Le programme d'Ismaël Boudjekada

Publié le 13/02/2014 - 16:43
Mis à jour le 14/02/2014 - 09:46

Lors de la présentation de sa liste ce mercredi 12 février, le candidat aux élections municipales de Besançon indépendant, Ismaël Boudjekada, a annoncé les trois pôles prioritaires de son programme. Il a également fait part de sa volonté de créer, parmi ses 10 adjoints, un nouveau poste en charge de la consultation populaire, du rendu-compte et de la transparence confié à un élu de l'opposition.

dsc_6682.jpg

Municipales 2014

"Ce sont les trois axes sur lesquels reposent le programme 2014-2020 et qu'on partagera avec l'integralité des Bisontins au moment de solliciter leur suffrage" précise Ismaël Boudjekada.

  • Politique de relance locale

- Subventionner les achats locaux 

"Aujourd'hui en France, vous n'avez pas le droit de subventionner les productions locales puisque c'est anti-concurentiel mais au niveau des achats locaux, vous avez le droit donc c'est totalement légal. On propose de le faire à hauteur de 10% pour une somme de 350 euros par client et par entreprise." explique Ismaël Boudjekada.

Exemple : pour un achat d'un montant de 100 euros dans une entreprise, on ressorta evc 100 euros de biens et un bon d'achat de 10% utilisable dans les enttreprises partenaires de la mairie.

- Développement de la maison du développement et de l'économie

Créer un lieu de rencontre entre les entrepreneurs et les demandeurs d'emploi. "On a la chambre du commerce, on a pôle emploi mais finalement il n'y a rien de concert" indique le candidat. Il y aurait deux pôles : l'accompagnement des entrepreneurs avec un diagnostic gratuit pour les entreprises au faible capital, "qui coûte très cher actuellement" puis une aide au dossier et à la création d'entreprise etc.

Pour les demandeurs d'emploi, le candidat propose que ces derniers qualifiés soient embauchés dans les entreprises qui viendront d'être créées. "C'est ce qu'on appelle le partage du travail" prècise le jeune homme.

  • Faire de Besançon une ville vitrine de la démocratie participative

Ismaël Boudjekada propose que le conseil municipal soit interactif : il souhaite intégrer des questions posées par les citoyens sur les réseaux sociaux Twitter et Facebook au conseil municipal.

Les assemblées bisontines consultatives et décisionnelles : le candidat propose que les Bisontins se réunissent sur internet ou en face à face pour discuter des projets et rendre leur opinion au maire.

La nomination d'un adjoint chargé de la consultation populaire, du rendu-compte et de la transparence : c'est un nouveau poste d'adjoint confié à un élu d'opposition, en particulier un femme "pour que le parité soit parfaite".

  • Rendre la culture gratuite et accessible à tous

Créer la fête des lumières bisontines (comme à Lyon) pendant trois nuits consécutives chaque année.

"Taff et pars" destiné aux jeunes issus des cités : leur offrir une semaine de vacances en échange de services donnés aux commerçants, aux entreprises des quartiers. Objectif : responsabiliser les jeunes dans le respect des lieux de vie des quartiers et créer du lien entre les jeunes et les chefs d'entreprise.

La mise en place du "festival des expressions" bisontin : "A Besançon, on a énormement de talents mais où sont-ils ? Ils sont justement dans les quartiers, au centre-ville en train de jouer de leur guitare, faire du rap" indique le candidat. Objectif : montrer qu'il y a du talent à Besançon.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Allègement du confinement, puis couvre-feu à partir du 15 décembre

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Région Bourgogne Franche-Comté : 126 M€ en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires

Réunis en commission permanente, vendredi 20 novembre 2020, les élus régionaux ont voté près de 126 millions d’euros d’aides en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires. Une partie de ces crédits concerne le Plan d’accélération de l’investissement régional mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19.

La loi Recherche définitivement adoptée au Parlement

Face au risque de "décrochage" de la recherche française, le Parlement a définitivement adopté ce vendredi 20 novembre 2020 le projet de loi de programmation (LPR), "un investissement historique" selon le gouvernement confronté à la défiance accrue de la communauté universitaire et scientifique. Fannette Charvier, députée du Doubs se félicite de cette décision (elle avait été désignée responsable de ce texte pour le groupe LaREM).

Anne Vignot pour taxer Amazon : elle « se trompe de combat » selon J-P Allenbach

La maire de Besançon Anne Vignot a signé une tribune dans laquelle responsables politiques, syndicaux, libraires et éditeurs appellent ) imposer une taxe exceptionnelle notamment sur les ventes d'Amazon lundi 16 novembre 2020. Pour Jean-Philippe Allenbach, président du Mouvement Franche-Comté, Anne Vignot "se trompe de combat".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.02
nuageux
le 25/11 à 3h00
Vent
0.89 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
82 %

Sondage