Le festival Bien Urbain commence ce week-end à Besançon !

Publié le 16/05/2017 - 16:55
Mis à jour le 28/05/2017 - 22:01

La septième édition du festival Bien Urbain se déroulera du 20 mai au 17 juin 2017 à Besançon. Des artistes français, ukrainiens, italiens et américains sont attendus pour transformer l’espace public au grès de leurs envies. Durant cinq semaines, les artistes vont investir les Besançon et les Bisontins pourront les rencontrer, échanger avec eux et même les aider...

De retour

PUBLICITÉ

Créé par l’association Juste Ici, le festival Bien Urbain veut défendre l’art et en particulier le street art. L’idée que “l’art modifie notre perception du monde” est le leitmotiv de l’association. Depuis la première édition en 2011 à aujourd’hui, le festival a su donner une place importante à un art éphémère mais toujours aussi étonnant dans une ville comme Besançon.

Pour cette septième édition, le festival a créé sa programmation en collaboration avec un artiste français déjà bien rodé dans à Besançon. Il s’agit de OX qui a coloré la station service située sur le boulevard Winston Churchill. Depuis le milieu depuis les années 80, il est connu pour son obsession pour le détournement de l’imagerie publicitaire. Il sera, comme les 12 autres artistes choisis par le festival, présent dans l’espace public bisontin du 20 mai au 17 juin.

Bien Urbain, au delà des interventions artistiques, permet la rencontre entre les habitants et les artistes ainsi que la participation à des ateliers. Les Bisontins sont invités à vivre le festival au plus proche de ceux qui créent : soit en participants directement aux ateliers graphiques, de peintures ou de calligraphies soit en se flânant aux visites à vélo ou à pied pour (re)découvrir le patrimoine bisontin.

Plusieurs tables rondes seront mises en place comme celle autour du sujet “la place de la lettre dans la rue” qui viendra clôturer le festival les 16 et 17 juin. Elle fera intervenir le sociologue Nicolas Mensch, spécialiste des arts urbains, et l’architecte – designer graphique François Chastenet.

Enfin, le festival se terminera officiellement avec la Disco Soupe de fin de printemps proposée par l’association les Radis’co le samedi 17 juin à partir de 14h sur le terrain de foot de la Rue de la Raye.

Infos +

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La ville de Besançon dévoile un catalogue d’ouvrages vieux de plus de 500 ans

La Ville de Besançon a réalisé, après un travail de plusieurs années, un catalogue inédit de sa collection d’incunables (Ouvrage imprimé antérieur à 1500, tiré à peu d'exemplaires). Paru chez Droz dans la collection Histoire et civilisation du livre dirigée par l’EPHE et le CESR de Tours, intitule “Catalogue régionaux des incunables des bibliothèques publiques de France”, volumes concernant la Franche-Comté, il est l’œuvre de la conservatrice de la bibliothèque municipale de la Ville de Besançon, Marie-Claire Waille.

La cathédrale Notre-Dame de Paris en proie aux flammes

Un important incendie impacte la cathédrale Notre-Dame de Paris ce lundi en fin de journée. Il serait "potentiellement lié" aux travaux de rénovation au niveau de la flèche de l'édifice selon les pompiers. Les dégâts seraient déjà considérables.

Courbet a rendez-vous avec Yan-Pei Ming pour son bicentenaire

Le Doubs célèbre depuis le mois de février 2019 le bicentenaire de la naissance de Courbet, le peintre de "L'Origine du monde", par une série d'expositions et de manifestations qui culmineront lors d'un face-à-face avec les oeuvres de Yan Pei-Ming. Le peintre contemporain s'est installé ce mois d'avril 2019 dans l'atelier de Gustave Courbet.

Le Hip -Hop donnerait un goût plus intense et plus fruité au fromage…

La musique influencerait le goût du fromage • L'emmental est sensible à la musique selon une étude expérience menée durant plusieurs mois par la Haute école des Arts de Berne, dans une cave d'affinage de Berthoud, dans l'ouest de la Suisse. Après six mois et demi d'affinage au son du rock de Led Zeppelin, de la musique de Mozart ou du rap de "Tribe called quest", les meules du fromager-affineur Beate Wampfler situé dans la vallée de l'emmental, présentaient des goûts différents, en lien avec les mélodies qu'ils ont "écoutées".

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 12.72
ciel dégagé
le 20/04 à 21h00
Vent
2.49 m/s
Pression
1022.316 hPa
Humidité
78 %

Sondage