Alerte Témoin

Le patron de Camelin a blessé trois salariés

Publié le 08/02/2011 - 16:50
Mis à jour le 08/02/2011 - 16:50

Le patron de l'entreprise de sous-traitance automobile Camelin à Besançon est soupçonné d'avoir blessé légèrement trois de ses salariés grévistes en fonçant en voiture dans les grilles à l'entrée de l'usine, selon la CGT.

Six plaintes ont été déposées par des salariés qui bloquaient l'entrée du site en raison d'un mouvement de grève dans le cadre des négociations salariales, ont indiqué la CGT et le parquet du tribunal de grande instance de Besançon. Ils affirment que leur patron leur a foncé dessus en voiture. Trois d'entre eux ont été légèrement blessés, précise le syndicat.

"Je n'ai pas eu le temps d'ouvrir la grille pour le laisser passer, il a accéléré et a percuté la grille qui m'est tombée dessus. Depuis nous n'avons pas eu d'excuses de sa part", raconte un salarié, Yannick Dal-Masot, qui a reçu sept points de suture pour sa blessure à la tête.

"Il n'y a pas de dégradation corporelle grave, mais il est inadmissible que les salariés se fassent culbuter ainsi par leur patron", a déclaré Maxime Guillemin, secrétaire général du Doubs.

Le chef d'entreprise a indiqué aux enquêteurs ne pas avoir agi volontairement mais avoir fait une erreur de manoeuvre, blessant les salariés par inadvertance, a indiqué une source proche de l'enquête. La direction de l'entreprise n'était pas joignable cet après-midi. Elle a repris aujourd'hui les négociations avec ses salariés. Négociations qui auraient abouti laissant entrevoir une reprise rapide du travail.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Confinement dans le Doubs : Joël Mathurin répond à vos questions…

Premier point de situation dans le Doubs suite à la mise en place du confinement sur l'ensemble du territoire. Le préfet du Doubs a pris le temps de répondre à nos questions et à celles internautes dans un entretien à maCommune.info. Le département du Doubs fait partie des 25 en France où le Coronavirus circule le plus activement. Confinement, point sanitaire, déplacements, travail, appel d'urgence des professionnels de santé. Joël Mathurin vous répond...

Retraites, violences sexistes, égalité salariale : 600 manifestants à Besançon pour les droits des femmes

Entre 500 et 600 manifestants se sont réunis de "l'esplanade des droits de l'homme" à Besançon samedi 7 mars 2020 vers 14h30 pour défendre les droits des femmes. Dans le cortège, des femmes, bien sûr, mais aussi des hommes, présents pour demander une "vraie égalité salariale" mais aussi contre les effets de la réforme des retraites envers les femme et pour dénoncer les violences sexistes du quotidien.

Retraites : l’Assemblée rejette la motion de censure de gauche, adoptant du même coup la réforme

L'Assemblée nationale a rejeté dans la nuit du mardi 3 au mercredi 4 mars 2020 la motion de censure de gauche contre le gouvernement, adoptant du même coup en première lecture le projet de réforme des retraites, selon la procédure du 49-3. Dans le même temps, quelques milliers d'opposants à la réforme des retraites ont manifesté mardi à Paris et en province. 700 personnes ont manifesté à Dijon devant la permanence du député LREM Didier Martin. A Besançon ils étaient une centaine devant la permanence du député LREM Éric Alauzet.
Offre d'emploi
 9.55
ciel dégagé
le 31/03 à 12h00
Vent
5.72 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
40 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune