Le technopôle santé de Dijon Métropole devient Santenov

Publié le 28/06/2021 - 18:02
Mis à jour le 29/06/2021 - 08:27

Le technopôle santé de Dijon Métropole devient "Santenov". Le président élu est Marc Maynadié, a-t-on appris ce lundi 28 juin.

Cellules humaines © qimono - Pixabay
Cellules humaines © qimono - Pixabay

La filière santé de Dijon métropole en chiffres

Pole BFCare

  • Représentation du secteur marchand sur le bassin d’emploi de Dijon
  • 4 000 emplois
  • 100 entreprises
  • 1 200 millions d’euros de CA consolidé
  • 3 domaines d’activité principaux • chimie fine / pharma / santé & bien-être • services & innovation en sciences de la vie • technologies médicales
  • 20 % des emplois industriels du bassin d’emploi de Dijon métropole

CHU Dijon-Bourgogne

  • 590 millions d’euros de budget
  • 7 710 employés
  • 1 773 lits
  • 228 254 patients annuels
  • 294 108 consultations
  • 703 publications validées
  • 13 pôles d’activités cliniques et médico-techniques

Centre Georges-François Leclerc (CGFL)

  • 92 millions d’euros de budget dont 10 % consacrés à la recherche
  • 835 salariés dont 141 médecins et 84 personnes dédiées à la recherche
  • 194 lits et places
  • 22 448 patients par an

Université de Bourgogne

  • 15 laboratoires et entités de recherche universitaires dans le secteur de la santé
  • 3 axes thématiques appliqués : • Santé et ingénierie moléculaire • Apprentissage et santé • Photonique et matériaux avancés
  • 900 enseignants-chercheurs, chercheurs et doctorants impliqués dans la recherche appliquée en santé
  • Presque 10 000 étudiants formés en sciences de la santé, sciences de la vie, sciences et techniques en 2018-2019
  • 70 % des unités de recherche en santé évaluées A ou A+
  • Classement de Shanghai 2021 des universités : filière Santé : entre 300 et 400

La pandémie liée à la Covid19 aura accéléré comme jamais les mutations du système de santé tant dans l’avènement de nouveaux usages rendus possibles par la digitalisation de l’offre de soins (42 millions de Français adhèrent à la plateforme Doctolib pour leurs rendez-vous médicaux) que dans la R&D et la fabrication de médicaments et technologies de santé innovants indispensables à la prise en charge des populations (vaccins à ARNm, autotests, par exemple).

"L’écosystème dijonnais de la santé a contribué à cette dynamique nationale et internationale qui exige un haut niveau d’excellence de la recherche scientifique et hospitalo-universitaire allié à une capacité de collaboration avec les acteurs économiques pour développer des solutions innovantes à proposer aux patients", souligne Dijon Métropole.

Après une première année d’un travail conjoint d’animation de la filière santé entre les partenaires que sont Dijon métropole, le CHU Dijon-Bourgogne, le Centre Georges-François Leclerc, l’Université de Bourgogne et le Pôle BFCare, plusieurs projets structurants ont émergé. La création du Technopôle Santenov a alors été décidée "pour leur assurer un appui fort dans leur développement."

"Fédérer, incarner et renforcer la visibilité et l’attractivité de l’écosystème en santé de la métropole"

Santenov aura pour vocation de "fédérer, incarner et renforcer la visibilité et l’attractivité de l’écosystème en santé de la métropole mais aussi de favoriser l’émergence et le développement de produits et services innovants pour relever les défis en santé", indique Dijon Métropole..

