Le BesAC lourdement battu

Publié le 22/11/2015 - 14:54
Mis à jour le 22/11/2015 - 14:54

Le BesAC a été largement battu 91-65 par le WOSB lors du match de samedi 21 novembre 2015 à Otterswiller. L’équipe sentait que ce match de retard joué Nord-Alsace serait une mission très difficile pour un BesAC considérablement amoindri.

 ©
©

Basket (N2) 8e journée

Certains joueurs manquaient à l'appel

Sans David Weber, out pour la suite de la saison, sans Jaouad Dahbi qui se plaint de douleurs lombaires et sans Fabien Daure resté aux côtés de son épouse en attente imminente d’un heureux évènement, voilà qui faisait beaucoup.

Certes les dirigeants du BesAC avaient obtenu l’accord et la qualification de Johann Benfatah qui est venu compenser l’absence de Dabid Weber au sein de l’effectif bisontin, mais c’était là son tout premier match avec son nouveau club et il ne pouvait à lui seul, même s’il a produit un match plutôt satisfaisant (16 points), compenser les autres absences de joueurs majeurs. Alors, c’est vrai, le BesAC a enregistré une lourde défaite, mais il avait des circonstances très atténuantes.

Un bon début de match

Pourtant la troupe de Fred Feray avait très bien débuté ce match, avec notamment une belle réussite traduite par deux paniers primés de Tribodet et justement de Benfatah. De quoi alimenter la marque et permettre, grâce également à Bole et Ochereobia, de mener au terme du premier quart-temps (21-22).

Face à une formation du WOSB au complet et solidement bâtie, le BesAC faisait mieux que résister. La preuve : le WOSB s’était échappé et menait de 10 points quand la gâchette de Benfatah se mit en action avec 6 points d’affilés. De quoi atteindre la mi-temps avec seulement 7 points de retard (42-35) et d’espérer.

Malheureusement, au retour des vestiaires, la suite n’était pas de la même veine face à une armada alsacienne en plein rendement et qui s’offrait un 9-2. de quoi mettre le BesAC à distance (41-37).

D’une grande adresse intérieure et extérieure, le WOSB, cette fois, dominait logiquement les débats et ne faisait qu’augmenter son avance qui au final atteindra les 26 points (91-65).

Le coach réagit

A l’issue des débats, Fred Feray, le coach bisontin constatait les dégats : "On avait pourtant bien débuté ce match en suivant la tactique de jeu rapide mise en place. Mais au cours du 3e quart-temps, le WOSB a bénéficié d’une réussite maxi de partout.  Mais on est trop gentils sur terrain adverse. Il faut être plus agressif, plus méchant, provoquer plus si on veut faire un résultat loin de nos bases".

Johann Benfatah, le petit nouveau

La rentrée de Johan Benfatah ? "C’est très satisfaisant. C’est un joueur qui va nous apporter beaucoup sur les postes 1 et 2". Car malgré cette lourde défaite et pour positiver, ce match au WOSB aura servi de mieux intégrer Johann. Après une petite semaine d’un essai concluant, Johann Benfatah a été engagé pour compenser l’absence jusqu’en fin de saison du meneur David Weber, avec une option pour la saison suivante.

Né en 1991, ce jeune joueur très prometteur a fait l’intégralité de ses classes à la Chorale de Roanne, depuis les catégories de jeunes jusqu’aux espoirs, en intégrant le centre de formation du club professionnel de la Loire. A l’issue de son cursus espoirs, Johann a signé, à 20 ans, un contrat professionnel à Roanne pour la saison pendant 2011-2012 en Pro A, étant même intégré à l’équipe qui, alors, a disputé l’Eurochallenge. Il était à cette époque placé sous la houlette d’un certain Jean-Denys Choulet

Puis, après une saison blanche, Joahann Benfatah est allé s’installer, à l’aube de la saison 2013-2014 comme joueur majeur du côté du Puy en Velay en Nationale 2, avec la satisfaction d’avoir disputé les play-offs d’accession en Nationale 1. En 2014-2015, il portait encore le maillot du Puy. Voici donc Johann Benfatah bisontin. A noter que Johann à côté de sa carrière de basketteur a réussi à décrocher un DUT en liaisons et télécommunications. Suffisamment rare, pour le mettre en exergue. "Je suis très heureux de débarquer dans un club où j’ai été parfaitement accueilli et par les dirigeants et par mes nouveaux coéquipiers. Le projet du BesAC me plait et c’est essentiellement pourquoi j’ai donné mon accord".

