Le nombre de délinquants juvéniles explose à Besançon...

Publié le 25/09/2017 - 17:25
Mis à jour le 27/09/2017 - 08:32

Lundi 25 septembre 2017, un groupe de traitement de la délinquance (GTD) pour les secteurs de Planoise et Avanne-Aveney a été créé sous la présidence d'Edwige Roux-Morizot, procureure de la République de Besançon. Objectif ? Lutter contre la délinquance après trois épisodes de violences en 2017 dont une fusillade en pleine rue et la nuit du 14 juillet. Entre le 1er janvier et le 19 septembre de cette année, le nombre de délinquants mineurs présentés devant la justice est passé de 20 à 41. 

Cre?ation d'un groupe local de traitement de la de?linquance a? Besanc?on from maCommune.info on Vimeo.

Qui fait partie du groupe de traitement de la délinquance pour Planoise et Avanne-Aveney ?

  • Le procureur de la République (président), Edwige Roux-Morizot
  • Le préfet du Doubs, Raphaël Bartolt
  • Le maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret
  • La police nationale et la police municipale
  • La gendarmerie
  • L'Éducation nationale
  • Transdev (transports)
  • Les bailleurs sociaux 

Tous ces acteurs travaillent en partenariat afin de récolter un maximum d'informations sur les délinquants. (Plus d'infos dans notre vidéo) 

Une explosion du nombre de mineurs délinquants à Besançon 

"C'est devenu une nécessité de réunir tous ces partenaires dans une cellule opérationnelle dont le seul objectif est de lutter contre cette délinquance insupportable et de lutter de manière beaucoup plus efficace contre la délinquance des mineurs", a déclaré Edwige Roux-Morizot, procureure de la République de Besançon. "On est dans un rajeunissement de la délinquance en particulier dans les affaires de stupéfiants (…) nous avons également pour mission de protéger les mineurs", ajoute-t-elle. 

Pour exemple, le 19 septembre dernier, un jeune de 14 ans a été contrôlé par la police avec d'importantes quantités de drogues dont 40g de cannabis, mais aussi 7g de cocaïne et 38g d'héroïne. Il avait également en sa possession 650€ en liquide (Lire notre article en CLIQUANT ICI). 

En seulement 9 mois, du 1er janvier au 19 septembre 2017, le nombre de délinquants mineurs présentés devant la justice est passé de 20 en début d'année à 41. "C'est préoccupant", souligne Raphaël Bartolt, préfet du Doubs, mais l'existence d'un groupe de traitement de la délinquance est "efficace d'après les résultats de villes françaises qui ont testé ce traitement", ajoute-t-il. 

Complément d'information dans notre interview vidéo avec la procureure de la République ci-dessous.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

27 septembre 1944 : Étobon, massacre oublié de la Seconde Guerre mondiale

Il y a 77 ans, le 27 septembre 1944, 39 hommes, âgés de 17 à 58 ans,  ont été fusillés en Haute-Saône par les soldats de la Wehrmacht, qui entendaient ainsi se venger des attaques des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dans les maquis alentours. Trois autres ont été exécutés un peu plus tard, et sept hommes sont morts en déportation.

Plan « 1 jeune 1 solution » : 100 à 150 emplois en CIE susceptibles d’être pourvus d’ici la fin de l’année dans le Doubs

La Préfecture du Doubs a invité 70 chefs d’entreprises ce 22 septembre 2021 afin de rappeler le dispositif "1 jeune 1 solution" dans le cadre du Plan France Relance (et PAQTE) et notamment des "contrats initiative emploi(CIE) qui leurs sont proposés.

Réduire ses déchets : et si on passait à l’action en Bourgogne Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • La Bourgogne Franche-Comté regorge d’initiatives citoyennes inspirantes... C’est ce que révèle une web-série portée et conçue conjointement par sept structures locales* dont le SYBERT qui œuvrent pour la gestion des déchets. L’objectif de cette démarche est d’amener le public à se questionner sur ses pratiques et de proposer des solutions concrètes pour adopter des comportements plus vertueux.

Découvrez le nouveau projet des Vaites de la Ville de Besançon

La maire EELV de Besançon a présenté le nouveau projet des Vaites qui sera soumis au vote du conseil municipal le 30 septembre. Alors que le dossier suit son cours sur le plan judiciaire, la nouvelle version de l'écoquartier a été revue à la baisse avec près de 600 logements au lieu des 1.150 prévus, soit une emprise de 11,5 ha urbanisés contre 16,4 ha à l'origine du projet.

Agressions de soignants qui vaccinent : des maires de Bourgogne Franche-Comté signent une tribune dans Le Monde

Depuis l'ouverture de la vaccination au grand public en France, des agressions ont été signalées à l'encontre de médecins, pharmaciens et soignants dans plusieurs villes de l'Hexagone. Face à ces attaques, 466 maires, directeurs d'hôpitaux et professeurs de médecine, dont de Bourgogne Franche-Comté, ont signé une tribune parue dans Le Monde le 13 septembre dernier, appelant à "un sursaut républicain".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.31
légère pluie
le 25/09 à 21h00
Vent
2.02 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
98 %

Sondage