Le lycée Le Corbusier pose ses questions aux candidats des élections régionales

Publié le 28/10/2015 - 16:47
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:59

Les représentants des personnels du lycée professionnel Le Corbusier de Lons-le-Saunier, Virginie Bouvot et Eddy Lacroix, ont adressé dans une lettre ouverte destinée aux candidats des futures élections régionales des 6 et 13 décembre 2O15 et aux premiers(ères) de liste du département du Jura, un questionnaire concernant "l'avenir de leur établissement scolaire toujours menacé de fermeture dans la cadre du Plan Lycées initié par le Conseil Régional de Franche-Comté en juin 2014".

10414617_1441957906056822_8458428173934012208_n.jpg
https://www.facebook.com/lecorbusierlons/photos/a.1437549343164345.1073741828.1437535556499057/1441957906056822/?type=3&theater
PUBLICITÉ

Dans cette lettre ouverte publiée ce mercredi 28 octobre 2015, les représentants du lycée se disent "dans l'incertitude la plus grande" face à la situation de leur établissement scolaire dont la fusion avec un lycée général de Lons-le-Saunier a été reporté.

Selon Virginie Bouvot et Eddy Lacroix, "c'est l'avenir des Lycées Professionnels et l'établissement de la future carte régionale des formations qui sont au centre de toutes nos préoccupations". Ils souhaiteraient connaître les positions des candidats face aux questions suivantes, adressées dans la lettre ouverte :

 

  • "1. Si vous êtes élus, souhaitez-vous fermer le Lycée Professionnel Le Corbusier ? Conserver toutes ses actuelles formations sur la ville de Lons-le-Saunier ? Ouvrir de nouvelles filières ? Ouvrir des sections permettant à nos élèves des poursuites d’études ?
  • 2. Pensez-vous que la fermeture des bâtiments d’un lycée, situé en zone urbaine sensible - ayant fait l'objet de crédits d'Etat dans le cadre de l'ANRU - constitue une véritable économie pour le contribuable ? Sachant qu'il faudra prévoir le coût des travaux de réaffectation de l'ancien site et les travaux liés au(x) transfert(s) des formations et plateformes techniques.
  • 3. Pensez-vous que la taille d’un établissement impacte la qualité d’encadrement des élèves ?
  • 4. De façon plus générale, pensez-vous qu’une refonte de la carte de formations soit nécessaire et si oui, quels changements vous paraissent pertinents ?
  • 5. Comment percevez-vous la voie professionnelle ? Pensez-vous que les filières professionnelles soient des filières d’avenir, permettant la réussite de tous les jeunes ? Estimez-vous que les sections professionnelles doivent être réservées aux élèves en échec scolaire ?
  • 6. D’après vous, quel rôle doit jouer la Région dans la promotion de la voie professionnelle sous statut scolaire ? Pensez-vous que l’orientation actuelle des collégiens soit satisfaisante pour les jeunes et l’avenir ?
  • 7. Quel est votre point de vue quant à l’apprentissage, notamment au sein des lycées professionnels ? Quelles différences faites-vous entre l’apprentissage et la voie sous statut scolaire ?
  • 8. Pensez-vous qu’une revalorisation de la voie professionnelle soit nécessaire et si oui, comment souhaitez-vous la réaliser ?
  • 9. La classe spécifique de Troisième prépa-pro vous semble-t-elle une formation utile ? Quelle place accorderez-vous à ces classes dans les lycées professionnels?" 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Un étudiant s’immole à Lyon : appel au rassemblement contre la précarité devant le Crous de Besançon ce soir

Le syndicat Solidaires Etudiant.e.s lance un appel à un rassemblement national le 12 novembre 2019 devant les CROUS de toute la France suite au geste désespéré d'un étudiant en grande précarité à Lyon vendredi dernier. L'ASDE (Association Solidaires de Défense des Étudiant.e.s,) appelle donc à se rassembler devant le CROUS de la Bouloie à Besançon mardi 12 novembre à 18 heures.

Exercice dans les établissements scolaires : un parent d’élève armé d’un fusil va venir, que faire ?

Afin d’entrainer les 250 000 élèves et l’ensemble de la communauté éducative, un exercice attentat-intrusion a été déclenché ce jeudi 7 novembre 2019 à 14 h 15 dans les établissements scolaires de la région. Le scénario ? Un parent d'élève furieux armé d'un fusil annonce sa venue...

Suicide d’une directrice d’école : le SNUipp-FSU interpelle le recteur de Besançon dans une lettre ouverte

Suite au suicide de Christine Renon et à la lettre qu’elle a laissée, les syndicats FSU, UNSA-Education, FNEC-FO, SGEN-CFDT, FERC-CGT et SUD-Education ont réclamé un comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) exceptionnel qui aura lieu le 6 novembre 2019. Dans le Doubs, le SNUipp-FSU s’adresse au recteur de l’académie de Besançon et à l’IA-DASEN du Doubs par une lettre ouverte…

À la recherche d’un projet ? « la boussole des jeunes », un site internet pour les 16 à 30 ans…

EMPLOI • Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.07
partiellement nuageux
le 15/11 à 18h00
Vent
0.63 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
93 %

Sondage