Le programme d'Ismaël Boudjekada

Publié le 13/02/2014 - 16:43
Mis à jour le 14/02/2014 - 09:46

Lors de la présentation de sa liste ce mercredi 12 février, le candidat aux élections municipales de Besançon indépendant, Ismaël Boudjekada, a annoncé les trois pôles prioritaires de son programme. Il a également fait part de sa volonté de créer, parmi ses 10 adjoints, un nouveau poste en charge de la consultation populaire, du rendu-compte et de la transparence confié à un élu de l'opposition.

dsc_6682.jpg
Ismaël Boudjekada ©Alexane

Municipales 2014

PUBLICITÉ

« Ce sont les trois axes sur lesquels reposent le programme 2014-2020 et qu’on partagera avec l’integralité des Bisontins au moment de solliciter leur suffrage » précise Ismaël Boudjekada.

  • Politique de relance locale

Subventionner les achats locaux 

« Aujourd’hui en France, vous n’avez pas le droit de subventionner les productions locales puisque c’est anti-concurentiel mais au niveau des achats locaux, vous avez le droit donc c’est totalement légal. On propose de le faire à hauteur de 10% pour une somme de 350 euros par client et par entreprise. » explique Ismaël Boudjekada.

Exemple : pour un achat d’un montant de 100 euros dans une entreprise, on ressorta evc 100 euros de biens et un bon d’achat de 10% utilisable dans les enttreprises partenaires de la mairie.

Développement de la maison du développement et de l’économie

Créer un lieu de rencontre entre les entrepreneurs et les demandeurs d’emploi. « On a la chambre du commerce, on a pôle emploi mais finalement il n’y a rien de concert » indique le candidat. Il y aurait deux pôles : l’accompagnement des entrepreneurs avec un diagnostic gratuit pour les entreprises au faible capital, « qui coûte très cher actuellement » puis une aide au dossier et à la création d’entreprise etc.

Pour les demandeurs d’emploi, le candidat propose que ces derniers qualifiés soient embauchés dans les entreprises qui viendront d’être créées. « C’est ce qu’on appelle le partage du travail » prècise le jeune homme.

  • Faire de Besançon une ville vitrine de la démocratie participative

Ismaël Boudjekada propose que le conseil municipal soit interactif : il souhaite intégrer des questions posées par les citoyens sur les réseaux sociaux Twitter et Facebook au conseil municipal.

Les assemblées bisontines consultatives et décisionnelles : le candidat propose que les Bisontins se réunissent sur internet ou en face à face pour discuter des projets et rendre leur opinion au maire.

La nomination d’un adjoint chargé de la consultation populaire, du rendu-compte et de la transparence : c’est un nouveau poste d’adjoint confié à un élu d’opposition, en particulier un femme « pour que le parité soit parfaite ».

  • Rendre la culture gratuite et accessible à tous

Créer la fête des lumières bisontines (comme à Lyon) pendant trois nuits consécutives chaque année.

« Taff et pars » destiné aux jeunes issus des cités : leur offrir une semaine de vacances en échange de services donnés aux commerçants, aux entreprises des quartiers. Objectif : responsabiliser les jeunes dans le respect des lieux de vie des quartiers et créer du lien entre les jeunes et les chefs d’entreprise.

La mise en place du « festival des expressions » bisontin : « A Besançon, on a énormement de talents mais où sont-ils ? Ils sont justement dans les quartiers, au centre-ville en train de jouer de leur guitare, faire du rap » indique le candidat. Objectif : montrer qu’il y a du talent à Besançon.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Vote sous tension à l’Assemblée sur le Ceta

Vote sous tension à l’Assemblée sur le Ceta

Après des débats musclés, l'Assemblée s'apprête à voter ce mardi 23 juillet vers 16h15 la ratification du controversé traité de libre-échange entre l'UE et le Canada (Ceta), "positif" pour l'économie française selon ses défenseurs, mais porteur de "risques" environnementaux et sanitaires d'après ses opposants.

Ceta: Hulot appelle les députés à avoir « le courage de dire non »

Ceta: Hulot appelle les députés à avoir « le courage de dire non »

A la veille du vote à l'Assemblée nationale sur le traité de libre-échange UE-Canada (Ceta), Nicolas Hulot a exhorté lundi 22 juillet 2019  les parlementaires à voter contre cet accord qui risque à ses yeux d'ouvrir la porte à des substances dangereuses via un abaissement des normes sanitaires.

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

"Liste Utinam" • Le régionaliste a tenu une conférence de presse jeudi 18 juillet 2019 afin de faire connaître sa candidature officielle pour l'élection municipale de mars 2020à Besançon. Jean-Philippe Allenbach dit avoir déjà au moins une vingtaine de noms sur sa liste et dévoile les propositions que les autres candidats " ne pourront pas lui prendre". 

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.54
peu nuageux
le 24/07 à 6h00
Vent
0.72 m/s
Pression
1016.58 hPa
Humidité
71 %

Sondage