est interdit !

Vous avez un autocollant représentant votre département, votre club de foot, une carte miniature de votre département, le drapeau à tête de Maure, ou tout autre symbole de votre lieu d'immatriculation ? Vous devez le retirer parce que c'est contraire au Code de la route… C'est ce qu'a confirmé la Cour de cassation dans arrêt du 16 décembre 2020.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.56
légères chutes de neige
le 25/01 à 12h00
Vent
4.91 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
97 %

Sondage