Le TGV rate la gare de Belfort-Montbéliard et fait marche arrière

Publié le 31/01/2012 - 08:31
Mis à jour le 31/01/2012 - 11:03

Le quotidien Le Pays revient longuement sur le TGV qui ne s’est pas arrêté samedi à 6h05 à la nouvelle gare Belfort-Montbéliard et qui a fait marche arrière pour embarquer les 80 passagers qui attendaient sur le quai. Résultat : un moment de frayeur et 17 minutes… 

dsc_2302.jpg
Un TGV à l'arrêt dans la nouvelle gare Belfort-Montbéliard @archives carvy
PUBLICITÉ

« Pour le moment pas de vraies réponses », a affirmé dans les colonnes du Pays Yves Marinot, du service communication de la SNCF régionale à Dijon. « Peut-être en cause, le brouillard, car le conducteur a bien suivi les consignes de sa fiche de route, et a freiné à l’approche de la gare pour y passer sans s’arrêter à 170 km/h ».

« Tous les conducteurs de TGV ont circulé avant la mise en service afin de prendre leurs repères, lors des voyages de découverte. Et bien que nous soyons surpris qu’un train puisse ne pas s’arrêter dans une gare, cela ne remet pas en cause la sécurité ferroviaire », a rassuré Yves Marinot.

Sur les lignes TGV, le pilotage des trains n’est pas automatisé. Le conducteur est le seul maître à bord de son train : il n’y a pas de signalisation en cabine, ni au sol, qui permette d’arrêter le train en cas d’inattention du conducteur.

Lorsque le conducteur s’est aperçu de son erreur, il a dû demander au centre de commande centralisée du réseau Bourgogne-Franche-Comté (CCR) à Dijon, s’il pouvait reculer jusqu’à la gare. Il devait s’assurer que le sillon (la voie) était libre, ou reprendre son parcours.

(source: Le Pays)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.67
légère pluie
le 20/10 à 21h00
Vent
3.21 m/s
Pression
1008.4 hPa
Humidité
94 %

Sondage