Le Beaujolais nouveau, "ce petit goût de…"

Publié le 20/11/2014 - 11:42
Mis à jour le 21/11/2014 - 15:01

Ils étaient quelques milliers mercredi soir sur la place de l'Église à Beaujeu (69) en attendant minuit, signal de l'ouverture des bouteilles en France, quelques heures après Tokyo et avant New-York. Daniel, un jurassien était présent à la percée...

beaujolais_nouveau.jpg
© Seth Anderson Flickr CC
PUBLICITÉ

Minuit à sonné ! "Le Beaujolais nouveau est arrivé ! ", donnant le signal de l'ouverture des bouteilles en France, quelques heures après Tokyo et avant New-York. Un coup de maillet dans un tonneau, le vin a coulé dans les verres, les sourires ont rallumé les visages: "un peu acide", reconnait Daniel, un canotier sur la tête estampillé "Beaujolais". Le sexagénaire vient tous les ans du Jura avec des amis: "On sait que ce n'est pas le meilleur qu'ils offrent, mais on vient surtout pour l'ambiance", glisse-t-il.

Un coup de maillet dans un tonneau, le vin a coulé dans les verres, les sourires ont rallumé les visages: "un peu acide", reconnait Daniel, un canotier sur la tête estampillé "Beaujolais". Le sexagénaire vient tous les ans du Jura avec des amis: "On sait que ce n'est pas le meilleur qu'ils offrent, mais on vient surtout pour l'ambiance", glisse-t-il.

Plus tôt dans la soirée, les visiteurs ont pu goûter les différentes appellations, millésimes et cuvées du Beaujolais auprès de producteurs locaux. Puis tous se sont rassemblés, ont allumé des flambeaux dans des brasiers de sarments de vignes, pour remonter la rue principale au son des fanfares, selon la tradition des "Sarmentelles".

Soirées Beaujolais de Tokyo à New-York

Autre ambiance, huit heures plus tôt, dans un restaurant du centre tokyoïte, un centaine de Japonais, foulards rouges autour du cou et canotiers sur la tête, comptaient eux aussi: "Trois, deux, un... kanpai!" (santé, ou tchin, en Japonais). L'an dernier, le pays a importé 59.183 hectolitres, soit 7,9 millions de bouteilles, loin devant les États-Unis, 1,8 million de bouteilles, et l'Allemagne, qui complète le podium avec 730.000 bouteilles. 

Certains producteurs se mettent d'ailleurs à l'heure japonaise: "On fêtera le Beaujolais nouveau sur Skype avec nos clients japonais", confiait mardi Claire Chasselay, 30 ans, productrice de vin bio à Châtillon d'Azergues, dans le sud du Beaujolais, avec son frère et ses parents. Pour ces vignerons dont les clients vont du "bouchon" lyonnais aux restaurants étoilés, l'export représente 40% des ventes. 

Et le célèbre vin primeur n'y est pas pour rien: "Nos clients japonais nous ont connu grâce au Beaujolais nouveau. Maintenant ils achètent toute notre gamme au long de l'année", explique Claire. 

Quel goût cette année ?

Ne demandez pas à l'enthousiaste vigneronne quel goût aura le Beaujolais nouveau cette année: "Et la pizza, cette année, quel goût elle a ?" ironise-t-elle. "Il y a 2.000 vignerons dans le Beaujolais, tous des petites structures, qui font tous un vin différent".

De même pour le goût de banane, symbole d'une époque de production massive du Beaujolais primeur, ou la quantité l'emportait sur la qualité. "C'est un arôme qui peut se trouver naturellement dans le vin", justifie Mélina Condy, de l'inter-beaujolais. "Mais pour le Beaujolais, c'était dû à une levure ajoutée qui avait comme effet secondaire ce goût. Elle n'est plus utilisée aujourd'hui." 

