Les premiers "radars autonomes" sont actuellement installés dans le Doubs

Publié le 19/04/2016 - 10:16
Mis à jour le 23/05/2016 - 12:46

A compter de ce mardi 19 avril 2016, un premier « radar autonome » est installé sur le chantier de l’A36, dans le secteur d’Arbouans dans le Doubs. Un second équipement sera déployé mercredi 20 avril dans le cadre des travaux sur la côte de Fuans (RD 461).

 ©
©

Prudence !

Le "radar autonome" est un nouveau dispositif de contrôle de la vitesse relié au Centre national de traitement du contrôle automatisé (CNT) basé à Rennes. Transporté au moyen d’une remorque, ce radar est destiné à être placé et déplacé rapidement sur des zones de danger temporaire : au bord d’une route, sur une zone de refuge, un accotement ou derrière les balises d’un chantier.

Equipé d’un flash visible, le "radar autonome" contrôle la vitesse dans les deux sens, sur quatre voies de circulation en même temps (si elles ne sont pas séparées par un terre-plein central). Capable de contrôler jusqu’à 7 500 véhicules par heure, son autonomie de batterie lui permet plusieurs jours consécutifs de fonctionnement.

Un panneau d’annonce sera installé pour signaler aux usagers la présence du "radar autonome".

Premiers "radars autonomes" dans le Doubs

Un premier équipement de ce type est installé sur le chantier de l’A36 (secteur d’Arbouans), à compter du 19 avril.

Un deuxième "radar autonome" sera déployé dès le 20 avril, dans le cadre des travaux sur la côte de Fuans (RD 461). L’objectif de ce déploiement sera de protéger une zone temporaire de danger consécutive à la mise en place d’une déviation du flux routier sur la RD 242 (dit "raccourci de Fuans") du fait des travaux.

La vitesse excessive, première cause de mortalité sur les routes en France

En France, chaque année, on déplore environ 200 accidents aux abords des chantiers du réseau routier principal (autoroutes et nationales). Ces accidents provoquent 1 à 4 décès par an et environ 80 blessés. Cela touche autant les usagers que les agents travaillant sur les chantiers. Ces chiffres sont en nette augmentation depuis 2011.

Par ailleurs, la vitesse constitue un facteur aggravant. La vitesse excessive ou inadaptée est l'une des premières causes de mortalité sur les routes de France, en particulier sur les zones de chantier. Depuis 2011, selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), les vitesses moyennes pratiquées sur le réseau principal (autoroutes et national) sont en hausse.

En 2013, la vitesse excessive est présente dans 44 % des accidents mortels sur autoroute et dans 31 % sur routes, hors agglomération. La vitesse est la cause principale de 25 % des accidents mortels, soit environ 820 décès. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Il y a 80 ans, les femmes obtenaient le droit de vote : l’hommage d’Aline Chassagne à Besançon

Il y a 80 ans, le 21 avril 1944, les femmes obtenaient le droit de vote en France. Aline Chassagne, adjointe à la maire de Besançon en charge de la culture et du patrimoine historique, a rendu hommage, samedi matin rue Gisèle Halimi, à celles qui se sont battues pour avoir ce droit. Elle a également appelé à "retourner aux urnes".

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -0.26
peu nuageux
le 23/04 à 0h00
Vent
1.57 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
91 %