Législatives 2022 : Laurent Croizier entre en campagne (Ensemble !)

Publié le 18/05/2022 - 17:02
Mis à jour le 18/05/2022 - 16:53

Laurent Croizier, président du Modem du Doubs et conseiller municipal à la Ville de Besançon et à l’agglomération, lance officiellement sa campagne ce 18 mai 2022 pour représenter le parti de la majorité présidentielle dans la 1re circonscription du Doubs. Il a choisi Laurence Cornier pour suppléante.

C’est donc sous l’étiquette "Ensemble !" (qui englobe Renaissance/ex-LREM, Modem et Horizons) que Laurent Croizier se présente aux élections législatives des 12 et 19 juin prochains. 

À 47 ans, Laurent Croizier a plusieurs casquettes : professeur des écoles, conseiller municipal, conseiller communautaire de Grand Besançon Métropole depuis 2014 et président du Modem du Doubs depuis 2015. Il s’engage avec Laurence Cornier, 46 ans, adjointe au maire de Saint-Vit et cadre supérieure de santé du CHU de Besançon. Longtemps encartée chez Les Républicains, elle dit s’être "ouverte" à autre chose dès 2020 (pour rappel, elle s’était présentée aux élections régionales en 2015 et 2021).

"Emmanuel Macron a choisi de m’apporter sa confiance pour porter le projet de la majorité présidentielle dans la 1re circonscription du Doubs (…) Notre connaissance du terrain, notre proximité avec les habitants, les associations, les entreprises, la connaissance des enjeux du territoire seront la force de notre candidature", explique Laurent Croizier.

Le candidat souhaite s’engager sur plusieurs points : 

Faire face à l’augmentation des prix de l’énergie, des matières premières et produits de première nécessité

  • Vote en faveur de la reconduction du bouclier tarifaire sur le gaz, l’électricité, l’essence,
  • L’indexation des retraites sur l’inflation,
  • Le dégel du point d’indice des fonctionnaires. 
  • "Une France forte dans une Europe forte" avec un focus sur l'agriculture et la réindustrialisation

Laurent Croizier dit vouloir viser un projet de "plein emploi et de partage des richesses" : "Nous sommes sur un projet de croissance". 

Parmi, les enjeux de la circonscription, il cite : l’université de Franche-Comté, le Pôle Temis innovation et santé, les labels (Arc-et-Senans et le savoir-faire horloger), l’hôpital et la diversité des territoires. 

Sur le volet écologique, il se veut "pragmatique". "Nous nous engageons par exemple pour le report modal avec une halte ferroviaire à l’ouest de Besançon". "Une écologique idéologique provoque l’effet contraire. Elle provoque le rejet de l’écologie par les habitants". 

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Politique

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

Élections européennes du 9 juin 2024 : modalités pour s’inscrire et voter

Le 9 juin 2024, les Français en âge de voter et les ressortissants d’un État-membre de l’Union européenne résidant en France seront appelés à voter pour l’élection des représentants de la France au Parlement européen. Comment s'inscrire sur les listes électorales et voter ?

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Pancartes brandis par les élus RN en conseil régional : les réactions s’enchaînent…

+ Plainte du MRAP • Suite aux pancartes "Violeurs étrangers dehors" brandis par les élus du Rassemblent nationale en soutien au collectif Némésis durant le conseil régional du 11 avril 2024, les réactions s’enchainent… Pour rappel, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, a indiqué son intention de porter plainte.

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Bourgogne-Franche-Comté : Marie-Guite Dufay veut porter plainte contre des élus RN après des pancartes anti-immigrés en plein conseil

Marie-Guite Dufay, la présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi 11 avril 2024 son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.55
légère pluie
le 20/04 à 12h00
Vent
2.2 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
85 %