Restent le fruit et la légèreté, mais là aussi, tout dépend des goûts du vigneron: "Nous, on fait deux types de primeurs, indique Fabien Chasselay, le jeune frère en charge de la vinification. Le premier est tout en fruit, en souplesse. Il macère 6 à 8 jours en grappes entières (selon la méthode beaujolaise, ndlr). Et le second, qui a plus de volume, de tanin, suit une vinification de type vin de garde: égrappé à 50%, pendant 12 à 15 jours".

Pour cette seconde cuvée, la seule différence avec un vin de garde est la durée de l'élevage en fût. "Le Beaujolais nouveau, c'est un vin mal élevé, tout jeune, fougueux!", décrit le vigneron.

Le "Beaujolais nouveau" né en 1967

Bon an mal an, le Beaujolais nouveau s'est fait une place dans l'agenda des bistrots et restaurants du monde entier. Le négociant George Duboeuf, créateur de l'événement "Beaujolais nouveau" en 1967, mais symbole de ses excès, a d'ailleurs choisi New-York pour organiser une soirée de lancement en présence de son fils, Franck Duboeuf.

A Pékin, expatriés et Chinois ont pu goûter le millésime 2014 accompagné d'un autre incontournable de la gastronomie française: le fromage d'un jeune fromager chinois qui a appris le métier en France. Mais mercredi soir, les plus motivés, Russes, Chinois, Brésiliens ou Japonais, étaient à Beaujeu pour goûter sur place le vin fruité du Beaujolais.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Une boutique éphémère connectée à Pontarlier

Une boutique éphémère connectée à Pontarlier

Développée par la CCI du Doubs, la Boutique Connectée est une boutique éphémère mobile où découvrir et tester toute une panoplie de solutions digitales ludiques et interactives. La Boutique Connectée sillonne les routes et s’arrête trois jours à Pontarlier durant ce mois d’octobre 2019.

Bientôt à Besançon, une conférence publique sur « Être franc-maçon en 2019 » organisée par une loge bisontine

Bientôt à Besançon, une conférence publique sur « Être franc-maçon en 2019 » organisée par une loge bisontine

Une conférence publique comme on en voit rarement à Besançon se déroulera vendredi 8 novembre 2019. Rarement puisque ce sont des francs-maçons bisontins qui organisent cet évènement dont Christian Moussard, biologiste hospitalo-universitaire à la retraite et franc-maçon depuis 45 ans. Le thème : "Être franc-maçon en 2019" animé par René Rampnoux, maçon bordelais et ancien grand maître adjoint du Grand Orient de France.

Une photographe bisontine reçoit un award pour ses photos de bébés et de futures mamans à Paris

Une photographe bisontine reçoit un award pour ses photos de bébés et de futures mamans à Paris

Marion Dumont, 30 ans, est photographe spécialisée dans la sublimation de la femme enceinte et l'immortalisation des premiers jours de vie du nourrisson. Lors de la convention "Focus Talk and Live Show" qui s'est déroulée les 13 et 14 octobre 2019, la photographe bisontine a reçu le 2e prix du jury dans la catégorie "nouveau-né" grâce à cinq photos (diaporama ci-contre). Entretien…

Port du voile par les accompagnatrices scolaires : un projet de loi soutenu par Alain Joyandet sera examiné au Sénat

Port du voile par les accompagnatrices scolaires : un projet de loi soutenu par Alain Joyandet sera examiné au Sénat

Le Palais du Luxembourg examinera le mardi 29 octobre 2019 une proposition de loi à l'initiative du groupe Les Républicains, qui sera défendue par Jacqueline Eustache-Brinio avec le plein soutien d'Alain Joyandet. L'objet est de fixer dans le droit l'obligation pour toutes les personnes qui concourent au service public de l'éducation nationale "de faire preuve d'une totale neutralité religieuse".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.37
couvert
le 23/10 à 18h00
Vent
0.94 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
96 %

Sondage