Les écoliers d'Arènes dressent le portrait des résidents du CLS Bellevaux

Publié le 14/03/2018 - 15:00
Mis à jour le 14/03/2018 - 19:09

Ce mercredi 14 mars 2018, les écoliers d’Arènes, supervisés par Canopé 25 et la DANE, sont allés à la rencontre des résidents du centre de long séjour de Bellevaux à Besançon. Les enfants ont ainsi pu échanger avec les pensionnaires l’espace d’une matinée et se sont même essayés à dresser leurs portraits…  

"Elle s'appelle Chantale ; elle a 71 ans, elle était pompier et elle aime les chats" explique consciencieusement un groupe de trois écoliers. Sourires dans l'assemblée. L'intéressée prend la parole. "Je me nomme en réalité Jeanne, j'ai 89 ans, j'étais dactylographe et j'avais un petit cocker" répond-elle d'un ton amusé.

Les enfants n'ont cette fois encore pas tapé dans le mille mais tout le monde dans la salle est compréhensif : il n'est aisé pour personne d'imaginer la vie de quelqu'un en partant de sa seule photo, récupérée en classe deux semaines avant.

Rencontre intergénérationnelle

L'exercice a pourtant été effectué par la classe de CM1 de l'école d'Athènes. Vingt élèves, sous la supervision de Canopé 25 et de la DANE (Délégation Académique au Numérique Educatif), se sont rendus ce mercredi 14 mars au centre de long séjour de Bellevaux. Installés en face de six résidents, ils ont présenté sur un écran projeté au mur les biographies– supposées - des pensionnaires. Les enfants ont ainsi imaginé le nom, l'âge, le métier, les loisirs des résidents à partir d'une photographie travaillée en classe.

Numérique et curiosité

Ces portraits fictifs ont ensuite été digitalisés par les élèves eux-mêmes dans un livre numérique – sorte de présentation PowerPoint mêlant texte, images et sons – et montrés aux résidents, qui ont pu y réagir de vive voix. Cette utilisation de la technologie a été encouragée par la Silicon Comté, qui a soutenu l'événement. Si l'un des buts de la rencontre était d'introduire les écoliers aux outils numériques, pour Sophie Allain, responsable du projet pour Canopé 25, le principal objectif était "d'éveiller la curiosité des enfants et de provoquer l'échange avec les résidents. Ce n'est pas seulement un exercice numérique, c'est avant tout une rencontre" conclut-elle.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Franche-Comté : ils offrent des livres dans les maternités pour sensibiliser sur le développement du langage

L’Association franc-comtoise pour la prévention en orthophonie (AFCPO) organise l'action nationale "1 bébé 1 livre" dans les maternités de Franche-Comté. Cette dernière bénéficie du haut patronage du ministère de la Culture et du ministère de la Santé et s’inscrit dans la lutte contre l’illettrisme.

L’université de Bourgogne – Franche-Comté s’intéresse à la vie de ses 80.000 étudiant(e)s…

Jusqu’au 15 novembre 2022, l’université de Bourgogne Franche-Comté lance une vaste enquête par mail auprès de plus 80.000 étudiants post-bac de la région. Objectif : connaître leurs conditions et habitudes de vie durant leurs études en Bourgogne-Franche-Comté pour proposer un diagnostic et guider les futures décisions dans la mise en œuvre d’actions favorables à la réussite étudiante. Les résultats seront communiqués en février 2023.

Franche-Comté : l’Université perçoit une subvention de 60.000€ pour son dispositif S.O.S

Dans le cadre de l'appel à projets du ministère de l'enseignement supérieur de la recherche sur le plan national de lutte contre les violences sexistes et sexuelles, l'Université de Franche-Comté s'est recemment vue attribuer la plus grosse subvention pour son dispositif S.O.S. « Signalement, Orientation et Suivi ».

Grève dans les lycées professionnels : " Cette réforme est un massacre de la voie professionnelle "

Plusieurs dizaines d'enseignants ont protesté ce mardi 18 octobre contre le projet de réforme de l’Éducation nationale annoncé le 13 septembre dernier qui consiste à une "transformation profonde" des lycées professionnels selon une volonté du président de la République. Parmi les changements : des périodes de stage d’au moins 50% et une meilleure rémunération des apprentis. Les syndicats craignent une dégradation de la qualité de l’enseignement scolaire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.46
couvert
le 28/11 à 9h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
97 %