Le boulanger Stéphane Ravacley a rejoint "Quartier Général", un collectif de militants

Publié le 30/04/2022 - 09:15
Mis à jour le 29/04/2022 - 17:35

« Changer les pratiques politiques », c’est l’objectif du collectif Quartier Général, rejoint récemment par le boulanger Stéphane Ravacley, candidat sans étiquette aux élections législatives dans le Doubs.

Stéphane Ravacley © Alexane Alfaro
Stéphane Ravacley © Alexane Alfaro

Quartier Général qui se définit comme "un collectif d'entraide, d'activistes, militants, et personnes engagées qui se présentent à des élections pour changer les pratiques politiques" a récemment vu une personnalité de la région les rejoindre : Stéphane Ravacley. Pour rappel, ce boulanger bisontin s'était fait connaitre en faisant une grève de la faim pour faire entendre son combat contre l’expulsion de son apprenti et en organisant l'envoi des camions de ravitaillement en Ukraine en mars et avril dernier. Il a plus récemment annoncé sa candidature aux élections législatives.

"Proposer une nouvelle manière de connecter les gens et la politique"

Le candidat a annoncé ce mois-ci son intention de se présenter aux élections législatives des 12 et 19 juin prochains. Tout en étant candidat sans étiquette dans la 2ème circonscription du Doubs, il a rejoint ce nouveau collectif qui veut "construire un nouveau rapport de forces à l'Assemblée nationale".

Selon une tribune diffusée sur Mediapart, pour ce collectif, "c’est cela, faire de la politique : permettre à chacun de trouver de nouvelles manières plus joyeuses de décider et de vivre ensemble". Il est également précisé que les différents candidats issus de la société civile comme Stéphane Ravacley, ont pour but de "proposer une nouvelle manière de connecter les gens et la politique en proposant une nouvelle manière d'exercer le mandat de député […] en continuité de notre action sur le terrain avec les personnes qui partagent nos vies dans nos villages, nos villes et nos quartiers".

L’objectif principal de Quartier Général est, selon eux, de "construire une France plus juste, plus durable, moins inégalitaire" en mettant en place « une offre politique pour remporter des élections".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Menaces sur le développement ferroviaire du centre Franche-Comté : des élus alertent l’État et la Région

DOSSIER • Plusieurs élus du pôle métropolitain Centre Franche-Comté et de six agglomérations de Franche-Comté ont signé une déclaration commune publiée le 4 janvier 2023 pour le développement ferroviaire dans la région. Objectif : alerter sur les menaces qui pèsent aujourd’hui sur plusieurs lignes de train sur le territoire.

La ministre déléguée à la transition écologique en visite officielle en Haute-Saône le 6 janvier

Dominique Faure, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité, se rendra en Haute-Saône, à Vesoul, le vendredi 6 janvier 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.87
couvert
le 28/01 à 18h00
Vent
3.91 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
75 %