Alerte Témoin

Le lycée Le Corbusier pose ses questions aux candidats des élections régionales

Publié le 28/10/2015 - 16:47
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:59

Les représentants des personnels du lycée professionnel Le Corbusier de Lons-le-Saunier, Virginie Bouvot et Eddy Lacroix, ont adressé dans une lettre ouverte destinée aux candidats des futures élections régionales des 6 et 13 décembre 2O15 et aux premiers(ères) de liste du département du Jura, un questionnaire concernant "l'avenir de leur établissement scolaire toujours menacé de fermeture dans la cadre du Plan Lycées initié par le Conseil Régional de Franche-Comté en juin 2014".

10414617_1441957906056822_8458428173934012208_n.jpg
https://www.facebook.com/lecorbusierlons/photos/a.1437549343164345.1073741828.1437535556499057/1441957906056822/?type=3&theater
PUBLICITÉ

Dans cette lettre ouverte publiée ce mercredi 28 octobre 2015, les représentants du lycée se disent "dans l'incertitude la plus grande" face à la situation de leur établissement scolaire dont la fusion avec un lycée général de Lons-le-Saunier a été reporté.

Selon Virginie Bouvot et Eddy Lacroix, "c'est l'avenir des Lycées Professionnels et l'établissement de la future carte régionale des formations qui sont au centre de toutes nos préoccupations". Ils souhaiteraient connaître les positions des candidats face aux questions suivantes, adressées dans la lettre ouverte :

  • "1. Si vous êtes élus, souhaitez-vous fermer le Lycée Professionnel Le Corbusier ? Conserver toutes ses actuelles formations sur la ville de Lons-le-Saunier ? Ouvrir de nouvelles filières ? Ouvrir des sections permettant à nos élèves des poursuites d’études ?
  • 2. Pensez-vous que la fermeture des bâtiments d’un lycée, situé en zone urbaine sensible - ayant fait l'objet de crédits d'Etat dans le cadre de l'ANRU - constitue une véritable économie pour le contribuable ? Sachant qu'il faudra prévoir le coût des travaux de réaffectation de l'ancien site et les travaux liés au(x) transfert(s) des formations et plateformes techniques.
  • 3. Pensez-vous que la taille d’un établissement impacte la qualité d’encadrement des élèves ?
  • 4. De façon plus générale, pensez-vous qu’une refonte de la carte de formations soit nécessaire et si oui, quels changements vous paraissent pertinents ?
  • 5. Comment percevez-vous la voie professionnelle ? Pensez-vous que les filières professionnelles soient des filières d’avenir, permettant la réussite de tous les jeunes ? Estimez-vous que les sections professionnelles doivent être réservées aux élèves en échec scolaire ?
  • 6. D’après vous, quel rôle doit jouer la Région dans la promotion de la voie professionnelle sous statut scolaire ? Pensez-vous que l’orientation actuelle des collégiens soit satisfaisante pour les jeunes et l’avenir ?
  • 7. Quel est votre point de vue quant à l’apprentissage, notamment au sein des lycées professionnels ? Quelles différences faites-vous entre l’apprentissage et la voie sous statut scolaire ?
  • 8. Pensez-vous qu’une revalorisation de la voie professionnelle soit nécessaire et si oui, comment souhaitez-vous la réaliser ?
  • 9. La classe spécifique de Troisième prépa-pro vous semble-t-elle une formation utile ? Quelle place accorderez-vous à ces classes dans les lycées professionnels?" 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Harcèlement au collège Xavier-Marmier : « nous demandons au rectorat de revenir sur sa décision » (collectif AED)

Après la "journée blanche" de jeudi pour protester contre la modification par le rectorat de Besançon d'une sanction contre deux élèves après un cas de harcèlement scolaire, le collectif AED Besançon (assistant d'éducation) a souhaité réagir ce vendredi 21 février 2020 suite "aux propos tenus par les représentants du rectorat".

« Journée blanche » dans un lycée de Pontarlier après un cas de harcèlement scolaire

Mise à jour ce 21 février 2020 • Les enseignants d'un lycée de Pontarlier (Doubs) ont organisé ce jeudi 20 février 2020 une "journée blanche" pour protester contre la modification par le rectorat de Besançon d'une sanction contre deux élèves après un cas de harcèlement scolaire, a-t-on appris auprès des enseignants.

Collège Diderot : le recteur maintiendra « en partie » les moyens alloués aux enseignants référents

Après une opération "collège mort" lundi, puis une journée de grève ce mardi, au collège Diderot à Besançon, le recteur de l'académie a convoqué la presse mardi 18 février pour y répondre et annoncer le maintien "en partie" des moyens dans cet établissement du réseau d'éducation prioritaire (REP+).

Planoise : « Collège Mort » à Diderot

Les parents n'ont pas envoyé leurs enfants au collège Diderot lundi 17 février 2020 à Besançon pour protester contre la perte des postes d'enseignants référents en éducation prioritaire renforcée (Rep+) de Planoise. Mardi, ce sont les enseignants qui seront en grève avant une marche dans les rues du quartier en fin de journée. Dans le Doubs, la baisse des moyens dans les secteurs sensibles provoque également la grogne à l'école Mandela de Bethoncourt et au Collège Lou Blazer de Montbéliard.

Baisse des dotations horaires au collège Diderot : Anne Vignot apporte son soutien au personnel

Comme nous le dénonçait le Snes FSU dans un article en date du 6 février dernier, les moyens vont baisser pour la rentrée 2020 dans les collèges et lycée. Ce 16 février 2020, Anne Vignot, candidate à l'élection municipale de Besançon, souhaite apporter son soutien aux personnels du collège Diderot.

Orientation : programme 2020 des portes ouvertes des collèges, lycées et universités en Franche-Comté…

Futurs collégiens, lycéens et étudiants doivent penser à leur avenir notamment en visitant des établissements et choisir celui qu'ils considèreront comme le meilleur… Voici le calendrier 2020 des portes ouvertes en Franche-Comté. De nombreux rendez-vous sont au programme ce samedi 15 février 2020.

« Mise à pied » d’un professeur à Dole : une mobilisation prévue mardi 18 février

Le syndicat CGT du lycée Duhamel de Dole a tenu alerter l'opinion publique le 12 février 2020  dans le cadre de la "mise à pied" d'un professeur suite à sa "participation à la contestation des épreuves d'E3C". Les organisations syndicales, SNES-FSU, Snuep-FSU, CGT Educ’Action, SUD Education, Unsa Education et SNFOLC se mobiliseront le mardi 18 février à partir de 11h45 Avenue Charles Laurent Thouverey à Dole. Pour rappel,  Une pétition a été mise en ligne.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.07
couvert
le 24/02 à 3h00
Vent
2.75 m/s
Pression
1028 hPa
Humidité
91 %

Sondage