Les premiers "radars autonomes" sont actuellement installés dans le Doubs

Publié le 19/04/2016 - 10:16
Mis à jour le 23/05/2016 - 12:46

A compter de ce mardi 19 avril 2016, un premier "radar autonome" est installé sur le chantier de l'A36, dans le secteur d'Arbouans dans le Doubs. Un second équipement sera déployé mercredi 20 avril dans le cadre des travaux sur la côte de Fuans (RD 461).

radar-autonome-arriere.jpg
radar autonome ©http://www.radars-autonomes.fr/

Prudence !

PUBLICITÉ

Le « radar autonome » est un nouveau dispositif de contrôle de la vitesse relié au Centre national de traitement du contrôle automatisé (CNT) basé à Rennes. Transporté au moyen d’une remorque, ce radar est destiné à être placé et déplacé rapidement sur des zones de danger temporaire : au bord d’une route, sur une zone de refuge, un accotement ou derrière les balises d’un chantier.

Equipé d’un flash visible, le « radar autonome » contrôle la vitesse dans les deux sens, sur quatre voies de circulation en même temps (si elles ne sont pas séparées par un terre-plein central). Capable de contrôler jusqu’à 7 500 véhicules par heure, son autonomie de batterie lui permet plusieurs jours consécutifs de fonctionnement.

Un panneau d’annonce sera installé pour signaler aux usagers la présence du « radar autonome ».

Premiers « radars autonomes » dans le Doubs

Un premier équipement de ce type est installé sur le chantier de l’A36 (secteur d’Arbouans), à compter du 19 avril.

Un deuxième « radar autonome » sera déployé dès le 20 avril, dans le cadre des travaux sur la côte de Fuans (RD 461). L’objectif de ce déploiement sera de protéger une zone temporaire de danger consécutive à la mise en place d’une déviation du flux routier sur la RD 242 (dit « raccourci de Fuans ») du fait des travaux.

La vitesse excessive, première cause de mortalité sur les routes en France

En France, chaque année, on déplore environ 200 accidents aux abords des chantiers du réseau routier principal (autoroutes et nationales). Ces accidents provoquent 1 à 4 décès par an et environ 80 blessés. Cela touche autant les usagers que les agents travaillant sur les chantiers. Ces chiffres sont en nette augmentation depuis 2011.

Par ailleurs, la vitesse constitue un facteur aggravant. La vitesse excessive ou inadaptée est l’une des premières causes de mortalité sur les routes de France, en particulier sur les zones de chantier. Depuis 2011, selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), les vitesses moyennes pratiquées sur le réseau principal (autoroutes et national) sont en hausse.

En 2013, la vitesse excessive est présente dans 44 % des accidents mortels sur autoroute et dans 31 % sur routes, hors agglomération. La vitesse est la cause principale de 25 % des accidents mortels, soit environ 820 décès. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Port du voile par les accompagnatrices scolaires : un projet de loi soutenu par Alain Joyandet sera examiné au Sénat

Port du voile par les accompagnatrices scolaires : un projet de loi soutenu par Alain Joyandet sera examiné au Sénat

Le Palais du Luxembourg examinera le mardi 29 octobre 2019 une proposition de loi à l'initiative du groupe Les Républicains, qui sera défendue par Jacqueline Eustache-Brinio avec le plein soutien d'Alain Joyandet. L'objet est de fixer dans le droit l'obligation pour toutes les personnes qui concourent au service public de l'éducation nationale "de faire preuve d'une totale neutralité religieuse".

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.91
couvert
le 22/10 à 6h00
Vent
0.71 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
95 %

Sondage