Le saviez-vous ? Erasmus, ce n'est pas que pour les étudiants...

Publié le 31/03/2021 - 14:01
Mis à jour le 01/04/2021 - 14:28

Qui dit Erasmus, dit étudiants ? Eh bien non, pas forcément ! la région académique de Bourgogne Franche-Comté a lancé une compagne d’information au grand public pour ôter cette idée reçue en mars 2021. Explications.

image d'illustration
 © Alexane Alfaro
image d'illustration © Alexane Alfaro

Jean-Yves Metin, porteur du projet Fédération régionale des MFR BFC, explique dans un premier temps, que le dispositif Erasmus peut se dérouler "dans le cadre d'un change scolaire en virtuel ou en réel pour les enfants des maternelles et primaires, sous forme d'échange d'étude pour les collégiens, sous forme de stage en milieu professionnel pour les élèves ou les apprentis en CAP(A), Bac Pro, Bac technologique, titre professionnel…"

 Pas besoin d'être riche…

 Dans un second temps, il précise que Erasmus n'est pas dédié aux jeunes les plus fortunées. Selon lui, "pas besoin d’avoir des moyens financiers importants, car le programme permet même à des jeunes ou des familles avec des revenus très modestes, ou vivant dans des zones d’éducation prioritaire ou en zones rurales de bénéficier d’un financement et d’un accompagnement spécifique et adapté pour vivre eux aussi cette expérience de mobilité."

Des nouveautés : Erasmus+

Le nouveau programme Erasmus+ "permettra à plus d’enfants, d’adolescents, de jeunes, de bénéficier d’une expérience européenne et même internationale", affirme Natacha Lanaud-Lecomte, cheffe de projet à la Délégation régionale académique aux relations européennes internationales et à la coopération (DRAREIC). "À l’heure du développement durable, et de la recherche pour lutter contre le dérèglement climatique, tous les établissements s’engagent à chercher des moyens de transport favorisant un faible impact en émission de CO2."

Des expériences de vie proposées par les établissements

 Non seulement les élèves et apprentis sont concernés, mais également toutes les personnes en lien avec elles : l’ensemble du personnel de l’établissement, les maitres de stage et d’apprentissage, les bénévoles des conseils d’administration : tous ont la possibilité de se former en Europe, et d’étudier d’autres pratiques éducatives et pédagogiques, d’autres approches de l’enseignement ou de la conduite d’un établissement scolaire ou de formation.

Chaque établissement s’engage à proposer ces expériences de vie à un maximum d’élèves.

La DRAREIC développe un consortium enseignement scolaire pour permettre aux élèves, jeunes, enseignants, personnels de l’enseignement scolaire des établissements, des rectorats, des DSDEN et des MFR, des rencontres entre élèves européens, la possibilité d’effectuer une partie de sa scolarité dans un autre établissement scolaire en Europe pour les élèves de plus de 14 ans, de suivre une formation en Europe, réaliser un stage d’observation, et d’enseigner.

"Ces mobilités sont développées avec les acteurs de terrain en lien avec leurs objectifs de formation", précise Natacha Lanaud-Lecomte.

Infos +

Depuis 4 ans des réseaux ont fait le choix d’unir leur force pour développer ce projet dans la région. Aujourd’hui, 23 Maisons Familiales Rurales, 19 lycées professionnels de l’Éducation nationale, 5 lycées privés de l’enseignement agricole, les compagnons du tour de France, le Centre Régional d’Information Jeunesse font partie d’un réseau régional en formation professionnelle porté par la Fédération régionale des MFR de Bourgogne-Franche-Comté.

Infos pratiques

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Un accompagnement spécifique pour les projets d’installation agricole en Bourgogne-Franche-Comté

L’AFOCG du Doubs, le CIVAM le Serpolet, Terre de Liens et le collectif InPACT proposent le parcours "de l’idée au projet", en partenariat avec le Grand Besançon Métropole et la région Bourgogne Franche Comté. Celui-ci vise à accompagner "l’émergence de tous types de projets" en lien avec l’installation agricole durant un parcours de 11 jours qui débutera en octobre prochain à Besançon. 

Le taux de réussite au brevet en baisse dans l’académie de Besançon

Comme au niveau national, le taux de réussite au brevet est en baisse dans l’académie de Besançon avec un taux, toutes séries et tous candidats confondus qui s’élève à 85,4 % pour la session 2024. Soit une baisse de 2,8 points par rapport à 2023. Voici les résultats plus en détail communiqués par le rectorat de Besançon.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

Législatives 2024 : la présidente de l’université de Franche-Comté appelle à ”rejeter” le Rassemblement national

La présidente de l’université de Franche-Comté, Macha Woronoff, a partagé un communiqué le 1er juillet 2024 signé de France Universités, de la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (CdeÞ), de la Conférence des grandes écoles (CGE) et de la Conférences des directeurs des écoles françaises de management (CDEFM) appelant à dire ”non” au Rassemblement national au deuxième tour des élections législatives anticipées le 7 juillet.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.66
ciel dégagé
le 19/07 à 06h00
Vent
0.77 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
86 %