Législatives : mais qui est Fannette Charvier, la candidate "En Marche" sur Besançon ?

Publié le 13/05/2017 - 09:58
Mis à jour le 16/04/2019 - 09:41

Une femme de 32 ans issue de la société civile. Fanette Charvier est un des symboles des 428 candidats la « République en Marche » (REM). Cette habitante de Planoise a été investie sur la première circonscription de Besançon et sera  présente ce samedi 13 mai 2017 au séminaire du mouvement quai Branly à Paris.

Du sang neuf et de la parité. Les 428 candidatures sélectionnées à partir de "19.000 dossiers" comptent  "52% de candidates et candidats issus de la société civile au sens qu'ils n'ont jamais exercé de mandat électif". Fanette Charvier répond au critère de renouvellement du paysage politique. Un nouveau visage, inconnu du grand public.

Originaire de Haute-Savoie et bisontine depuis sept ans, cette jeune femme de 32 ans est superviseur technique sur une plateforme de service à la caisse primaire d'assurance maladie. Elle a également été hôtesse de caisse, assistante dentaire, téléconseillère.

Son premier engagement politique...

La jeune femme qui réside dans le quartier Planoise a adhéré  à "En Marche!" dès la démission d'Emmanuel Macron du gouvernement à la fin du mois d'août 2016. Active au sein du mouvement du Doubs, elle a notamment animé le comité santé. Distribution de tracts, collage d'affiche, participation aux grands meetings et notamment celui de Besançon, c'est le premier engagement politique de la jeune femme.

Se considérant comme humaniste et progressiste, "Elle a été attirée par les valeurs du mouvement : l'esprit de bienveillance, l'équilibre entre les droits et les devoirs, entre libérer et protéger, la priorité au travail, etc. " explique l'équipe d'En marche dans le Doubs. "Elle ne considère pas la politique comme un métier, mais une mission au service de l'intérêt public, un engagement à représenter l'ensemble des citoyens dans leurs diversités, et surtout à les rassembler". 

Novice en politique, la jeune femme participera ce samedi 13 mai 2017 au séminaire du nouveau parti présidentiel au musée du Quai-Branly à Paris en vue d'aider les nouveaux candidats à se former et à financer leur campagne.

  • Le nouveau parti présidentiel doit aider les plus novices en politique à se former et à financer leur campagne. Les candidats doivent se retrouver samedi à Paris pour un séminaire au Musée du Quai-Branly. 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Écologie, nucléaire, guerre en Ukraine, avenir de l’Europe… : un débat qui n’a pas fait de vague à Besançon

EUROPÉENNES 2024 • Un débat s’est tenu lundi 27 mai 2024 à la salle Jean Zay à Besançon réunissant 10 candidats aux élections européennes ou représentants de listes et de partis politiques. Une idée portée par Jean-Philippe Allenbach, membre du parti fédéraliste, présidée par Jean-Marie Girerd, président du mouvement européen France - Franche-Comté.

Européennes 2024 : salle comble pour le retour de Jean-Luc Mélenchon à Besançon

Devant près d’un millier de personnes réunies lundi 27 mai 2024 au grand Kursaal de Besançon, l’ancien député de La France insoumise est venu soutenir la Bisontine Séverine Vézies, 13e sur la liste de Manon Aubry pour les prochaines élections européennes du 9 juin. 

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : rencontre avec des étudiants kanaks à Besançon

Depuis le 17 mai 2024, la Nouvelle-Calédonie fait face à de violentes émeutes. A l'origine, une proposition de loi constitutionnelle qui modifierait le corps électoral instauré en 1998 avec les accords de Nouméa. Le peuple kanak, exprime son désaccord envers cette réforme. Pour mieux comprendre ces insurrections néocalédoniennes, nous avons rencontré quatre jeunes kanaks, venus à Besançon pour leurs études.

Européennes 2024 : Territoires de progrès appelle à voter pour la liste Besoin d’Europe

Dans un communiqué du mois de mai 2024, Jean-Jacques Bougault, délégué régional de Territoires de Progrès, appelle "sans restriction" à voter pour Besoin d'Europe, liste commune Renaissance, Modem, Horizons, Parti Radical et UDI, conduite par Valérie Hayer et comptant notamment le député européen terriforatain, Christophe Grudler.

Audiovisuel public en grève : la maire de Besançon soutient les grévistes

Dans un communiqué du vendredi 24 mai 2024, alors que le projet de loi sur la fusion des médias audiovisuels du service public devait être examiné l’Assemblée nationale jeudi, ce qui a été reporté, la maire de Besançon Anne Vignot exprime son soutien au mouvement de grève et appelle les député(e)s à voter contre cette réforme.

Européennes : Jacques Ricciardetti, candidat sur la liste de Jordan Bardella 

Jacques Ricciardetti, délégué départemental du Rassemblement National du Doubs et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est officiellement candidat en 51e position sur la liste du Rassemblement National menée par Jordan Bardella pour les élections européennes du 9 juin 2024.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.49
pluie modérée
le 30/05 à 0h00
Vent
4.76 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
98 %