Alerte Témoin

Le Modem de François Bayrou est-il en voie d’extinction ?

Publié le 18/06/2012 - 17:03
Mis à jour le 18/06/2012 - 22:42

Scrutin après scrutin, les déconvenues électorales du Mouvement démocrate s’amplifient. La défaite de son leader François Bayrou dimanche et l’élection de seulement deux députés Modem sonnent-elles le glas de la tentative d’indépendance à tout prix ?

regionales_presentation_listes_modem_mei_004.jpg
Christophe Grudler et Philippe Gonon lors des régionales de 2010 à Besançon © archives carvy

législatives 2012

« Le centre en tant que tel a du mal à vivre en France », estime Philippe Gonon, responsable départemental du Modem du Doubs, qui a obtenu 1,78 % des voix au premier tour des législatives à Besançon, contre 6,87% des suffrages en 2007. « Je ne sais pas si le Modem est voie d’extinction, à coup sûr il est en voie de réflexion. Ca phosphore très fort au niveau national et au niveau local. Il faut revoir notre stratégie », poursuit le conseiller municipal de Besançon, séduit par la proposition de Robert Rocheforrt, vice-président du Modem, qui prône « l’indépendance toujours, mais dans la coopération ».

Ce dernier reconnait volontiers que le choix personnel de François Bayrou en faveur de François Hollande n’a pas clarifié le positionnement du mouvement. « Mais, considère-t-il, c’est plus un règlement de compte avec Nicolas Sarkozy qu’un virement à gauche du Modem ».

Christophe Grudler, responsable régional du Modem, évoque également « la nécessité de recomposer une force puissante au centre ». Il est convaincu « qu’il y a de la place pour un centre indépendant », estimant que « le liant politique, il n’y a que le centre qui peut l’apporter ».

« Aujourd’hui, il faut voir localement avec qui on peut travailler. C’est avec le PS à Dijon ou avec l’UMP à Lons-le-Saunier », avance le conseiller général belfortain non sans arrière-pensées. Visant la mairie de Belfort, il ne pourra « tourner la page du MRC » qu’en s’alliant avec l’UMP. Christophe Grudler a franchi un premier pas en soutenant dimanche le candidat de droite Michel Zumkeller contre le maire de Belfort Etienne Butzbach. « Je veux un rassemblement du centre gauche à la droite républicaine. Il faut un rassemblement large », prône le Belfortain en n’excluant pas de « discuter » avec le député UMP Damien Meslot, son ennemi juré.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut appelle l’adjoint à la sécurité à « endosser le costume »

"L’insécurité ne doit pas devenir la norme..."  Suite aux récentes violences et incivilités dans le secteur de la Cité des Arts, le leader de l'opposition au conseil municipal de Besançon, le LR Ludovic Fagaut, appelle dans un communiqué Benoit Cyprinani à endosser le costume d'adjoint à la sécurité.

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     19.91
    ciel dégagé
    le 12/08 à 3h00
    Vent
    1.07 m/s
    Pression
    1015 hPa
    Humidité
    68 %

    Sondage