Le Mouvement Franche-Comté félicite le maire de Besançon… mais pourquoi ?

Publié le 27/12/2018 - 16:23
Mis à jour le 12/04/2019 - 11:49

Ce sont des choses qui tiennent très à cœur au Mouvement Franche-Comté et à son président Jean-Philippe Allenbach qui ont toujours fait entendre leur position contre la fusion des régions : le drapeau de Bourgogne Franche-Comté a été remplacé par le drapeau de Franche-Comté devant la mairie de Besançon… Une excellente initiative pour le MFC !

Avant - Après devant la mairie de Besançon ©MFC ©
Avant - Après devant la mairie de Besançon ©MFC ©

Dans un communiqué du 27 décembre 2018, Jean-Philippe Allenbach explique : "Il apparaît que le logo de la nouvelle région administrative Bourgogne-Franche-Comté combinant les drapeaux comtois et bourguignons qui jusque-là flottait sur un mât devant la mairie, a été retiré ces derniers jours pour être remplacé par le drapeau historique de la Franche-Comté à savoir le lion comtois. Ce que nous avions d'ailleurs demandé dans un mail adressé le 19 novembre à Jean-Louis Fousseret - maire de Besançon (ndlr)". Il ajoute que "Le MFC s’en félicite et tient à remercier vivement le maire pour son heureuse initiative."

Et de conclure : "Décision, en fait, des plus logiques puisque, peu importe qu’il y ait eu hier fusion administrative avec la Bourgogne,  le fait est que Besançon est toujours aujourd’hui la capitale régionale de la région historique de Franche-Comté rien ne pouvant y changer quoi que ce soit."

Le 19 novembre dernier, le président du MFC avait écrit à Jean-Louis Fousseret le courrier suivant :

Monsieur le Maire,

Vous venez d’inaugurer le superbe nouveau Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon, rénové à votre initiative, ce qui témoigne de votre grand attachement à la culture et à la réalité du passé. 

Or, "en même temps", il apparait que vous avez tout récemment remplacé le drapeau historique de la Franche-Comté, le lion comtois, qui jusque-là flottait devant la mairie, par le nouveau logo de la région administrative Bourgogne-Franche-Comté combinant les drapeaux bourguignon et franc-comtois. Une création purement artificielle et donc sans aucune valeur d'un point de vue historique. 

Mais pourquoi donc avoir pris une telle initiative, sachant, par exemple, qu’à côté de chez nous la mairie de Mulhouse continue d’arborer fièrement le drapeau historique de l’Alsace, n'envisageant pas une seconde de le remplacer pas le logo du « Grand-Est » ? Peu importe qu'il y ait eu hier fusion avec la Bourgogne, Besançon n'en reste pas moins aujourd'hui comme hier et comme elle le sera toujours demain la capitale de la Franche-Comté. 

Enfin, toujours au nom du bon respect de l'Histoire, il nous semblerait des plus opportuns de remplacer le drapeau de Besançon tel que vous l’affichez aujourd’hui devant la mairie, composé de trois bandes de couleurs jaune, noir et rouge, ce qui fait qu’on le confond avec le drapeau belge, par l’aigle impérial, le seul véritable emblème de Besançon, lequel se trouve encore aujourd’hui sur certains des plus beaux bâtiments de la ville (hôtel des Bains, Cité universitaire...).

L’Histoire nous apprend que toucher aux emblêmes historiques des territoires afin d'en occulter le passé est une démarche d’inspiration généralement totalitaire (interdiction du drapeau français en Alsace sous l’Occupation, modification du drapeau français par Vichy, interdiction des drapeaux basque et catalan par Franco et aujourd'hui du drapeau ukrainien par Poutine... ).

Votre réponse à ce mail nous obligerait.

Veuillez croire, Monsieur le Maire, en notre très respectueuse considération.

Jean-Philippe Allenbach

Président

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Écologie, nucléaire, guerre en Ukraine, avenir de l’Europe… : un débat qui n’a pas fait de vague à Besançon

EUROPÉENNES 2024 • Un débat s’est tenu lundi 27 mai 2024 à la salle Jean Zay à Besançon réunissant 10 candidats aux élections européennes ou représentants de listes et de partis politiques. Une idée portée par Jean-Philippe Allenbach, membre du parti fédéraliste, présidée par Jean-Marie Girerd, président du mouvement européen France - Franche-Comté.

Européennes 2024 : salle comble pour le retour de Jean-Luc Mélenchon à Besançon

Devant près d’un millier de personnes réunies lundi 27 mai 2024 au grand Kursaal de Besançon, l’ancien député de La France insoumise est venu soutenir la Bisontine Séverine Vézies, 13e sur la liste de Manon Aubry pour les prochaines élections européennes du 9 juin. 

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : rencontre avec des étudiants kanaks à Besançon

Depuis le 17 mai 2024, la Nouvelle-Calédonie fait face à de violentes émeutes. A l'origine, une proposition de loi constitutionnelle qui modifierait le corps électoral instauré en 1998 avec les accords de Nouméa. Le peuple kanak, exprime son désaccord envers cette réforme. Pour mieux comprendre ces insurrections néocalédoniennes, nous avons rencontré quatre jeunes kanaks, venus à Besançon pour leurs études.

Européennes 2024 : Territoires de progrès appelle à voter pour la liste Besoin d’Europe

Dans un communiqué du mois de mai 2024, Jean-Jacques Bougault, délégué régional de Territoires de Progrès, appelle "sans restriction" à voter pour Besoin d'Europe, liste commune Renaissance, Modem, Horizons, Parti Radical et UDI, conduite par Valérie Hayer et comptant notamment le député européen terriforatain, Christophe Grudler.

Audiovisuel public en grève : la maire de Besançon soutient les grévistes

Dans un communiqué du vendredi 24 mai 2024, alors que le projet de loi sur la fusion des médias audiovisuels du service public devait être examiné l’Assemblée nationale jeudi, ce qui a été reporté, la maire de Besançon Anne Vignot exprime son soutien au mouvement de grève et appelle les député(e)s à voter contre cette réforme.

Européennes : Jacques Ricciardetti, candidat sur la liste de Jordan Bardella 

Jacques Ricciardetti, délégué départemental du Rassemblement National du Doubs et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est officiellement candidat en 51e position sur la liste du Rassemblement National menée par Jordan Bardella pour les élections européennes du 9 juin 2024.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.67
légère pluie
le 30/05 à 9h00
Vent
4.08 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
99 %