Le Tour de Franche-Comté a du goût

Publié le 15/05/2013 - 11:14
Mis à jour le 15/05/2013 - 18:08

Pour sa 34e édition, la quatrième depuis la prise en mains du comité régional de cyclisme, le Tour de Franche-Comté, du jeudi 16 au dimanche 19 mai 2013, promet à nouveau un savoureux mélange entre spectacle sportif et mise en valeur du patrimoine régional.

tour_de_franche_comte_2013.jpg
©tourde franchecomte.fr

120 coureurs – 20 équipes

PUBLICITÉ

Comme le bon vin, le Tour de Franche-Comté se bonifie décidément avec le temps. L’année 2009, qui avait vu son annulation au calendrier pour des soucis d’organisation et de budget, a bien été charnière quand on voit la réussite qui en a découlé, depuis la reprise des opérations par l’équipe de Gilles Da Costa, président du comité régional.

Le souci du détail du dirigeant franc-comtois a permis de belles réussites. Pas seulement sportives. Toujours corrélé à une thématique du patrimoine local, le TFC ne cesse de séduire. Son partenariat cette année avec les Petites Cités Comtoises de Caractère est, à ce titre, une des promesses principales du nouveau tracé, qui fera ainsi la part belle aux communes qui ont du goût. 34 ont été officiellement listées. Directeur de l’épreuve, Romuald Lefèvre a fait en sorte de relier les différents points stratégiques en chouchoutant l’aspect suspens. On est pro, ou on ne l’est pas.

Le vainqueur sortant est là, Christophe Moreau en parrain

Pour son grand départ, le jeudi 16 mai, le Tour s’élancera de Bermont, en laissant comme d’habitude le coup d’envoi au Nord Franche-Comté. La première arrivée à Faucogney, après une étape de baroudeur, donnera le ton, avant une journée de vendredi (Jussey – Champlitte) qui devrait, comme de coutume là aussi, être réservée aux routiers sprinters.

Le gros du morceau devra être avalé le samedi 18 mai. Tradition oblige, deux étapes agrémenteront la journée. La première, entre Besançon et Nozeroy, sera déjà casse pattes avec le passage à Arbois, alors que l’arrivée en Suisse, l’après-midi (Jougne – La Chaux-de-Fonds) sera un passage obligé pour le futur lauréat de l’épreuve. La course à la succession de Stéphane Rossetto est ouverte, à moins que le vainqueur sortant ne verrouille la course avec sa nouvelle équipe de BigMat Auber (93), la première formation continentale à se présenter sur l’épreuve. 

Une nouvelle façon de prouver que ce Tour de Franche-Comté a pris du galon. Cerise sur le gâteau, il aura droit, cette année, à la présence permanente du champion Christophe Moreau, parrain de l’épreuve. On comprend donc bien pourquoi les organisateurs, qui n’ont pas ménagé leurs efforts, partagent un franc sourire dans la dernière ligne droite de cette organisation phare du sport franc-comtois.

Les étapes

  •  Jeudi 16 Mai Bermont / Faucogney-et-la-Mer : 162,4 Km
  •  Vendredi 17 Mai  Jussey / Champlitte : 196,3 Km
  •  Samedi 18 Mai (matin) Besançon / Nozeroy : 91,9 Km
  •  Samedi 18 Mai (après-midi) Jougne / La Chaux de Fonds : 73,8 Km
  •  Dimanche 19 Mai Orgelet / Ornans : 180 Km
 Total : 704,4 Km

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Grandes Heures Nature : découvrez la kayakiste Marlène Devillez…

Grandes Heures Nature : découvrez la kayakiste Marlène Devillez…

Championne de France à de multiples reprises, triple championne d’Europe, Marlène Devillez a presque tout remporté dans sa discipline. Néanmoins, une seule médaille manque à son palmarès : l’or au championnat du Monde. Un titre qu’elle tentera d’acquérir pour la première fois de sa carrière en Espagne, début juillet.

A la découverte de Julie Bresset, ambassadrice de Grandes Heures Nature

A la découverte de Julie Bresset, ambassadrice de Grandes Heures Nature

En l’espace de trois années, de 2010 à 2013, cette vététiste s’est transformée en réelle ambassadrice de son sport donnant l’envie à de nombreuses jeunes de s’inscrire dans des clubs de VTT. Julie Bresset a clairement tout gagné dans sa vie : titre olympique, titres mondiaux et titre nationaux. Elle est l'une des ambassadrices du festival Grandes Heures Nature qui se déroulera du 13 au 16 juin 2019 à Micropolis.

Programmation entière du 2ème jour du festival Grandes Heures Nature à Besançon

Programmation entière du 2ème jour du festival Grandes Heures Nature à Besançon

Cette grande première devrait rester dans les annales. En bâtissant ce festival Grandes Heures Nature de toutes pièces le Grand Besançon cherche à rentrer dans la cour des grands. Du 13 juin au 16 juin 2019, les organisateurs seront à pied d’œuvre pour accueillir les nombreux visiteurs et animer les multiples activités.

La DNCG envoie Sochaux en National

La DNCG envoie Sochaux en National

Sochaux, pourtant maintenu sportivement dans le championnat de Ligue 2 en terminant à la 16e place du classement, a été relégué en National par la Direction nationale du contrôle de gestion ce mercredi 12 juin 2019, au même titre que Nancy, son voisin lorrain. Le club a fait appel de cette décision un peu plus tard dans la soirée.

A la découverte de Paul Fontaine, ambassadeur de Grandes Heures Nature

A la découverte de Paul Fontaine, ambassadeur de Grandes Heures Nature

Atteint de la mucoviscidose, Paul Fontaine possède 55% de capacité respiratoire. Néanmoins, il repousse constamment ses limites pour réaliser ses rêves et atteindre des sommets. À l’heure actuelle, Paul espère un jour parcourir l’Atlantique à la Voile ou encore traverser l’Islande en courant. Il est l'un des ambassadeurs du festival Grandes Heures Nature qui se déroulera du 13 au 16 juin 2019 à Micropolis.

Grandes Heures Nature : 15 000 personnes attendues dès demain à Micropolis

Grandes Heures Nature : 15 000 personnes attendues dès demain à Micropolis

A partir de ce jeudi et jusqu'au 16 juin 2019, le Grand Besançon organise le festival Grandes Heures Nature à Micropolis. Une grande première pour l'Agglomération, qui travaille sur ce projet depuis plusieurs années. Au programme notamment des épreuves d’outdoor et de nombreuses autres activités. 15 000 personnes sont attendues.

A la découverte de Sangé Sherpa, ambassadeur de Grandes Heures Nature

A la découverte de Sangé Sherpa, ambassadeur de Grandes Heures Nature

Né au Népal, Sangé Sherpa est arrivé en 2009 du côté de Besançon. Lors de sa venue dans la cité bisontine, il ne parlait que très peu français et ne connaissait pas le trail. Par la suite, il n’a pas fait les choses à moitié puisqu’il s’est lancé dans l’ultra-trail. Un sport de dingo dont il est l’un des meilleurs du monde.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.23
ciel dégagé
le 17/06 à 3h00
Vent
2.1 m/s
Pression
1020.45 hPa
Humidité
95 %

Sondage