Il peut s’appuyer sur des atouts de la filière santé métropolitaine :

  • Un secteur marchand consistant qui est le 1er pôle régional des industries de santé avec 4 000 emplois, 100 entreprises, 1 200 M€ de CA consolidé ;
  • Un écosystème R&D à la pointe de l’excellence académique et de l’innovation en santé qui se traduit par la très bonne place de la filière santé de l’Université de Bourgogne dans le classement de Shanghai 2021 et illustré, entre autres, par les projets de Jambe bionique de Proteor ou de Peau artificielle d’Urgo, l’Equipex IMAPPI ou le Labex LIPSTIC dans lequel sont impliqués plusieurs laboratoires de l’université de Bourgogne ;
  • Des expertises reconnues incarnées par des projets structurants emblématiques de notre territoire, par exemple PHARM’IMAGE en Médecine de précision en oncologie, READAPTIC en Rééducation physique et cognitive, POWDER ON en Technologies des poudres pharmaceutiques, etc.

Créé le 26 mai 2021 sous forme d’association loi 1901, le Technopôle Santenov est présidé par le professeur Marc Maynadié, doyen de l’UFR Sciences de Santé entouré d’une équipe de gouvernance composée de représentants des cinq membres fondateurs.

Un nouveau cap

Le Technopôle fixe un nouveau cap pour l’écosystème d’innovations en santé autour de deux missions principales :

  • L’animation et la promotion de la filière santé métropolitaine ;
  • L’accompagnement à l’émergence et la croissance des projets d’innovation en santé des acteurs académiques et hospitalo-universitaires et des entreprises.

Les réactions

Pour François Rebsamen, maire de Dijon, président de Dijon métropole, "La création du Technopôle SANTENOV, lancée par Dijon métropole en collaboration étroite avec ses partenaires, renforce la visibilité de l’une des filières d’excellence de notre agglomération, priorité définie dans le projet métropolitain : la santé. Nous souhaitons, à travers l’émergence du technopôle, être un appui et un accélérateur du développement du secteur de la santé, si important pour notre région. Industrie, recherche, enseignement supérieur... l’écosystème santé est historique et puissant à Dijon, avec non seulement des startups et des PME mais aussi des ETI fleurons de l’industrie française, un campus universitaire dont l’excellence de la recherche et de l’enseignement sont reconnus à l’international, un CHU et le centre anti cancer CGFL parmi les plus renommés de France. Aujourd’hui, par la mobilisation de toutes les forces vives du territoire, le technopôle SANTENOV structurera la filière pour en améliorer la performance et ainsi faire de Dijon une capitale de l’innovation et de la recherche en santé".

"Le CHU Dijon-Bourgogne place la recherche et l’innovation au centre de son projet d’établissement", déclare Nadiège Baille, directrice générale du CHU Dijon-Bourgogne. "Nos équipes ont déjà l’expérience de répondre à des appels à projets exigeants, ce qui nous positionne parmi les 10 meilleurs CHU dans le domaine de la recherche. Être membre de SANTENOV rend plus visible nos actions, en lien avec nos partenaires académiques mais aussi industriels. Le CHU Dijon-Bourgogne a déjà mené plusieurs projets innovants avec des entreprises du territoire comme Proteor ou NVH Medicinal et l’arrivée de SANTENOV a permis d’amplifier ces initiatives. Un prochain accord avec une entreprise technologique en cours de mise en place nous permettra de poursuivre dans cette dynamique ! Tous ces partenariats offrent la certitude aux Dijonnais et à tous les habitants du territoire de pouvoir compter sur des expertises scientifiques multiples qui font la richesse de nos prises en charge".

Selon Charles Coutant, directeur général du Centre Georges-François Leclerc, "Dijon métropole a de nombreux atouts pour relever les défis qui se présentent à nous dans le domaine de la santé, avec des thématiques scientifiques et médicales de haut niveau sur lesquelles nous devons capitaliser, et des acteurs hospitaliers, académiques et industriels qui se connaissent bien, se respectent et ont déjà une longue histoire de coopération. SANTENOV s’inscrit pleinement dans cette dynamique d’excellence exigeante, non seulement pour maintenir notre capacité d’innovation mais également la démultiplier, dans l’intérêt de tous et des patients en premier lieu".

