Le don de RTT, une future loi mais uniquement pour les enfants malades

Publié le 19/08/2011 - 10:54
Mis à jour le 19/08/2011 - 10:54

Pour s’occuper d’un proche malade, le don de RTT est une solution trouvée en 2009 par des collègues de travail d’un père de famille dont le fils était atteint d’un cancer foudroyant. En Franche-Comté, une employée de Fuji-Autotech à Mandeure avait bénéficié de 65 jours de RTT offerts par les cadres de l’entreprise pour s'occuper de son mari. Une loi devrait être votée au cours du premier trimestre 2012 mais ne devrait concerné que la garde d’un enfant malade

photo_macommune_1313744317_0.jpg
En avril, à Mandeure, Evelyne a bénéficié de 65 jours de RTT pour veiller sur Alain, son mari ©
PUBLICITÉ

Le don de RTT permet à un employé de bénéficier des jours de repos des autres salariés tout en conservant son salaire. En avril, une employées de Fuji-Autotech avait ainsi reçu le soutien des cadres de l’entreprise et avait acquis 65 jours de congés pour veiller son mari malade. Mais dans la future loi, le don de RTT ne concernerait que la garde d’enfants malades.

 Le député UMP  Paul Salen a déposé une proposition de loi pour autoriser ce don de RTT aux salariés qui "assument la charge d'un enfant de moins de vingt ans atteint d'une maladie, d'un handicap ou victime d'un accident d'une particulière gravité, rendant indispensable une présence soutenue et des soins contraignants"

Le don de RTT pour un salarié au chevet d'un père, d'une mère, d'un frère, d'une soeur ou encore d'un conjoint en fin de vie n'est  donc pas prévu. Pas pour l’instant.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Une boutique éphémère connectée à Pontarlier

Une boutique éphémère connectée à Pontarlier

Développée par la CCI du Doubs, la Boutique Connectée est une boutique éphémère mobile où découvrir et tester toute une panoplie de solutions digitales ludiques et interactives. La Boutique Connectée sillonne les routes et s’arrête trois jours à Pontarlier durant ce mois d’octobre 2019.

Bientôt à Besançon, une conférence publique sur « Être franc-maçon en 2019 » organisée par une loge bisontine

Bientôt à Besançon, une conférence publique sur « Être franc-maçon en 2019 » organisée par une loge bisontine

Une conférence publique comme on en voit rarement à Besançon se déroulera vendredi 8 novembre 2019. Rarement puisque ce sont des francs-maçons bisontins qui organisent cet évènement dont Christian Moussard, biologiste hospitalo-universitaire à la retraite et franc-maçon depuis 45 ans. Le thème : "Être franc-maçon en 2019" animé par René Rampnoux, maçon bordelais et ancien grand maître adjoint du Grand Orient de France.

Une photographe bisontine reçoit un award pour ses photos de bébés et de futures mamans à Paris

Une photographe bisontine reçoit un award pour ses photos de bébés et de futures mamans à Paris

Marion Dumont, 30 ans, est photographe spécialisée dans la sublimation de la femme enceinte et l'immortalisation des premiers jours de vie du nourrisson. Lors de la convention "Focus Talk and Live Show" qui s'est déroulée les 13 et 14 octobre 2019, la photographe bisontine a reçu le 2e prix du jury dans la catégorie "nouveau-né" grâce à cinq photos (diaporama ci-contre). Entretien…

Port du voile par les accompagnatrices scolaires : un projet de loi soutenu par Alain Joyandet sera examiné au Sénat

Port du voile par les accompagnatrices scolaires : un projet de loi soutenu par Alain Joyandet sera examiné au Sénat

Le Palais du Luxembourg examinera le mardi 29 octobre 2019 une proposition de loi à l'initiative du groupe Les Républicains, qui sera défendue par Jacqueline Eustache-Brinio avec le plein soutien d'Alain Joyandet. L'objet est de fixer dans le droit l'obligation pour toutes les personnes qui concourent au service public de l'éducation nationale "de faire preuve d'une totale neutralité religieuse".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.59
légère pluie
le 24/10 à 3h00
Vent
2.05 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
89 %

Sondage