Les supporters du BesAC auront l’occasion de le découvrir samedi 28 novembre 2015 sur le parquet des Montboucons contre Oullins. Il aura pour objectif avec ses nouveaux coéquipiers de garder l’invincibilité du BesAC à domicile.

Les marqueurs

WOSB : Duro 28 pts (dont 4 X 3), Kaerlé 14, Boundy 14 (dont 2 X 3), Grujic 10, Stojiljkovic 9 (1 X 3), Chauvin 9 (1 X 3), Vasiliauskas 7 (1 X 3), Kilian, Mayetela.

BesAC :  Benfatah 16 pts (1 X3), Ochereobia 13, Bole 12, Obadina 8, Pehoua 6 (1 X 3), Tribodet 3 (1 X 3), Tribout 3 (1 X 3), Kalambani 2, Marcelino 2. 

Les quarts-temps : 21-22, 21-13, 27-18, 22-10

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Football aux Prés-de-Vaux : le terrain de la discorde

Julien Paris, entraîneur à l’école de football US Prés-de-Vaux de Besançon, nous a contactés afin de nous faire part de son mécontentement face au "manque de créneaux" et aux terrains inadéquates pour mener ses entraînements dans de bonnes conditions. Si Abdel Ghezali, premier adjoint à la maire en charge des sports "entend la frustration" il précise toutefois avoir déjà apporté des réponses au club...

JO d’hiver 2030 : après Paris, les Alpes françaises seule candidature retenue par le CIO

La candidature des Alpes françaises à l'organisation des JO d'hiver en 2030 a franchi un pas important mercredi, aux dépens de la Suisse et de la Suède, en entrant seule en "dialogue ciblé" avec le Comité international olympique qui désignera l'hôte l'an prochain, a annoncé mercredi le CIO.

Un premier test pour le FC Sochaux-Montbéliard qui se déplace à Niort

Après 7 matchs sans défaite (8 si on compte celle en coupe de France), le FCSM garde le cap et un mental au beau fixe. Mais ce lundi soir à Niort, les Sochaliens auront l’occasion de se mesurer à une grosse cylindrée de National, actuellement deuxième derrière l’indomptable Red Star. L’occasion rêvée pour les Jaunes et Bleus de prouver qu’ils sont décidément capables de rivaliser avec les meilleurs de ce championnat… ou au contraire de prendre la mesure du chemin qu’il reste à parcourir. 

À Besançon, Pôle emploi utilise l’activité sportive comme vecteur de recrutement et d’insertion professionnelle

Pour la deuxième année consécutive pôle emploi a organisé ce vendredi l’événement "Du stade vers l’emploi" à Besançon avec la participation du club de badminton local le Volant Bisontin. L’objectif : faire se rencontrer recruteurs et candidats dans un autre cadre que celui de l’univers professionnel.

Une session de recrutement raquette à la main

Le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française de Badminton, le club de badminton de Besançon Le volant bisontin, Cap Emploi, la Mission Locale et Pôle emploi organisent une nouvelle opération "Du Stade vers l’emploi" le vendredi 24 novembre 2023 au gymnase de la Malcombe de Besançon.

Sports : de la coupe et des enjeux au programme de ce week-end

SI le FCSM et l'ESBF espèrent passer un tour de plus en coupe de France, de leurs côtés, le BesAC et le GBDH aiemraient surtout retrouver rapidement la victoire dans leurs championnats respectifs. On fait le point sur les rencontres majeures à suivre pour ce week-end du 17 et 18 novembre 2023. 

Tout ce que vous devez savoir sur La Transju’ les 10 et 11 février 2024

Depuis plus de 40 ans, La Transju’ s’est imposée comme la plus grande course populaire de ski nordique en France et continue de grandir. Gérée par Trans’Organisation, elle montre chaque année son dynamisme, s’adapte aux contraintes environnementales et météorologiques et multiplie les projets pour porter l’image du Jura et du Haut-Doubs au-delà des frontières. En 2024, le rendez-vous est donné les 10 et 11 février...

Contrat rempli pour l’ESBF qui s’impose à Toulon

Si elles voulaient rester au contact des équipes qui jouent l’Europe, l’ESBF se devait de remporter son dernier match de championnat de l’année 2023 ce mercredi 15 novembre à Toulon. C’est désormais chose faite pour les Bisontines qui vont pouvoir sereinement enchaîner avec un match de coupe de France ce samedi à Noisy-le-grand.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.38
légère pluie
le 05/12 à 18h00
Vent
5.65 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
95 %