Vincent Thomas, président de l’université de Bourgogne : "L’innovation en santé est l’un des domaines dans lesquels l’université de Bourgogne excelle grâce à la qualité et au haut niveau de ses équipes et laboratoires de recherche. Notre participation dans SANTENOV nous permettra d’agir de concert avec nos partenaires métropolitains en faveur du développement de l’écosystème de la santé du territoire tout en favorisant le renforcement des liens entre la recherche et le monde socio-économique".

Pour Patrick Alexandre, président du Pôle BFCare, "En tant que groupement d’entreprises des produits et services de santé, le Pole BFCare est heureux d’être associé à cette initiative de création du Technopôle SANTENOV qui potentialise les synergies entre les membres fondateurs et dans un moment opportun post-crise sanitaire liée à la Covid19 où le secteur de la santé est reconnu comme un domaine prioritaire par la Métropole, la Région et l’État (PIA4,    I-Site, RIS3, etc.). SANTENOV aura vocation à valoriser un écosystème existant à fort potentiel révélé par le mapping des expertises en innovation santé publiques et privées qui a été réalisé en 2020".

"La création de SANTENOV est l’aboutissement d’une réflexion commune ancienne des acteurs académiques et des entrepreneurs dans le domaine de la Santé à Dijon et plus largement en Bourgogne", souligne Marc Maynadié, président du Technopôle SANTENOV. "Cette réflexion nous amène à croire à l’impérieuse nécessité de soutenir et de valoriser davantage le tissu « Recherche-Innovation » en Santé. Le technopôle SANTENOV sera l’outil qui doit apporter aux différents acteurs l’aide nécessaire à leur développement et à la valorisation économique de la production de nouveaux produits de Santé au service de la population".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

L’assurance scolaire en trois questions

UFC Que Choisir • Faut-il souscrire à une assurance scolaire spécifique ? Chaque année, l'établissement scolaire de votre enfant vous demande de lui communiquer une attestation d'assurance. L' association de consommateurs, l'UFC Que Choisir du Doubs, fait le point sur ce que vous devez savoir sur cette assurance, mais aussi sur votre responsabilité civile en cas de dommage causé par votre enfant.

Le président de la CCI du Doubs, Dominique Roy, a démissionné

Dominique Roy a présenté sa démission de son mandat de président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Doubs au Préfet Jean-François Colombet, a-t-on appris ce mercredi 15 septembre dans un communiqué. Christine-Noëlle Baudin, 1ère vice-présidente, assurera l’intérim de la présidence jusqu’aux prochaines échéances.

Volvo continue sur sa lancée 100% électrique avec un nouveau SUV à découvrir chez votre concessionnaire à Besançon

PUBLI-INFO • Après avoir lancé son tout premier modèle 100% électrique l'année dernière (Volvo XC40), la marque continue d'innover et de s'engager à réduire toute forme d'effet négatif de ses produits en lançant son nouveau modèle SUV coupé Volvo C40 Recharge à découvrir dans votre concession de Besançon.

Pour la rentrée, le Crédit Agricole Franche-Comté aide les jeunes à financer et assurer leurs projets tout en faisant des économies !

PUBLI-INFO • Vous avez entre 18 et 30 ans ? Jusqu'au 31 octobre, le Crédit Agricole Franche-Comté vous donne un bon coup de pouce pour préparer, financer et assurer vos projets et vos besoins pour la rentrée… le tout en faisant des économies ! On vous dit tout.

Emploi : 2 000 offres à pourvoir dans les entreprises artisanales de Bourgogne Franche-Comté

Selon une information de la Chambre de métiers et de l'artisanat de Bourgogne Franche-Comté ce vendredi 10 septembre, nombreuses sont les entreprises artisanales de la région proposant des emplois en apprentissage, en CDI ou en CDD. 2.000 offres d'emploi sont actuellement proposées dans les huit départements de la région.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.25
couvert
le 20/09 à 15h00
Vent
1.61 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
90 %

Sondage